fbpx

FORUM BLOG

Gonadotrophines : Que sont-elles ? Quelles sont leurs fonctions ?

Gonadotrophines : Que sont-elles ? Quelles sont leurs fonctions ?

La régulation des processus de reproduction s’effectue grâce à la présence d’hormones appelées gonadotrophines (aussi appelées gonadotropines). Ces hormones sont présentes à la fois chez l’homme et la femme. Les hormones qui font partie de ce groupe sont l’hormone folliculo-stimulante (FSH), l’hormone lutéinisante (LH) et la gonadotrophine chorionique humaine (hCG). 

Administrer de façon exogène ces hormones permet de stimuler de façon contrôlée le développement des follicules et l’ovulation. Elles sont particulièrement utiles dans les traitements de procréation assistée pour améliorer le résultat du processus.

Qu’est-ce que les gonadotrophines ?

Les gonadotrophines sont les hormones qui exercent leur fonction sur les gonades, à savoir, sur les ovaires chez la femme et sur les testicules chez l’homme, en régulant le fonctionnement correct des deux. Les gonadotrophines ne se forment pas dans les gonades, mais migrent vers elles depuis leur lieu d’origine. Dans le cas de la FSH et la LH, elles se génèrent dans l’hypophyse en réponse à l’hormone libératrice de gonadotrophines (GnRH). Cette autre hormone se produit dans l’hypothalamus, de sorte qu’un axe de régulation hormonale, connu sous le nom d’axe hypothalamo-hypohyso-gonadique, est établi.

Par ailleurs, la hCG est produite par l’embryon et connue comme l’hormone de la grossesse.

Les hormones ne diffèrent pas beaucoup entre elles. La FSH, la LH et la hCG sont formées de deux sous-unités appelées alpha et bêta. La sous-unité alpha est identique dans les trois hormones et se différencie uniquement dans la sous-unité bêta, spécifique à chacune d’elles.

Quelle est la fonction des gonadotrophines chez la femme et chez l’homme ?

Les tableaux ci-dessous permettent de connaître un peu mieux chacune d’elles et de définir leur fonction à la fois chez la femme et chez l’homme :

FSH hormone folliculo-stimulante

Comme son nom l’indique, elle est chargée de la croissance du follicule chez la femme, bien qu’elle réalise d’autres fonctions chez la femme et chez l’homme.

FEMME HOMME
  • Sa sécrétion commence à l’hypophyse en atteignant la puberté et permet le développement des caractères sexuels secondaires et les premières règles.
  • Elle se charge de produire des œstrogènes à partir des androgènes des cellules de la granulosa dans les ovaires qui à leur tour régulent la sécrétion de FSH.
  • Elle permet de développer les follicules. Dans un cycle menstruel, l’un de ces follicules mûrira et donnera lieu à un ovule mûr. Dans les cycles de procréation assistée, elle permet de recruter davantage de follicules.
  • Le démarrage de sa production commence à la puberté, en activant la fonction testiculaire et la production de spermatozoïdes, et permet l’apparition des caractères sexuels secondaires.
  • Elle régule la spermatogénèse. Elle agit sur les cellules de Sertoli du testicule. Ces cellules sont celles chargées de nourrir et de protéger les cellules précurseuses des spermatozoïdes.
 

LH hormone lutéinisante

FEMME HOMME
  • Elle est chargée de produire l’ovulation chez la femme. Après la libération de l’ovule, la lutéinisation du follicule se produit et forme le corps jaune chargé de produire de la progestérone (elle prépare l’endomètre à recevoir l’embryon)
  • Elle stimule la production d’androgènes dans les cellules de la thèque ovarienne. Ces androgènes deviennent des œstrogènes dans les cellules de la granulosa.
  • Elle est responsable de la production d’androgènes à la puberté et permet l’apparition des caractères sexuels secondaires.
  • Elle agit sur les cellules de Leydig en régulant la production de testostérone, hormone chargée de la production des spermatozoïdes.
 

hCG hormone gonadotrophine chorionique humaine

La gonadotrophine chorionique humaine est produite par l’embryon et joue un rôle primordial, car elle permet au corps jaune de produire de la progestérone, qui est une hormone nécessaire pour maintenir la grossesse à ses étapes initiales.

La hCG est l’hormone qui est utilisée dans les tests de grossesse pour détecter cette dernière, soit dans l’urine soit par des analyses sanguines.

En plus de cette utilité, la hCG est utilisée pour déclencher le pic de LH dans les traitements de procréation assistée. Ce pic de LH permet la maturation folliculaire et ovocytaire. La similitude qui existe entre ces deux hormones permet d’utiliser la hCG exogène pour provoquer un pic de LH en activant ainsi la cascade de réactions qui provoquent cette maturation. Le fait d’utiliser la hCG permet également le support de phase lutéale. Lors de la phase lutéale, la hCG se charge de la maintenance du corps lutéal produit après la rupture du follicule. Grâce à cette fonction, la production de progestérone est maintenue. Cette hormone est nécessaire pour la réceptivité endométriale et l’implantation embryonnaire.

  • Gonadotrophines et procréation assistée

Les gonadotrophines (FSH, LH et hCG) jouent un rôle fondamental dans la régulation du processus reproductif in vivo et dans l’optimisation des traitements de fécondation in vitro.

Dre Dori Rodríguezbioligiste à l’Instituto Bernabeu

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19