Congélation d’embryons. Cryotransfer

La congélation d’embryons par vitrification permet leur cryopréservation dans des conditions optimales, de sorte à pouvoir disposer des embryons lors de futurs transferts et à obtenir une grossesse.

Congélation d’embryons. Cryotransfer
  • Vous souhaitez recevoir plus d'informations ?

    Nous vous conseillons sans engagement

  • JJ slash MM slash AAAA
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Pourquoi faut-il congeler des embryons ?

La congélation d’embryons est une forme de préserver les embryons obtenus par un traitement de fécondation in vitro, soit parce qu’une fois réalisé le transfert nous avons des embryons restants de bonne qualité soit parce qu’il est nécessaire ou conseillable de réaliser le transfert à un autre moment pour plusieurs raisons.

La congélation d’embryons nous permet d’optimiser le traitement en augmentant le taux de grossesse par ponction (avec un seul cycle de stimulation ovarienne nous pouvons transférer des embryons plus d’une fois), en plus de contribuer à réduire la grossesse multiple grâce à la congélation d’embryons qui nous facilite la décision de transférer moins embryons.

Comment les embryons sont-ils congelés ?

Pour la cryoconservation des embryons nous employons d’azote liquide parce qu’il est nécessaire de les soumettre à des températures très baises comme -196 ºC. Cette température arrête toute activité biologique en maintenant intacte leur physiologie. Pourtant, pendant la congélation, des cristaux de glace peuvent se faire et ils peuvent nuire aux cellules. Pour éviter ce dommage et préserver les échantillons indéfiniment nous employons des cryoprotecteurs, des substances qui remplissent la fonction d’un antigel. Ces embryons sont identifiés par un code et ils sont congelés et stockés dans une citerne d’azote en registrant leur emplacement et facilitant leur localisation.  

À l’Instituto Bernabeu, chaque patient dispose de ses embryons dans un emplacement exclusif dans les réservoirs de cryoconservation, qui n’est pas partagé avec d’autres échantillons ou patients, afin d’être protégés d’une éventuelle contamination croisée ou altération.

Qu’est-ce que la vitrification embryonnaire ?

La vitrification embryonnaire est une technique de congélation ultrarapide qui se base sur l’emploi des grandes concentrations de cryoprotecteur et des vitesses de refroidissement excessivement élevées qui évitent la formation de cristaux. Son incorporation comme une technique routinière dans les laboratoires a contribué à l’amélioration des résultats par rapport à d’autres techniques traditionnelles en permettant des taux de survie du 90%.

¿Quelle est la différence entre le transfert d’embryons frais ou congelés ?

Grâce au progrès des techniques de congélation, les différences entre les embryons frais et congelés son très peu nombreuses, bien que les résultats obtenus par le transfert d’embryons congelés soient légèrement inférieurs aux résultats avec des embryons frais. D’autre part, la congélation d’embryons ne s’associe pas avec un risque élevé de malformations ou de complications pendant la grossesse en comparaison avec la population générale.

En quoi consiste le traitement avec des embryons congelés ? Comment le cryotransfert « CT » est-il programmée ?

Le traitement avec des embryons congelés est simple, confortable et économique. Il ne précise pas besoin d’injections tous les jours ni des contrôles échographiques multiples. Vous ne devez pas suivre des traitements avec de la sédation et les effets secondaires sont nuls dans la plupart des cas, puisque les niveaux hormonaux pendant la préparation du traitement sont très semblables aux niveaux d’un cycle normal.

Les deux méthodes de préparation endométriale les plus utilisées sont le cycle artificiel (avec un traitement hormonal) et le cycle naturel. Les deux traitements ont les mêmes résultats reproductifs et le médecin conseillera celui qui est le plus approprié selon le dossier médical de la patiente.

Transfert des embryons congelés dans le cycle artificiel ou substitué

Le cycle artificiel démarre avec la menstruation et se base sur l’administration d’œstrogènes par voie orale ou transdermique (sous forme de patchs ou de gel) pendant une période d’environ deux semaines avant le transfert. Le médecin peut parfois également conseiller l’administration d’une injection unique avant le début du traitement. En cas de réponse appropriée au traitement, des ovules de progestérone vaginale (parfois sous-cutanée également) seront ajoutés et le cryotransfert pourra avoir lieu après l’exposition utérine à la progestérone pendant le nombre de jours équivalant à ceux du développement de l’embryon qui sera utilisé. Une analyse sera effectuée le jour du cryotransfert ou les jours antérieurs pour vérifier les niveaux de progestérone en sang. Le traitement est généralement maintenu jusqu’à la semaine 10-12 de la grossesse.

Transfert des embryons congelés dans un cycle naturel

La préparation de l’endomètre dans le cycle naturel est possible grâce aux hormones (œstrogènes et progestérone) produites par le follicule ovarien en croissance. Par conséquent, la réalisation de ce traitement requiert fondamentalement d’avoir des cycles menstruels réguliers. Il sera nécessaire de contrôler le cycle ovarien par une ou plusieurs échographies jusqu’à la détection du follicule qui va ovuler. L’ovulation est provoquée grâce à une injection unique de HCG. Le cryotransfert a lieu une semaine après l’ovulation. Un traitement de soutien sera appliqué quelques jours avant le cryotransfert, en ajoutant des ovules de progestérone vaginale à faibles doses, qui seront maintenues au cours du premier trimestre. Ce traitement a l’avantage de comporter très peu de médicaments.  

La technique du transfert embryonnaire est identique à celle utilisée pour les embryons frais et ne nécessite aucune préparation différente et ne produit aucune gêne supplémentaire. Les recommandations postérieures sont également identiques. Le traitement personnalisé devra donc être suivi au moins jusqu’à la réalisation du test de grossesse.

Quelles sont les probabilités de succès d’obtenir la grossesse avec des embryons congelés ?

Les dernières années, l’introduction des techniques de vitrification ont augmenté considérablement les taux de survie embryonnaire et de grossesse en dépassant les prévisions plus optimistes.

Il faut remarquer que les possibilités de remporter la grossesse par fertilisation In Vitro changent considérablement en fonction du type de traitement et des caractéristiques du partenaire (âge, cause de stérilité, etc.) c’est pourquoi les taux de succès doivent être individualisés pour chaque cas.

La probabilité de succès est légèrement inférieure à celle qui est obtenue avec des embryons frais, mais il faut remarquer que, du point de vue de la complexité du traitement et des coûts, il s’agit d’une probabilité considérable avec un efforce minimum.

Une fois que vous tombez enceinte, faudra-t-il avoir une attention particulière ? Existera-t-il un risque pour le futur bébé?

Les données obtenues des grossesses et des enfants nés à partir des traitements avec des embryons congelés n’ont pas mis en évidence des différences au sujet des embryons transférés sans cryoconservation préalable.

Par conséquent, l’évidence scientifique est totalement tranquillisante pour la réalisation de ce traitement.

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19