Actualité

L’Institut Bernabeu se distingue grâce à 16 recherches scientifiques lors de la conférence internationale ESHRE 2021

28-06-2021

L’Institut Bernabeu se distingue grâce à 16 recherches scientifiques lors de la conférence internationale ESHRE 2021

En 2021, l’Institut Bernabeu bat un record avec un total de 16 travaux scientifiques qui seront exposés lors de la XXXVIIe édition de la conférence ESHRE. La rencontre internationale de la Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie recueille des travaux scientifiques des groupes de recherche de la clinique, qui vont de l’application de l’intelligence artificielle dans les traitements de procréation assistée à des recherches génétiques et à l’impact des nouvelles stratégies pour réaliser le miracle d’obtenir une grossesse. La pandémie continue de contraindre à la plus grande vigilance et cette nouvelle édition aura donc lieu de façon virtuelle.

Ces 16 études sont le symbole de l’importance que le groupe de cliniques IB attribue à la recherche dans tous les domaines de la médecine de la reproduction, avec un objectif clair, celui de contribuer à l’avancée de la connaissance et de la science.

Les études présentées montrent l’amplitude des champs sur lesquels l’Institut Bernabeu mène à bien des recherches pour aborder les causes et trouver de nouvelles stratégies contre l’infertilité humaine. Trois de ces études, qui seront présentées oralement par leurs auteurs principaux, méritent une mention particulière en raison de leur valeur scientifique spéciale.

Intelligence Artificielle

Toujours associé aux dernières nouveautés, l’Institut Bernabeu présente à la conférence ESHRE une communication orale basée sur l’application de l’Intelligence artificielle (IA). La clinique a mis au point un algorithme d’apprentissage automatique pour prédire la probabilité qu’un embryon soit aneuploïde, qui est la présence d’un nombre anormal de chromosomes, et/ou mosaïque, à savoir, si l’embryon possède une combinaison de cellules chromosiquement normales et anormales (pour un ou plusieurs chromosomes) dans une fécondation in vitro (FIV). Au cours de l’étude, 22 variables (maternelle, paternelle, embryonnaire et du cycle de FIV) de 6 989 embryons obtenus dans 2 476 cycles ont été enregistrées. Deux modèles prédictifs d’apprentissage automatique ont été définis : un pour les aneuploïdies et un autre pour le mosaïcisme.

1 . Application of machine learning to predict aneuploidy and mosaicism in embryos from in vitro fertilization (IVF) cycles

J.A. Ortiz, R. Morales, B. Lledó, E. García-Hernández, A. Cascales, J.A. Vicente, J. González, J. Ten, A. Bernabeu, J. Ll. Aparicio, R. Bernabeu

Microbiome vaginal et endométrial

Les études du microbiome vaginal, dans lesquelles l’Institut Bernabeu reste à la pointe de la recherche, ont centré cette recherche. Au cours de cette étude, les chercheurs de l’Institut Bernabeu ont pu vérifier qu’il existe un modèle caractéristique dans le microbiote vaginal et endométrial des patientes atteintes d’une endométrite  chronique pour devenir une méthode de diagnostic.

2. Characterization of vaginal and endometrial microbiome in patients with chronic endometritis (CE)

F. M. Lozano, A. Bernabeu, B. Lledó, R Morales, F.I. Aranda, J. Ll. Aparicio,R. Bernabeu

Variantes chromosomiques

Cette recherche s’est centrée sur l’étude de l’impact des variants chromosomiques polymorphiques dans les problèmes de reproduction. L’étude révèle que les femmes porteuses de polymorphismes ont un niveau moyen plus petit d’hormones antimülleriennes et un taux de survie des embryons après décongélation des ovules préalablement cryoconservés plus faible. Cette étude offre des informations précieuses pour conseiller les patientes avant l’entame d’un traitement de procréation assistée. Elle vise également à renforcer le traitement et l’approche personnalisés dispensés aux patientes. 

3. Impact of female chromosomal polymorphic variants on ovarian reserve markers and fertility treatments prognosis

L. Luque, N. Ruiz, Á. Linares, J. Bartolomé, J.A. Ortiz, A. Fabregat, E. García-Hernández, J. Ten, R. Bernabeu

Les chercheurs de l’Institut Bernabeu présentent en format poster 13 autres études à fort contenu et haute valeur scientifiques.

