Soutien psychologique pour faire face à la situation actuelle : COVID-19

Le coronavirus est entré dans nos vies, c’est une réalité qui nous touche tous. La façon de vivre la même situation, c’est ce qui fera la différence.

Le coronavirus a atteint toutes nos vies sous la forme d’une crise. Nous entendons par crise une situation inattendue à laquelle nous ne sommes pas préparés, mais nous devons nous adapter au mieux. Notre être subit un changement soudain, dans lequel toutes nos coutumes, routines et plans sont brisés et, en fonction de notre résilience (capacité à s’adapter à une nouvelle situation), nous en ferons l’expérience d’une manière ou d’une autre.

Les situations de crise telles que celle que nous vivons se caractérisent par le fait qu’elles génèrent des pensées négatives et catastrophiques sur l’avenir, qui produisent des émotions telles que la peur et l’incertitude et nous font ressentir un malaise dans notre corps, se manifestant par des symptômes anxieux.

Qu’est-ce que nous pouvons faire face à cette situation?

Ce dont notre corps-esprit a besoin en ce moment, c’est d’adopter de habitudes saines qui nous procurent le calme :

  • Établir une routine quotidienne : maintenir les horaires de travail (travailler autant que possible à domicile ou le remplacer par un autre type de responsabilité), les horaires de sommeil et les habitudes alimentaires et d’hygiène. Profitez de cette situation pour améliorer votre alimentation si elle n’était pas trop saine, sans négliger nos habitudes d’hygiène, même si nous ne quittons pas la maison. Cette routine est essentielle pour trouver assez d’énergie, dont nous avons besoin pour une bonne régulation émotionnelle et maitrise de nos propres pensées.
  • Activités pour prendre soin de soi-même : faire de l’exercice (par propre initiative ou avec une application ou une plateforme qui nous motive ; il est important de rester actif pour augmenter notre bien-être), faire les tâches à la maison qu’on finit toujours par laisser d’un côté, faire ce qu’on aime, se faire plaisir… Garder l’attention sur nous-mêmes sans trop penser à l’avenir, nourrir nos connaissances, en profitant ce temps précieux pour apprendre de nouvelles choses.

Le Collègue Officiel de Psychologues de Madrid nous a fourni une liste « d’orientations pour la gestion psychologique de la quarantaine à cause du Coronavirus » :

  1. Comprendre la réalité : la situation est ce qu’elle est et nous ne pouvons pas la changer, nous devons nous adapter aux mesures indiquées pour notre protection.
  2. Faites ce qu’il faut : être à la maison est essentiel, ne craignez pas l’ennui, c’est une opportunité.
  3. Planifiez la nouvelle situation : n’improvisez pas, planifiez la routine quotidienne, le menu hebdomadaire, planifiez bien vos courses …
  4. Informez-vous correctement : l’information nous donne le pouvoir de planifier, mais il faut éviter la surinformation, entendre parler du même sujet toute la journée n’est pas sain.
  5. Restez en contact : avec des appels téléphoniques ou visioconférences pour sentir que nous ne sommes pas seuls et accompagner nos proches. C’est le moment de parler calmement, sans être pressé.
  6. Profitez du moment : ce moment nous offre le « temps » précieux que nous manquons toujours, il est intéressant d’en profiter. Si nous nous arrêtons un moment pour nourrir la relation avec nos proches, si nous consacrons du temps à discuter avec eux et à nous faire plaisir, nous nous sentirons réconfortés.
  7. Temps pour la créativité : redistribuez votre maison, cuisinez de nouveaux plats, faites un cours en ligne, aidez autant que possible les autres …
  8. Il est temps de faire du sport à la maison : l’exercice est aussi important que la nourriture pour rester actif et fort et lutter contre tout virus.
  9. Observez l’état de santé de ceux qui vous entourent : les personnes âgées ont plus que jamais besoin de notre attention et de notre aide.
  10. Faites particulièrement attention à votre état d’esprit : nous devons prendre soin de nos pensées et de nos émotions. Par exemple, si ma pensée est projetée dans un avenir catastrophique, l’émotion de peur coulera, générant une alerte dans mon corps qui se manifestera par des symptômes anxieux tels que nervosité, essoufflement, tachycardie, maux de tête, tension, irritation, blocage … Il est important de détecter les pensées qui vont générer du malaise et de les arrêter, en détournant l’attention de notre corps. Nous pouvons nous aider à nous fixer sur le présent avec une ressource naturelle, telle que la respiration. C’est le bon moment pour apprendre à intégrer dans nos vies des philosophies et des techniques qui nous aident.

MÊME SI RIEN NE CHANGE PAS, SI TU CHANGES, TOUT LE RESTE CHANGERA.

Depuis l’Unité de Soutien Emotionnel, nous voulons vous aider à ressentir le CALME. Nous sommes à votre disposition.

Vous pouvez nous contacter à travers du mail : apoyoemocional@institutobernabeu.com

Natalia Romera. Psychologue clinicienne. Département de Psychologie de l’Instituto Bernabeu.

You can arrange an

Rate this post