Adoption d’embryons. Embryoadoption

Une alternative de reproduction simple, économique et donnant d’excellents résultats, selon laquelle on adopte un embryon qui, une fois transféré à la future mère, donne lieu à une grossesse.

Adoption d’embryons. Embryoadoption
  • Vous souhaitez recevoir plus d'informations ?

    Nous vous conseillons sans engagement

  • JJ slash MM slash AAAA
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.
Qu’est-ce que l’adoption d’embryon?
Qu’est-ce que l’adoption d’embryon?

Il s’agit de l’adoption d’un embryon, qui est le résultat de l’union d’un ovule et d’un spermatozoïde, et que l’on transfère à l’utérus de la patiente adoptive pour parvenir à une grossesse, en offrant aux patientes la possibilité de profiter d’une grossesse, d’un accouchement, de l’allaitement et l’éducation du bébé.

Les embryons sont issus de couples qui se sont soumis à des traitements de reproduction assistée avec donation de gamètes (ovules ou spermatozoïdes) et qui, une fois qu’ils ont pu être parents, décident de donner leurs embryons qui sont congelés, afin d’aider d’autres personnes à former une famille.

Donc, même s’il faut souligner que l’on tente d’assigner les embryons qui sont compatibles au niveau du groupe sanguin, Rh ou phénotype, ce n’est pas aussi affiné que dans les traitements de FIV à double don.

Dans quels cas l’adoption d’embryons est-elle indiquée?
Dans quels cas l’adoption d’embryons est-elle indiquée?
  • Lorsque l’on souhaite suivre un traitement de reproduction plus simple.
  • Lorsque d’autres traitements de reproduction ont échoué.
Comment se réalise l’adoption d’embryon?
Comment se réalise l’adoption d’embryon?

La grande majorité des embryons destinés à l’adoption d’embryon sont issus de traitements de double don, et donc il faut compter de six à huit semaines environ entre le moment où le traitement débute et sa finalisation.

La mère réceptrice n’a qu’à préparer sa réceptivité endométriale : le traitement pour la préparation de l’utérus maternel est très simple et consiste à administrer des comprimés oraux ou des patches cutanés d’œstrogènes jusqu’au transfert, et plus tard des ovules vaginaux de progestérone. Habituellement, seul un contrôle échographique préalable est nécessaire, ce qui réduit le nombre de consultations et donc le coût économique.

Avantages de l’adoption d’embryons ou du don d’embryons

Le coût économique est moindre. Un autre de ses avantages est que le nombre de médicaments nécessaires est plus réduit. La mère réceptrice a uniquement besoin d’une préparation endométriale adéquate pour procéder au transfert. Le traitement est très simple et commode et consiste en des patches transdermiques d’estrogènes ou gélules, qui se prennent par voie orale, et des ovules vaginaux de progestérone (ce traitement doit se prendre les premières semaines suivant la gestation).

Le transfert d’un seul embryon minimise la possibilité de grossesse multiple et les risques que cela représente pour la future mère.

Transfert d’un blastocyte

Le transfert de l’embryon s’est toujours fait lorsque ce dernier a atteint la phase de blastocyte (au 5-6 jour de développement), ce qui entraîne que sa capacité de nidation sera toujours supérieure à celle des embryons les jours précédents.

Contrôles de sécurité

Lorsque les embryons donnés proviennent de traitements de procréation assistée d’autres couples, il existe la tranquillité de savoir que ces couples ont préalablement été soumis à tous les contrôles indiqués par les principales sociétés scientifiques (ESHRE -Société européenne de reproduction humaine- et la SEF -Société espagnole de fertilité-).

Lorsque les embryons sont issus d’un don, on peut être tranquille et compter sur la sûreté et la rigueur des tests auxquels sont soumis l’ensemble de nos donneurs de gamètes avant d’être acceptés :

  • De stricts contrôles gynécologiques, physiques et de santé (on recherche dans leur dossier des antécédents personnels et familiaux de maladies neurologiques et psychiatriques, maladies endocriniennes, digestives, oncologiques, des pathologies sanguines, etc.).
  • Un contrôle psychologique par une psychologue clinique durant lequel cette dernière évalue le développement social et psychologique.
  • Un Screening des maladies génétiques et infectieuses :
    • Si nécessaire TCG : analyse des 600 – 3000 maladies héréditaires les plus habituelles.
    • Caryotype, fibrose kystique, thalassémie, X fragile, l’atrophie musculaire spinale et la surdité non syndromique (GJB2)
    • Maladies à transmission sexuelle et sérologies.

Lorsqu’il s’agit d’un traitement d’adoption d’embryon avec don de gamètes, à l’Instituto Bernabeu nous conservons l’ADN des donneurs de gamètes durant 20 ans. C’est un aspect qui est très utile dans le cas où des analyses génétiques viendraient à être nécessaires face à une éventuelle maladie de l’enfant.