Fresh vs Frozen PGT-A

Fresh vs frozen PGT-A cycles in donor oocyte recipients a analysé le résultat de plus de 300 cycles de fécondation in vitro (FIV) de femmes ayant utilisé un ovocyte de donneuses sur lesquelles avait été effectué un test génétique préimplantatoire pour détecter des aneuploïdies (PGT-A) dans l’embryon. Les résultats des transferts réalisés avec des embryons frais ont été comparés à ceux effectués avec des embryons congelés. L’étude indique que lorsque l’analyse PGT-A est jugée nécessaire dans les récepteurs d’ovocytes, la cryoconservation peut avoir un impact défavorable sur les résultats de la FIV.

4. Fresh vs frozen PGT-A cycles in donor oocyte recipients

J.C. Castillo, J Guerrero, J Ten, M Martínez, J Ll. Aparicio, A. Bernabeu, R. Bernabeu

Quel effet peut avoir une césarienne préalable ?

L’une des autres études que l’Institut Bernabeu présente à la conférence ESHRE a étudié des patientes ayant une césarienne préalable qui se soumettent à une fécondation in vitro (FIV). Elle a analysé si cet aspect pouvait avoir une corrélation avec une éventuelle détérioration dans l’implantation de l’embryon après les traitements de fertilité. L’étude a évalué les paramètres de contractilité utérine et de vascularisation en échographie 3D chez les femmes qui ont été soumises à un transfert embryonnaire. Le résultat a montré que les indices de vascularisation en 3D sont plus faibles et qu’il existe moins de contractions utérines chez les patientes ayant une césarienne antérieure. 

5. Uterine vascularity in women with previous caesarean section and its potential role in implantation failure: a retrospective cohort study

B. Moliner, J. Ll. Aparicio, J.C. Castillo, P. Cirillo, A. Fuentes, A. Bernabeu, R. Bernabeu

Séquençage de l’exome

Cette étude avait pour objectif de montrer comment le séquençage de l’exome chez des patientes qui de façon récurrente et inexplicable développaient des malformations fœtales, en combinaison avec le test génétique préimplantatoire pour des maladies monosomiques (PGT-M) , pourrait conduire à un nouveau-né sain.

6. Exome sequencing and preimplantation genetic testing for unexplained recurrent foetal malformations

E García-Hernández, R Morales, B Lledó, JA Ortiz, A Turienzo, F. Lozano, A Fuentes, J. Ll. Aparicio, A Bernabeu, R Bernabeu

Âge maternel et mosaïcisme

Les études génétiques sont particulièrement présentes dans les recherches de l’Institut Bernabeu. L’objectif dans ce cas a été d’évaluer si l’âge maternel a un impact sur le résultat clinique des blastocystes en mosaïque, ceux qui ont plus de deux lignes cellulaires chromosiquement différentes. L’étude détaille qu’en absence d’embryons euploïdes ou chromosiquement normaux, les embryons en mosaïque pourraient être envisagés pour réaliser le transfert, avec des résultats similaires indépendamment de l’âge maternel.

7. Clinical outcomes of mosaic embryos are similar between young and older women

A. Cascales, R. Morales, B. Lledó, J.A. Ortiz, J. Guerrero, J. Ll. Aparicio, R. Bernabeu

Impact des stratégies de « secours »

La progestérone administrée par voie vaginale n’atteint pas les niveaux sériques jusqu’à 30% des patientes recevant des embryons congelés. Une stratégie alternative consiste à administrer de la  progestérone additionnelle par voie sous-cutanée. Ce travail révèle qu’après avoir reçu des suppléments additionnels de progestérone sous-cutanée, les femmes ayant de faibles niveaux de progestérone sérique à la date de cryotransfert ont des taux de grossesse similaires à ceux des femmes ayant des taux normaux.

