FORUM BLOG

Patient diabétique: fertilité et fécondation in vitro

Patient diabétique: fertilité et fécondation in vitro

Quelle est la raison pour laquelle les femmes atteintes de diabète requièrent habituellement des traitements de fertilité ?

L’un des problèmes qui préoccupent le plus les jeunes femmes qui commencent avec un diabète sucré (Diabetes Mellitus -DM-) est : pourrais-je avoir des enfants ? Pour répondre à cette question, il faut connaître certains aspects importants de la fertilité chez les femmes avec un diabète type 1.

Il a été prouvé que le diabète type 1 réduit la période reproductive de la femme, en retardant l’apparition de la première menstruation. Toutefois, ce qui est plus important en termes de fertilité, il anticipe l’âge de la ménopause en raison d’une certain degré de vieillissement ovarien prématuré. Les données signalent une anticipation de la ménopause entre 2 et 3 ans par rapport aux femmes non diabétiques 1-2.

Par ailleurs, il semble que la déficience d’insuline et que l’élévation du glucose en sang peuvent altérer le fonctionnement normal du système reproductif. En effet, entre 20-40% des femmes atteintes de diabète type 1 ont des irrégularités menstruelles et sont 24% moins enceintes que le groupe contrôle3.

Le Syndrome des Ovaires Polykystiques SOP (cause de troubles ovulatoires) est associé au diabète type 1. Il est estimé qu’entre 7% et 12% des femmes de diabète type 1 ont un Syndrome des Ovaires Polykystiques. Bien qu’il puisse sembler étrange, le traitement intensif avec insuline4 est l’un des facteurs liés à l’apparition du Syndrome des Ovaires Polykystiques.

Tous ces aspects conditionnent le besoin de recourir à des traitements de fertilité. Le principal ennemi pour obtenir un bon résultat des traitements de fertilité est l’âge. La consultation de fertilité doit donc s’effectuer dès que possible, en prévoyant dans certains cas la possibilité de congeler / vitrifier les ovocytes si une patiente souhaite reporter la maternité et utiliser ses propres ovules.

Résultats des traitements de Fécondation In Vitro (FIV) chez des femmes atteintes de diabète type 1

Le traitement habituellement utilisé pour la stimulation ovarienne ne modifie pas les niveaux de glucose. Il n’existe normalement aucun problème pour le contrôle métabolique pendant le cycle de traitement.

En général, les taux de succès des traitements de fertilité sont similaires à ceux obtenus chez les femmes non diabétiques si tous les soins nécessaires sont administrés.

Le transfert d’un seul embryon est recommandé, en raison du risque qu’ une gestation multiple peut représenter pour ces femmes.

Il faut prendre en compte que l’organogénèse a lieu dans les premières semaines de gestation, à partir du transfert. Le contrôle métabolique est dans cette période clé pour réduire la possibilité de malformations congénitales et d’avortements.

Soins nécessaires pour réaliser un traitement de fertilité lorsqu’on est diabétique

Une évaluation endocrinienne dans une clinique préconceptionnelle de diabète est indispensable pour optimiser le contrôle métabolique et pour évaluer la présence de complications qui pourraient se voir affectées par une gestation, comme la rétinopathie ou la néphropathie diabétique.

Il est conseillé d’obtenir une valeur d’hémoglobine glyquée (HbA1c) la plus proche possible de la normale.

Les femmes atteintes de diabète type 1 associent fréquemment la maladie de la thyroïde, qu’il faudra également optimiser, et la maladie cœliaque dans une plus faible mesure.

Il ne semble n’y avoir aucune différence importante entre le contrôle métabolique obtenu par une pompe à perfusion continue d’insuline ou schéma basal-bolus avec de multiples doses d’insuline. Ce qui semble de toute évidence une grande aide est la surveillance continue du glucose.

Diabète type 2 et fertilité

Dans le cas des femmes ayant un diabète type 2, le contrôle métabolique est plus simple, bien qu’elles tendent à être des femmes d’un âge plus avancé et atteintes d’obésité, du Syndrome des Ovaires Polykystiques et d’autres comorbidités qui vont assombrir le résultat des traitements de fertilité. Des ovules en plus faible quantité et de plus mauvaise qualité sont habituellement obtenus et l’endomètre est moins réceptif.

Concernant le traitement pour le diabète, un traitement oral avec metformine peut être utilisé. Toutefois, dans un pourcentage élevé de patientes, il faudra avoir recours au traitement avec insuline.

Conclusion

LE DIABÈTE

  • Anticipe l’âge de la ménopause et diminue la période reproductive de la femme.
  • Conditionne plus fréquemment le besoin de traitements de fertilité en raison d’irrégularités menstruelles associées.
  • Il n’assombrit pas en soi le résultat des traitements de fertilité.

CONSEILS POUR LES PATIENTES DIABÉTIQUES QUI SOUHAITENT UNE GROSSESSE

  • Passez une consultation préconceptuelle endocrinienne pour la mise au point de toutes les éventuelles complications du diabète et des comorbidités.
  • Le contrôle métabolique adéquat est indispensable. L’emploi de la surveillance continue du glucose est recommandé dans le diabète type 1.
  • Transfert d’un seul embryon

Références bibliographiques

  1. Yi Y, El Khoudary SR, Buchanich JM, Miller RG, Rubinstein D, Matthews K, Orchard TJ, Costacou T. Women with Type 1 diabetes (T1D) experience a shorter reproductive period compared with nondiabetic women: the Pittsburgh Epidemiology of Diabetes Complications (EDC) study and the Study of Women’s Health Across the Nation (SWAN). Menopause. 2021 Mar 1. doi: 10.1097/GME.0000000000001758. Epub ahead of print. PMID: 33651743.
  2. Dorman JS, Steenkiste AR, Foley TP, Strotmeyer ES, Burke JP, Kuller LH, Kwoh CK; Familial Autoimmune and Diabetes (FAD) Study. Menopause in type 1 diabetic women: is it premature? Diabetes. 2001 Aug;50(8):1857-62. doi:10.2337/diabetes.50.8.1857. PMID: 11473049.
  3. Livshits A, Seidman DS. Fertility issues in women with diabetes. Womens Health (Lond). 2009 Nov;5(6):701-7. doi: 10.2217/whe.09.47. PMID: 19863473.
  4. Codner E, Soto N, Lopez P, Trejo L, Avila A, Eyzaguirre FC, Iniguez G, Cassorla F. Diagnostic criteria for polycystic ovary syndrome and ovarian morphology in women with type 1 diabetes mellitus. J Clin Endocrinol Metab. 2006 Jun;91(6):2250-6. doi: 10.1210/jc.2006-0108. Epub 2006 Mar 28. PMID: 16569737.

Dra. Pino Navarroendocrinologue. Directrice du département d’endocrinologie et nutrition de l’Instituto Bernabeu

PEUT ÉGALEMENT VOUS INTÉRESSER :

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19