Vaccination contre la grippe dans les traitements de fertilité - Instituto Bernabeu

Si la vaccination a une importance spéciale pour la santé en général, il faut lui accorder une considération toute particulière durant la période de conception et de grossesse, aussi bien pour la protection de la femme que celles du fœtus et du nouveau-né, auquel est conférée l’immunité à travers le placenta.

Durant la grossesse, la femme a une sensibilité plus élevé face aux infections en raison d’un système immunologique qui s’affaiblit, et dans certains cas, cela peut même affecter la croissance du bébé. Par conséquent, l’immunisation durant la grossesse est très importante afin de protéger aussi bien la mère que le fœtus.

La grippe ou son influence, touche 11 % des femmes enceintes et représente un risque plus élevé de complications et maladies sévère. La vaccination contre la grippe durant un traitement de reproduction assistée et pendant la grossesse sont, par conséquent, recommandées. Si vous êtes enceinte, prenez contact avec un obstétricien si vous présentez les symptômes suivants :

  • Congestion nasale
  • Douleur de tête et/ou corporelle
  • Douleur de gorge ou toux
  • Frissons
  • Fatigue ou fatigue généralisée
  • Fièvre

Le vaccin contre la grippe est sûr et efficace pour la mère, il permet le transfert passif des anticorps au bébé, qui vont le protéger face à la grippe, y compris pendant plusieurs mois après sa naissance. C’est particulièrement important si le bébé va naître au cours de l’hiver, puisque les enfants de moins de six mois ne peuvent pas être vacciné.

Le vaccin que doivent utiliser les femmes enceintes est l’antigrippal inactivé qui contient les virus inactives et ne peuvent en aucun cas causer la grippe après leur administration. Le vaccin nasal en aérosol est contre-indiqué car il peut contenir des virus influenza vivants atténués.

La saison de vaccination contre la grippe est comprise entre les mois d’octobre à mai. Il est possible de se faire vacciner avant s’il existe des facteurs de risque comme une maladie chronique cardiovasculaire et /ou respiratoire.

Les bénéfices de la vaccination antigrippale durant les traitements de fertilité et la grossesse incluent une :

  • Incidence réduite de la grippe maternelle
  • Incidence réduite des complications de la grippe maternelle
  • Diminution de la mort fœtale intra-utérine
  • Diminution de fœtus à faible poids à la naissance
  • Incidence réduite d’accouchement prématuré
  • Protection des nourrissons lors de leurs six premiers de vie

RECOMMENDATIONS D’AUTRES VACCINS

L’administration du vaccin triple virale (diphtérie, tétanos et coqueline) est également recommandée pour les femmes enceintes, de préférence entre le 2ème et la 36ème semaine de gestation, afin d’obtenir une meilleure immunisation, aussi bien de la mère que du fœtus.

On ne recommande pas la vaccination avec des virus actifs comme le vaccin antigrippal actif, rougeole, rubéole, varicelle ou BCG (tuberculose) chez les femmes enceintes. Si vous les avez reçus, il est recommandé d’attendre au moins 1 mois avant la grossesse ou le traitement de fertilité.

Maintenir de bonnes habitudes d’immunisation améliore la santé de la mère et de l’enfant dans les étapes périnatales, néonatales et postnatales.

CONCLUSION

Nous considérons que la vaccination contre la grippe est très recommandable durant la grossesse non seulement parce qu’elle est sûre pour la santé, mais également pour que sa protection contre l’évolution grave des symptômes de la grippe, aussi bien chez les femmes enceintes que chez les nourrissons, durant leurs premiers mois de vie.

BIBLIOGRAPHIE

  • Pediatric Annals. Vol. 48, Nº 7,2019
  • BMJ 2019,366:4454doi10.1136/bmj
  • The American College of Obstetricians and Gynecologist, Patient Education.
  • World Health Organization (WHO) – Document sur la position de l’O.M.S. par rapports aux vaccins antigrippaux – WER, 19 août 2005.

Ana Pérez et Vicente Ruizinfirmiers de l’Instituto Bernabeu.

You can arrange an

Rate this post