FORUM BLOG

Étude d’observation pour mieux comprendre le processus de maturation de l’endomètre et son importance dans l’établissement d’une grossesse

Étude d’observation pour mieux comprendre le processus de maturation de l’endomètre et son importance dans l’établissement d’une grossesse

L’Institut Bernabeu souhaite continuer d’avancer dans la connaissance actuelle sur le processus d’implantation embryonnaire, qui est encore très limité. Nous menons à bien à cet effet une étude pour évaluer l’importance des changements qui se produisent dans l’endomètre avant l’implantation dans le développement correct d’une grossesse.  

Qu’est-ce qui nous motive ?

L’une des situations les plus frustrantes dans notre activité clinique est l’échec de l’implantation non expliqué. Malgré les importantes avancées qui se sont produites au cours des dernières années, qui ont sensiblement accru le succès des traitements, le taux de grossesse par embryon transféré reste limité et dans certains cas la grossesse n’aboutit pas, bien que tous les facteurs connus soient en sa faveur. Il est donc primordial de continuer d’étudier les éventuels conditionnants du processus d’implantation qui permettent d’améliorer les résultats.

En quoi consiste-t-elle ?

L’essai s’intitule « Importance du compactage endométrial après l’exposition à la progestérone en cycle substitué pour le transfert embryonnaire ».

Cette étude prétend entrer plus en détail dans la connaissance sur la réponse endométriale au traitement chez des patientes qui effectuent une préparation pour un transfert embryonnaire, en étudiant s’il existe une association entre les changements dans la grosseur endométriale après l’administration de la progestérone et le taux de grossesse, et si ces changements obéissent à une prédisposition génétique.

Il s’agit d’une étude d’observation, qui n’implique aucune modification dans le traitement des patientes qui sont incluses. Des aspects de ce traitement seront simplement analysés et la seule intervention additionnelle qui serait effectuée serait une échographie transvaginale pour évaluer l’endomètre avant le transfert.

Notre étude est la première qui analyse non seulement le taux de grossesse et le nouveau-né vivant, mais aussi l’évolution de la gestation. Grâce à votre participation, vous contribuerez à améliorer la connaissance des conditions dans lesquelles se produit l’implantation embryonnaire, qui peut être utile pour les patientes qui se soumettent à des traitements dans le futur.

Dre. Esperanza de la Torre, gynécologue de l’Institute Bernabeu

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19