FORUM BLOG

Implant contraceptif sous-cutané : qu’est-ce que c’est, comment ça marche, quelle est son efficacité ?

Implant contraceptif sous-cutané : qu’est-ce que c’est, comment ça marche, quelle est son efficacité ?

L’implant contraceptif est une petite tige de 4 cm de long et de 2 mm d’épaisseur qui est placée dans le bras au niveau sous-cutané. Cet implant libère progressivement une hormone similaire à la progestérone, empêchant l’ovulation et donc la grossesse.

C’est une méthode de contraception fiable et réversible, avec des années d’utilisation.  

Qu’est-ce que l’implant contraceptif sous-cutané ?

  • Types d’implants : il existe deux types d’implants contraceptifs disponibles en Espagne :
    • Implanon : il est constitué d’une tige et dure 3 ans. La progestérone qu’il libère est l’étonogestrel.
    • Jadelle : il est constitué de deux tiges et dure 5 ans. Il libère du lévonorgestrel, une autre forme de progestérone.
  • Indications : les femmes qui souhaitent une méthode de contraception hormonale efficace, réversible et sans œstrogène. Les femmes pour lesquelles la pose d’un stérilet est contre-indiquée ou qui oublient fréquemment de prendre des contraceptifs oraux.
  • Contre-indications : l’implant contraceptif n’est pas indiqué chez les femmes présentant une pathologie prothrombotique. Ni chez les femmes souffrant de maladies systémiques qui augmentent le risque de thrombus (lupus, hypertension artérielle, diabète, migraine), ou de maladies hormono-dépendantes (cancer du sein, cancer des ovaires, etc.). L’utilisation de l’implant est également déconseillée aux femmes présentant des saignements vaginaux non diagnostiqués ou une allergie au principe actif de l’implant. Elle doit toujours être évaluée au préalable par un médecin.

Comment fonctionne l’implant sous-cutané ?

L’implant libère l’hormone (étonogestrel ou lévonorgestrel) en continu. Cette hormone, qui est similaire à la progestérone, empêche l’ovulation. Elle modifie également la consistance de la glaire cervicale, ce qui rend difficile la pénétration des spermatozoïdes dans le col de l’utérus. Elle entraîne également une diminution de la croissance de l’endomètre.

Quels sont les avantages et les inconvénients de l’implant sous-cutané ?

  • Avantages :
    • Son efficacité élevée, 99 %.
    • Il évite les oublis, comme c’est parfois le cas avec la pilule, les patchs et les anneaux. Il n’est pas non plus altéré en cas de vomissements.
    • Il s’agit d’une méthode réversible. Il peut être retiré à tout moment, et l’activité des ovaires revient à la normale en peu de temps.
    • Il s’agit d’une méthode durable. Selon le modèle, elle dure entre 3 et 5 ans, et peut être retirée et une nouvelle implantée en même temps. 
    • Il peut être utilisé pendant l’allaitement.
  • Inconvénients :
    • Il ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles (MST), et doit donc être associé à un préservatif en cas de relations à risque.
    • Effets indésirables liés aux hormones : il peut parfois aussi provoquer de l’acné, des maux de tête, des douleurs abdominales, une modification du mode de digestion, etc.
    • Modification du profil des saignements menstruels, tant en raison de l’arrêt des règles (aménorrhée) que des saignements irréguliers (spotting).

Comment l’implant contraceptif sous-cutané est-il inséré et retiré ?

L’implant est inséré par le gynécologue dans la salle de consultation, généralement dans le bras non dominant.

Il est recommandé de l’insérer pendant les premiers jours du cycle. S’il est inséré à un autre moment, il est recommandé d’utiliser une méthode de contraception supplémentaire pendant les quinze premiers jours.

L’implant est généralement perceptible à travers la peau et, si nécessaire, une radiographie peut être effectuée pour le localiser.

Pour le retirer, une petite incision est pratiquée sur la peau et l’implant est retiré à l’aide d’une pince à épiler.

Dre. Cristina Gavilán, , gynécologue à l’Instituto Bernabeu.

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19