Le docteur Llácer aborde le profil des patientes ayant une faible réponse ovarienne lors de la rencontre internationale Next Now Theramex à Valence, en Espagne

  • 20-09-2019

Le codirecteur médical de l’Instituto Bernabeu, le docteur Joaquín Llácer, a participé à la rencontre professionnelle “Next Now Theramex Fertilidad” qui s’est tenue à Valence les 20 et 21 septembre et à laquelle ont participé des experts internationaux. Le gynécologue a abordé l’influence des polymorphismes génétiques à la réponse ovarienne. La faible réserve ovarienne est un des problèmes les plus fréquents auxquels doit faire face la médicine reproductive et le docteur Llácer est un spécialiste reconnu qui dirige l’unité spécifique de l’Instituto Bernabeu.

Dans son exposé, le gynécologue a abordé les nouvelles études pionnières de l’Instituto Bernabeu en pharmacogénétique menées par la biologiste moléculaire Belén Lledó, directrice scientifique de l’Instituto Bernabeu Biotech et de la possibilité qui permet de décider de la manière de traiter la patiente en fonction de son profil génétique.

L’Instituto Bernabeu a développé un test génétique pour lequel nous disposons déjà des premiers résultats, en marge des essais cliniques, nous explique le docteur Llácer, qui souligne que « les résultats sont pleinement satisfaisants puisque chez les patientes à faible réponse ovarienne le nombre adéquat d’ovocytes obtenus augmente ».  

Le docteur Llácer reconnait qu’il s’agit d’une des consultations les plus fréquentes et que, par conséquent, la clinique est particulièrement sensibilisée et poursuit une ligne de recherche en faible réserve ovarienne.

Next Now Theramex Fertilidad

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?