8. Low serum progesterone on the day of frozen embryo transfer after artificial endometrial preparation: exploring the clinical impact of “rescue” strategies

A. Herencia, J. Ll. Aparicio, J.A. Ortiz, J.C. Castillo, C. Gavilán, B. Moliner, A. Bernabeu y R. Bernabeu

Insuffisance Ovarienne Prématurée de cause inconnue

Dans l’étude de l’Insuffisance Ovarienne Prématurée (FOP), une cause fréquente de l’infertilité féminine, l’étude de l’Institut Bernabeu a effectué le séquençage de l’exome complet chez des femmes de familles touchées par une Insuffisance Ovarienne Précoce de cause inconnue afin d’identifier des mutations dans des gènes. Ce problème touche des femmes de moins de 40 ans qui perdent de façon précoce la fonction de l’ovaire. 43 variants génétiques dans 39 gènes exprimés dans l’ovaire et associés à la FOP ou liés à la physiologie ovarienne ont été identifiées. Le travail a décrit des gènes qui n’ont jamais été associés à la pathologie de la FOP, qui peuvent être impliqués dans des processus biologiques clés pour la fonction ovarienne.

9. Identification of novel variants and candidate genes in women with familial idiopathic premature ovarian failure using whole-exome sequencing

R. Morales, B. Lledó, J.A. Ortiz, F. Lozano, A. Bernabeu, A. Fuentes, J. Ll. Aparicio, R. Bernabeu

Faible réponse ovarienne

L’Institut Bernabeu maintient une ligne constante de recherche sur la faible réponse ovarienne. Bien qu’il existe une preuve de l’effet éventuel du système immunologique sur la fonction et l’implantation ovariennes, le rôle qu’elle joue dans le traitement de procréation assistée reste inconnu. L’objectif de ce travail a été d’étudier l’association entre les niveaux de cytokines sériques et la réserve et la réponse ovariennes. L’étude permet de montrer que la relation IL-6/ il-10 peut être utilisée comme un biomarqueur pour prédire la réponse ovarienne et offrir des attentes réelles concernant le succès de la FIV.

10. The IL-6/IL-10 ratio is higher in patients with low ovarian response

A. Fabregat, M. Hortal, B. Lledó, J.A. Ortiz, B. Moliner, A. Bernabeu, J. Ll. Aparicio, R. Bernabeu

Ré-expansion après la décongélation des blastocystes

La ré-expansion du blastocyste décongelé au moment de son transfert était considérée un facteur de bon pronostic, bien que les embryons décongelés ne s’expansent pas toujours à nouveau.  Cette étude a évalué l’importance de cette situation et a comparé à cet effet les résultats cliniques des embryons ré-expansés avec ceux bloqués après leur décongélation et leur transfert. L’étude a conclu que le transfert de blastocystes qui s’expansent à nouveau après la décongélation pourrait être un indicateur positif des résultats cliniques. Dans le cas des embryons qui ne sont pas à nouveau expansés, l’étude indique la possibilité d’effectuer le transfert de deux embryons.

11. Clinical relevance of re-expansion after blastocyst thawing (POSTER)

M. Aparicio, L. Herrero, L. Cascales, J. Ll. Aparicio, J. Ten, R. Bernabeu

Effet du collapsus artificiel avec laser avant la vitrification

Ce travail de l’Unité d’Embryologie de l’Institut Bernabeu a évalué l’effet du collapsus artificiel assisté par laser avant la vitrification sur les taux de grossesse et d’implantation après le transfert de blastocystes vitrifiés chauffés. 394 femmes ont été incluses dans l’étude. Les résultats ont montré que la contraction artificielle par blocage provoqué par laser avant la vitrification augmentait significativement les taux d’implantation et de grossesse clinique après le transfert d’un seul embryon décongelé.

12. Laser-assisted collapse of blastocysts prior to vitrification improves clinical outcomes.

J.Ten, J. Guerrero, A. Rodríguez-Arnedo, L. Martí, M. Herreros, N. Díaz, R. Sellers, M. C. Tió, A. Bernabeu, J. Ll. Aparicio, R. Bernabeu

Étude sur la progestérone

Les traitements de procréation assistée avec des embryons vitrifiés sont les plus habituels, étant donné la plus grande efficacité de cette technique dans les laboratoires de l’Institut Bernabeu. La préparation de l’utérus est essentielle pour optimiser les résultats. La progestérone est probablement la médication la plus importante. L’étude a comparé deux formes de l’administrer par voie vaginale : la classique, en utilisant des comprimés micronisés, et une autre plus récente, en utilisant des ovules vaginaux. Les résultats obtenus dans cette étude présentée à la conférence ESHRE 2021 sont très positifs. Cette nouvelle préparation produit une diminution significative des patientes qui arrivent au transfert avec des niveaux de progestérone inadéquats. Cette stratégie permet d’optimiser les possibilités de succès et d’améliorer la qualité de vie des patientes, en réduisant le risque d’injections additionnelles après le transfert et pendant le premier trimestre de grossesse.