Traitement plus simple et efficace chez les patients ayant des problèmes de reproductions

Dans de nombreux cas, c’est l’opportunité pour la femme de devenir mère, si elle souffre de pathologies telles que l’échec ovarien prématuré, la ménopause ou qu’il n’y a pas de réponse à la stimulation ovarienne ou bien dans le cas où c’est l’homme qui souffre de problèmes de fertilité. Il s’agit également d’une option pour les femmes qui souhaitent affronter la maternité en solitaire, les couples de lesbiennes et toutes les personnes qui souhaitent adopter mais également profiter de l’ensemble du processus de la grossesse.

Processus

Fase 1

1 jour

LA PREMIÈRE VISITE

LA PREMIÈRE VISITE

Chaque patiente est unique et donc chaque traitement est personnalisé. Cette première consultation permettra de connaître les particularités du cas, en examinant et en évaluant médicalement les besoins et les causes du problème de reproduction. Après leur interprétation, l’option de traitement la plus adaptée sera validée.

À l’issue de l’entretien avec le gynécologue, vous retrouverez votre AP pour compléter toutes les conditions médicales et juridiques (signature des consentements éclairés) et pour recevoir l’ordonnance des médicaments nécessaires ainsi que les instructions correctes et détaillées pour leur administration.

Afin d’affronter sereinement les différentes étapes émotionnelles qui accompagnent le processus de procréation, nous vous proposons, sur la base du volontariat et gratuitement, un rendez-vous avec notre psychologue clinique spécialisé.

Fase 2

15/35 jours

PRÉPARATION DE LA CAVITÉ DE L’ENDOMÈTRE POUR ACCUEILLIR L’EMBRYON

PRÉPARATION DE LA CAVITÉ DE L’ENDOMÈTRE POUR ACCUEILLIR L’EMBRYON

L’endomètre es la « couche » de l’utérus où l’embryon doit s’adhérer et implanter postérieurement afin d’établir la grossesse.   

De deux à trois semaines avant le transfert embryonnaire, nous commencerons la préparation de la cavité endométriale de la mère réceptrice: on démarre la prise d’œstrogènes, que ce soit à travers des patches intradermiques ou des comprimés, et on les régule jusqu’à l’obtention d’un grossissement de la paroi endométriale adéquat à la réception de l’embryon.

Un contrôle échographique est généralement nécessaire pour vérifier le développement correct et modifier le dosage de l’ordonnance médicale, le cas échéant. Lorsque le moment du transfert approche, le médecin indiquera l’application d’ovules vaginaux de progestérone.

Sélection d'embryons

Sélection d’embryons

Fase 3

5 jours après

TRANSFERT DES EMBRYONS

TRANSFERT DES EMBRYONS

Une fois le stade de blastocyte atteint, on réalise le transfert embryonnaire, un point essentiel du traitement. Cela consiste à déposer l’embryon dans l’utérus maternel, et c’est effectué sous contrôle échographique abdominal. 

Nous déposerons le milieu de culture qui contient l’embryon à l’intérieur de l’utérus. C’est un processus indolore et rapide.

Il est réalisé dans des conditions qui tiennent compte de la délicatesse de l’embryon.

Fase 4

10/12 jours après

ANALYSE DE VÉRIFICATION DE GROSSESSE

ANALYSE DE VÉRIFICATION DE GROSSESSE

13 ou 14 jours après avoir initié le traitement de progestérone, nous programmerons la prise de sang de confirmation de grossesse : c’est la détermination dans le sang des niveaux d’une hormone dénommée beta-hCG produite par l’embryon et qui passe chez la mère.

Si l’on ne parvient pas à la grossesse, l’équipe médicale qui est intervenue dans le traitement évalue les causes et décide des étapes à suivre. Nous programmerons alors un rendez-vous avec la patiente pour lui communiquer l’évaluation médicale.

Voir vidéo
Fase 5

15 jours près

ÉCHOGRAPHIE DE CONTRÔLE CORRECT DE GESTATION

ÉCHOGRAPHIE DE CONTRÔLE CORRECT DE GESTATION

Après un test de grossesse positif, on réalisera une échographie, dans les deux semaines environ. La réaliser avant pourrait créer confusion et incertitude car dans la majorité des cas, le résultat n’est pas concluant.

Comment donner des embryons ?

Selon la législation espagnole, lorsqu’une patiente possède des préembryons cryopréservés qu’elle ne va pas utiliser pour sa propre finalité, elle dispose de quatre options de destination possibles. L’une d’elles est d’en faire don à d’autres patientes à des fins de procréation, pour laquelle seul le « consentement libre et éclairé dûment justifié » est requis.

Bien que la législation espagnole ne précise aucun âge limite de l’ovule (au moment de la génération des embryons), pour cet acte, dans la pratique, l’âge de la femme ne devrait pas excéder 35 ans.

STATISTIQUES TAUX DE RÉUSSITE DANS ADOPTION D’EMBRYONS (ADOPTION D’UN BLASTOCYSTE) D’INSTITUTO BERNABEU 2021

Adoption d’embryons de blastocyste
Taux de réussite
Grossesse positive dans le traitement d’adoption d’embryons congelés
56,3%

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19