Les avantages de ne retarder pas la maternité et les risques de la reporter 0

Saviez-vous que si vous venez d’avoir 40 ans, lors de votre prochain anniversaire, vous aurez perdu environ la moitié de votre fertilité que vous avez en ce moment?

À partir de 36 ans, on perd le 2% de chances de grossesse, soit 24% de moins par an. Et cette baisse devient encore plus vertigineuse, lorsque vous vous faites plus âgée.

Par conséquent, il est essentiel, une fois que la décision d’avoir des enfants ait été prise, de le faire le plus tôt possible, en particulier, de ne pas la retarder si vous avez plus de 36/37 ans, si vous soupçonnez des problèmes de fertilité ou si savez qu’ils ont eu lieu dans votre famille.

Les avantages sont incontestables:

  • Avec moins d’âge, il y aura plus de chances de l’atteindre de forme naturelle.
  • S’il était nécessaire de recourir à des techniques de PMA, le résultat sera sans doute meilleur: pour donner quelques exemples :
  1. Nous obtiendrons un plus grand nombre d’ovocytes dans la stimulation ovarienne, et par conséquent un plus grand nombre d’embryons: un facteur clé pour l’avenir, car si le premier transfert d’embryons échoue on aurait des embryons congelés à utiliser, ou pour les grossesses ultérieures, à la recherche d’un petit frère ou sœur, sans nécessité de répéter une nouvelle fecondation in vitro (FIV).
  2. Il est peu probable que vous soyez obligée à recourir à un don d’ovules, car il aura une meilleure qualité ovocytaire.
  3. Vous aurez besoin de moins de médicaments, ce qui se traduit par un coût et une durée de traitement inférieurs et un plus grand confort générale.
  4. Le risque d’avortement ou d’embryons affectés par des maladies chromosomiques telles que le syndrome de Down est plus faible.

Lorsque le facteur âge entre en jeu, il devient l’obstacle principal pour la fertilité.

Dr. Rafael Bernabeu, Directeur Médical de l’Instituto Bernabeu

You can arrange an

Rate this post