Méthode ROPA Maternité lesbienne bisexuelle et transgenre

La médecine de la reproduction offre différentes alternatives aux nouveaux modèles de famille, notamment la méthode ROPA qui permet aux couples de femmes de partager la maternité dès le début, l'une comme mère génétique et l'autre comme mère porteuse

Méthode ROPA Maternité lesbienne bisexuelle et transgenre
  • Vous souhaitez recevoir plus d'informations ?

    Nous vous conseillons sans engagement

  • JJ slash MM slash AAAA
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Qu’est-ce que la méthode ROPA ?

La méthode FIV ROPA (Réception des ovocytes du couple) ou réception d’ovules de la partenaire est une technique de médicine de la reproduction qui permet la participation de deux femmes mariées dans le traitement et la grossesse.

L’une apporte les ovocytes, qui sont fertilisés avec le sperme d’un donneur anonyme, et l’autre reçoit les embryons et porte la grossesse. Il y a donc une mère génétique et une autre enceinte, après avoir eu le consentement de toutes les deux. 

Maternité lesbienne: un changement biologique et social

La reproduction sexuelle demande de l’interaction de deux cellules germinales : l’une masculine et l’autre féminine à l’intérieur des génitaux féminins.  Quand ce processus ne sera pas accepté pour des questions d’identité ou d’orientation sexuelle, nous recourrons aux Techniques de Reproduction Assistée parce que la sexualité et le désir de procréer n’ont pas besoin d’être unis pour les conditions biologiques mentionnées.

Aujourd’hui, nous sommes confrontés à la diversité familiale. Les situations et les désirs sont si hétérogènes que nous  avons besoin de réponses plus précises à chaque situation comme, par exemple, la grossesse entre deux femmes. 

À l’Instituto Bernabeu, toujours sensibles aux besoins spécifiques de chaque patient, nous adaptons nos soins médicaux et reproductifs afin de proposer des traitements personnalisés.

Situation légale de la maternité chez les couples lesbiennes en Espagne 

Conformément à la législation espagnole en vigueur,  « La femme pourra faire usage des techniques établies par la loi indépendamment de son état civil et son orientation sexuelle ». C’est pourquoi le droit à la maternité de toutes les femmes est renforcé et ne seulement pour des motifs de stérilité.

À compter de 2007, la loi espagnole permet l’inscription de la double maternité au Registre civil, raison pour laquelle les enfants nés d’un traitement de Réception d’Ovules de la Partenaire réalisé au sein d’un mariage entre femmes seront les enfants de deux mères à effets légaux, à condition que les deux femmes soient mariées.

Actuellement, dans la situation de partenariat non matrimonial homosexuel, la mère non gestante devrait commencer une procédure d’adoption pour être inscrite légalement sur l’État Civil comme la mère. 

Dans le cas où des pré-embryons d’un traitement ROPA sont congelés, il n’est pas nécessaire de les transférer à la même femme du couple qui a été transférée lors du premier traitement, sauf indication médicale qui le dit, puisque le mariage, les pré-embryons sont des deux membres du couple et peuvent être transférés à l’un ou l’autre des deux dans un cycle ultérieur.

FIV ROPA ou traitement de double maternité (la réception des ovocytes de la partenaire)

Outre les techniques classiques de procréation assistée que les couples lesbiens pouvaient choisir : insémination artificielle, fécondation in vitro (FIV), don d’ovules ou adoption d’embryons, nous leur offrons une nouvelle alternative de maternité partagée : la réception d’ovocytes de leur partenaire – la méthode ROPA -.

Actuellement, bien que la technique ROPA ne soit pas prévue par la loi, nous pouvons l’utiliser. Cette technique de réception d’ovocytes de la partenaire permet aux deux femmes mariées de participer au traitement et à la grossesse. L’une fournit les ovocytes, qui sont inséminés avec le sperme d’un donneur anonyme, et l’autre reçoit les embryons pour devenir enceinte. Il y a une mère génétique et une mère gestante après avoir donné leur consentement préalablement. Depuis 2007, la Loi espagnole permet d’inscrire la double maternité sur l’État Civil s’il s’agit d’un mariage homosexuel, c’est pour cela que les enfants nés à partir d’un traitement ROPA auront deux mères à tous les effets légaux.  

Comment la méthode FIV ROPA est-elle appliquée ?

La méthode ROPA n’est autre qu’un traitement de fécondation in vitro (FIV) conventionnel, adapté aux besoins reproductifs des femmes lesbiennes. Elle requiert au préalable l’étude des deux patientes pour élaborer individuellement leur traitement en fonction de leurs besoins médicaux. Le cycle de stimulation ovarienne est ensuite entamé pour obtenir un plus grand nombre d’ovocytes, et ainsi accroître la probabilité d’obtenir des embryons aptes. Simultanément, la partenaire réceptrice prépare son endomètre pour faciliter la nidation de l’embryon. Une fois les ovocytes (ovules) mûrs, ils sont ensuite extraits, puis fécondés dans le laboratoire avec le sperme du donneur faisant partie de notre banque de sperme. Les embryons commenceront à se développer à compter de cet instant, puis seront transférés entre le 5ème et 6ème jour postérieur. Nous parvenons ainsi à effectuer le transfert d’embryons au stade de blastocyste afin d’optimiser les chances de tomber enceinte. Les mois de grossesse suivants s’effectueront comme toute autre grossesse, ce qui permet aux couples de femmes de se partager le miracle de la vie.

L’épigénétique a également démontré comment des facteurs dans l’environnement et le mode de vie de la mère responsable de la grossesse vont marquer et déterminer l’expression des gènes du futur enfant. Par conséquent, elle participe également génétiquement à son développement.

Tout traitement de procréation assistée (fécondation in vitro, adoption d’embryon ou ROPA) a un impact émotionnel. Dans le but d’aider nos patientes à y faire face, Instituto Bernabeu met à votre disposition, si vous le souhaitez, sans frais supplémentaires, une séance de préparation psychologique personnalisée pour affronter les éventuelles émotions liées à chaque phase du processus de procréation.

Nos donneurs de sperme pour la méthode ROPA : la sélection la plus rigoureuse 

Le choix du donneur le plus adapté implique les analyses médicales, physiques et psychologiques les plus poussées pour lui garantir une sécurité absolue.

Le processus de sélection du donneur de sperme le plus adapté est très rigoureux. Il répond à la grande responsabilité que nous assumons suite à la confiance que nos patients nous ont accordée. Pour cette raison lors de la donation nous réalisons des tests au-delà de ceux requis par la loi. Et du fait de leur exhaustivité, c’est un nombre très limité de candidats qui est finalement retenu pour intégrer notre banque de sperme de donneurs. Seulement 9% des candidats réussissent les rigoureux examens psychologiques, génétiques et médicaux obligatoires.

Les progrès technologiques actuels nous permettent de développer des analyses complémentaires offrant une plus grande sécurité. Aux contrôles que nous effectuons dans le cadre du processus de don, nous ajoutons l’étude des maladies sexuellement transmissibles, d’une  analyse génétique des 600 ou 3 000 maladies les plus graves pouvant être transmises à la descendance et, entre autres, de l’analyse de sang par PCR, qui offre l’opportunité d’une seconde approbation des sérologies au moment de l’extraction, car le diagnostic est immédiat. Ils n’impliquent aucun coût additionnel au traitement.

Reproduction Assistée

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19