13. Progesterone levels and clinical outcomes using a single pessary of 400 mg of vaginal progesterone in artificial cycles for embryo transfer 

J. Ll. Aparicio, A. Pitas, J.A. Ortiz, C. Gavilán, A. Herencia, S. Albero, J.C. Castillo, A. Bernabeu, R. Bernabeu

Utilisation du PGT pour les translocations cryptiques

Les translocations chromosomiques sont souvent associées à des anomalies de naissance, à la perte précoce et spontanée de la grossesse et à l’infertilité. Toutefois, les translocations sous-microscopiques (les dénommées translocations cryptiques) sont trop petites pour qu’elles soient détectées par un caryotype conventionnel. Par conséquent, leur découverte représente un défi. L’objectif de cette étude est d’étudier la viabilité d’utiliser le test génétique préimplantatoire PGT comme indicateur de translocations cryptiques équilibrées par les parents. Elle montre la valeur du PGT dans les cas d’avortement à répétition qui sont inexpliqués, suivie du FISH du père pour mieux décrire les variations dans le nombre de copies des chromosomes et pour identifier des couples dans lesquels chacun des membres est porteur d’une translocation cryptique. L’étude informe que le diagnostic précis de la translocation de chromosomes des parents peut uniquement être obtenu avec un FISH, bien que le FISH ne serait pas réalisé sauf si le PGT affiche des variations dans le nombre de copies des chromosomes.

14. A feasible diagnostic approach for the cryptic subtelomeric traslocations in early recurrent miscarriage patients by preimplantation genetic testing (PGT)

B. Lledó, R. Morales, J.A. Ortiz, A. Cascales, A. Fabregat, J. Ten, B. Moliner, A. Fuentes, A. Bernabeu, J. Ll. Aparicio, R. Bernabeu

Double stimulation et FSH

Cette étude, à laquelle ont participé 134 patientes, montre que le rendement est supérieur dans une deuxième stimulation ovarienne dans la phase lutéale que celui obtenu dans la phase folliculaire, aussi bien dans le groupe de patientes participantes que dans tous les génotypes séparément. Par ailleurs, les résultats sont meilleurs lorsque les patientes sont stimulées avec le type d’hormone folliculo-stimulante (FSH) qui avait déjà un meilleur rendement dans la phase folliculaire pour son génotype. Il fut également observé que la stimulation dans la phase lutéale est plus prolongée et que davantage de gonadotrophines sont consommées par rapport à la phase folliculaire, notamment chez des patientes avec le génotype SS ou hétérozygote, lorsque sont héritées deux formes différentes d’un gène particulier, un de chaque parent.

15. Follicle-stimulating hormone receptor genotype and its influence on the results of double ovarian stimulation in IVF cycles

M. Hortal, B. Lledó, J.A. Ortiz, A. Fuentes, A. Cascales, F.M. Lozano, A. Bernabeu, J. Ll. Aparicio, R. Bernabeu 

Cryconservation et poids à la naissance

Les transferts d’embryons congelés dépassent à l’heure actuelle ceux d’embryons frais dans les traitements de fécondation in vitro (FIV). Cette étude a évalué 670 patientes réceptrices d’ovocytes qui ont réalisé des transferts d’embryons frais ou congelés dans l’Institut Bernabeu. Les résultats de l’étude n’ont montré aucune différence dans le poids à la naissance, une grande taille pour l’âge gestationnel ou la naissance prématurée, entre les transferts d’embryons frais ou congelés. L’étude a conclu que les procédures de congélation/décongélation d’embryons n’ont aucun impact sur le poids à la naissance.

16. Birthweight is not affected by freezing process. Results from a quasi-experimental study using the Oocyte Donation Model

N. Díaz, J. Ll. Aparicio, E. Álvarez, E. Serrano, J. A. Ortiz, A. Bernabeu, J. Ten, R. Bernabeu

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19