À partir de combien de fausses couches pouvons-nous la considérer comme un cas de fausse couche à répétition 

Il n’existe pas de consensus mondial sur cette définition. Le Royal Collège de Gynécologues et d’Obstétriciens du Royaume-Uni définit la fausse couche à répétition comme la perte de trois ou plus de gestations cliniques (vérifiés par échographie) pendant le premier trimestre, tandis que la Société Américaine de Médecine Reproductive réduit ce nombre de pertes à deux. Cependant, il existe un consensus international de commencer les études médicales correspondantes après deux pertes gestationnelles cliniques, spécialement si elles sont consécutives.

 

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?