fbpx

FORUM BLOG

Grossesse après une césarienne : Combien de temps dois-je attendre ?

Grossesse après une césarienne : Combien de temps dois-je attendre ?

Après une césarienne, la cicatrice de l’utérus le rend plus fragile. Il est donc important de savoir combien de temps faut-il attendre entre césarienne pour se lancer à la recherche d’une nouvelle grossesse.    

Índice

En quoi la césarienne affecte une nouvelle grossesse ?

Une césarienne est une intervention chirurgicale réalisée pour extraire le bébé lorsque l’accouchement vaginal est impossible.

Cela peut se produire pour diverses causes : problèmes médicaux de la mère ou du fœtus, complications lors de l’accouchement et, parfois, sur décision personnelle de la mère. La césarienne est dans certains cas programmée et dans d’autres cas effectuée en urgence, en cas de danger immédiat pour la santé de la mère ou du fœtus. Habituellement, la cicatrice est horizontale, et la cicatrice segmentaire. Il existe toutefois des cas dans lesquels l’incision sur le ventre est verticale. Il est important de savoir, au moment de décider d’une césarienne, que celle-ci a des conséquences sur les grossesses futures et de connaître les impacts sur ces dernières.

Une fois la chirurgie réalisée, l’utérus présente une cicatrice qui constitue un point particulièrement fragile dans la paroi de l’utérus. Il est donc indispensable de laisser une période suffisante avant de soumettre à nouveau l’utérus à la croissance occasionnée par la grossesse.

Pendant la croissance qui suit une césarienne, l’obstétricien devra contrôler la paroi de l’utérus en effectuant une échographie et un suivi de la grosseur de la cicatrice tout au long de la grossesse. Il est également recommandé d’examiner cette cicatrice avant de rechercher toute nouvelle grossesse.

Aujourd’hui, il existe également des preuves qui démontrent que la probabilité de grossesse est parfois un peu plus faible après avoir subi une césarienne.

La cicatrisation de l’utérus ne dépend pas de la façon dont se présente la cicatrice sur la peau ou de l’aspect que pourrait avoir le ventre au fil des mois après l’accouchement. Les soins post-opératoires sont essentiels pour une bonne récupération, aussi bien de l’abdomen que du reste du corps.

Quand puis-je retomber enceinte après la césarienne ?

Quand est-il trop tôt pour retomber enceinte après une césarienne ? La cicatrisation de l’utérus dépend de nombreux facteurs : l’anatomie préalable, la chirurgie, la forme de cicatrisation de chaque femme, etc. Il est donc essentiel, avant toute nouvelle grossesse, d’évaluer l’utérus par une échographie pour écarter tout problème dans la cicatrice de l’utérus.

En règle générale, nous conseillons de ne pas rechercher de grossesse avant un an à compter de la césarienne. Cette période peut toutefois s’étendre si la paroi utérine reste fragile, si du flux est observé dans la zone de cicatrisation (isthmocèle) ou en cas de pathologie maternelle.

Si une femme souhaite une grossesse rapidement, une analyse initiale peut être effectuée six mois après la césarienne, afin de pouvoir programmer calmement la grossesse suivante.

Enceinte dans la quarantaine après la césarienne : Que faire ?

Bien qu’il soit recommandé d’attendre une certaine période avant toute nouvelle grossesse, il ne faut pas s’alarmer si la grossesse arrive avant un an, y compris dans la quarantaine. Dans la plupart des cas, l’utérus se sera correctement cicatrisé et la grossesse se développera sans aucune complication.

La première chose à faire sera de prendre rendez-vous avec un obstétricien dès que les premiers symptômes de grossesse apparaissent, y compris en cas de test de grossesse positif, afin qu’il puisse évaluer le risque dans cette nouvelle grossesse et spécifier les soins à suivre.

Risques dans une seconde césarienne

Les risques obstétriciens liés à une césarienne antérieure sont la rupture utérine (car, comme indiqué précédemment, l’utérus qui a subi une césarienne possède une zone plus fragile). Plus la césarienne est récente, plus le risque d’avoir une rupture utérine est élevée : 5% chez les femmes qui ont eu moins de 18 mois entre césarienne ; 2% lorsque la durée se situe entre 18 et 23 mois ; 1% lorsque plus de 24 mois se sont écoulés.

Il existe également un risque plus élevé d’avoir un placenta accreta (qui s’adhère profondément aux parois utérines), un placenta pævia (qui couvre l’ouverture de l’utérus) et un accouchement prématuré.

Après une première césarienne, il existe un risque élevé que le second accouchement soit également de cette manière. Tout dépend du motif pour lequel la première césarienne a été réalisée (par exemple, si la première césarienne s’est effectuée en raison de la position fesses en bas du fœtus et si la deuxième grossesse a lieu avec un fœtus tête en bas, un accouchement vaginal est possible). Tout dépendra également de l’évolution de la grossesse et de la taille du bébé, et bien entendu de si la mère souhaite avoir un accouchement vaginal ou si elle préfère avoir directement une césarienne programmée.

Existe-il un nombre maximum de césariennes ?

Il est déconseillé de réaliser plus de trois césariennes, car le risque de complications s’accroît avec chaque nouvelle grossesse. Chaque nouvelle césarienne fragilise davantage l’utérus, car la cicatrice est toujours au même endroit. Une fois de plus, il est important de souligner que chaque femme est différente et que cette recommandation générale peut donc varier selon chaque patiente. L’obstétricien ou le gynécologue sera celui qui étudiera s’il est conseillé ou non d’avoir une nouvelle grossesse, en pensant à la fois au bien de la mère et au bien du futur bébé.

Dre. Cristina Gavilán (numéro collégial 72860168), gynécologue à l’Instituto Bernabeu.

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19