Double stimulation: est-il possible de récupérer plus d'ovocytes chez des patientes avec faible réserve ovarienne? - Instituto Bernabeu

La double stimulation ovarienne ou DuoStim est un protocole de stimulation ovarienne dans lequel deux stimulations et deux collectes d’ovocytes sont effectuées au cours d’un même cycle menstruel (environ 28 jours). Il consiste en une première stimulation en phase folliculaire et une seconde stimulation en phase lutéale.

Dans quels cas est-elle indiquée?

Les patientes qui bénéficient le plus de la double stimulation sont celles chez qui, après une première stimulation en phase folliculaire, il n’est pas possible de récupérer un nombre optimal d’ovocytes. Par conséquent, il serait particulièrement indiqué chez les patientes avec:

  • Faible réponse ovarienne (moins de 5 ovocytes récupérés)
  • Réponse sous-optimale à la stimulation (entre 5 et 9 ovocytes récupérés)
  • Avec tout autre facteur de mauvais pronostic tel qu’un âge supérieur à 38 ans ou l’échec des traitements précédents.
  • Il pourrait également s’agir d’une stratégie à envisager chez les patientes qui ont peu de temps pour effectuer le traitement, tels que les patientes d’oncologie attendant de commencer la chimiothérapie. Dans ces cas, il est toujours important d’avoir l’approbation de l’oncologue.

Qu’est-ce que la double stimulation dans le même cycle?

Une première stimulation ovarienne est réalisée à partir des premiers jours du cycle menstruel (stimulation en phase folliculaire). Après une dizaine de jours de traitement par gonadotrophine, la première ponction folliculaire est réalisée. Le même jour, les ovocytes matures récupérés sont vitrifiés.

Entre 2 et 5 jours après la ponction, la deuxième stimulation ovarienne est déclenchée (stimulation en phase lutéale). Après encore dix ou douze jours de traitement, la deuxième ponction folliculaire est réalisée. Ce jour nous pouvons ajouter les ovocytes récupérés à ceux de la première stimulation pour les fertiliser par micro-injection de sperme (ICSI)

Quels avantages nous offre-t-elle?

À l’Instituto Bernabeu, nous avons mené deux études auprès de 69 et 194 patientes ayant subi un double traitement de stimulation ovarienne dans notre centre. Les deux ont montré que pendant la deuxième partie de la stimulation, il est possible de récupérer un plus grand nombre d’ovocytes, ainsi qu’un taux plus élevé de formation de blastocystes.

Les deux études ont été présentées lors de deux des principales conférences sur la Médecine de la Reproduction, ESHRE 2019 et SEF 2020.

De même, il a été constaté que la durée de la stimulation en phase lutéale était supérieure à la stimulation en phase folliculaire, ce qui implique une consommation plus élevée de médicaments. Cependant, cela se traduit par un plus grand nombre d’ovocytes récupérés.

Y-a-t- il des risques associés?

Il n’existe actuellement aucune preuve scientifique démontrant que le protocole de double stimulation ovarienne augmente le risque de complications, telles que les événements thrombotiques ou le cancer gynécologique chez les patientes à faible risque. 

Conclusions

La double stimulation ovarienne ou DuoStim, est une stratégie sûre et largement utilisée dans la pratique clinique quotidienne à l’Institut Bernabeu de notre Unité de traitement pour la faible Réponse Ovarienne. Étant donné que la deuxième stimulation a donné de meilleurs résultats et nous aide à investir moins de temps, il s’agit d’un protocole d’une utilité particulière chez les patientes à faible réserve ovarienne. Ainsi, nous pouvons optimiser les possibilités de réaliser la grossesse tant souhaitée. 

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ

Dre. Cristina García-Ajofrín gynécologue chez l’Instituto Bernabeu

You can arrange an

Rate this post