fbpx

FORUM BLOG

Probiotiques vaginaux : À quoi servent- ils et comment aident-ils à obtenir une grossesse

Probiotiques vaginaux : À quoi servent- ils et comment aident-ils à obtenir une grossesse

Les espèces microbiennes de la flore vaginale jouent un rôle important sur la santé et la prévention des infections. À l’heure actuelle, plus de 50 espèces microbiennes ont été identifiées. Pour maintenir la flore vaginale en équilibre, il est important de veiller à l’hygiène intime et de suivre un régime alimentaire sain et équilibré. L’emploi adéquat de probiotiques peut également aider à restaurer la flore bactérienne vaginale.

Qu’est-ce que les probiotiques vaginaux ?

Le mot probiotique provient du grec et signifie « s’adapter à la vie ». Ce terme fut pour la première fois utilisé par Lilly Stilwell pour définir les probiotiques comme des microorganismes qui stimulent la croissance humaine et animale. Plus tard, en 1989, les probiotiques ont été définis comme des additifs alimentaires et des bactéries vivantes qui améliorent le fonctionnement du tractus digestif de l’hôte.

Aujourd’hui, selon les directives du ministère de la Santé, un probiotique est défini comme un microorganisme vivant capable, lorsqu’il est administré en quantités adéquates, d’exercer des fonctions bénéfiques pour l’organisme.

Les probiotiques vaginaux sont plus précisément définis comme des microorganismes qui exercent des fonctions bénéfiques dans le vagin.

À quoi servent les probiotiques ?

Le microbiote vaginal est composé d’un grand nombre de bactéries dans lesquels prédominent les lactobacilles. Il est essentiel pour la santé de l’appareil génital des femmes, pour maintenir la fonction reproductrice et pour la grossesse.

Les probiotiques vaginaux se chargent de repeupler et de réparer l’environnement du microbiome intestinal, vaginal et de la vessie en cas de déséquilibre ou de dysbiose.

Une nutrition adaptée et la consommation de probiotiques peuvent avoir un impact sur la composition du microbiote intestinal, améliorer son intégrité et répercuter sur le maintien et la récupération du microbiote vaginal normal en maintenant un environnement acide et un pH idéal (3,8-4,5).

Quand utiliser des probiotiques vaginaux ?

De nombreuses études ont démontré que l’usage de probiotiques vaginaux était efficace dans la prévention et le traitement des infections urogénitales (par exemple, la vaginite candidosique, la vaginite bactérienne, la candidose vulvovaginale, la cystite à répétition, etc.).

Les probiotiques les plus communs sont les bactéries de la famille des Lactobacillus. Les lactobacilles mettent en marche une série de mécanismes pour réaliser un effet protecteur et défensif de la muqueuse vaginale contre l’agression de microorganismes pathogènes.

Combien de temps tardent-ils à avoir un effet ?

La dose quotidienne de probiotiques est d’environ un milliard par jour. Le gynécologue fixe la posologie, qui généralement oscille entre 15 jours et 3-4 semaines. Par ailleurs, compte tenu qu’il existe la possibilité de rechute, il est impossible de définir une durée d’efficacité et une éventuelle thérapie de maintien cyclique.

Types selon l’administration

Les probiotiques sont administrés par voie orale et vaginale. Dans les deux cas, il est possible de les acquérir sans ordonnance, mais il est toujours conseillé d’aller chez le médecin.

Voie orale

Depuis 2001, il est possible de suivre une thérapie à base de lactobacilles par voie orale. La vie moyenne des probiotiques oraux est plus longue que celle de la voie vaginale. La viabilité des souches bactériennes devant passer par l’estomac et l’intestin est importante. De plus, la quantité de lactobacilles est inférieure à celle administrée par voie vaginale. L’un des avantages est la capacité des lactobacilles à réduire le risque d’infection par des levures et des bactéries pathogènes au moment de l’administration.

Voie vaginale

L’administration vaginale de probiotiques est directe et requiert donc une vie moyenne plus courte. La quantité peut être supérieure à celle des lactobacilles par voie orale. Compte tenu que celle-ci est la première voie d’administration, il existe plusieurs types de probiotiques disponibles sur le marché.

Bienfaits des probiotiques dans la procréation assistée

Plusieurs études ont démontré une connexion entre la dysbiose vaginale et l’infertilité.

L’utilisation de probiotiques améliore les résultats des techniques de procréation in vitro et naturelle. Il a été démontré que certains lactobacilles améliorent la flore bactérienne vaginale en augmentant la présence de cytokine, qui favorisent l’implantation de l’embryon et diminuent la possibilité d’accouchements prématurés et de fausses couches. L’emploi de lactobacilles est également important pour les hommes. Un usage adéquat a un impact positif sur la qualité du sperme.

Dre Elena Antonini, embryologiste à l’Instituto Bernabeu

Bibliographie

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19