Traitement médical de l’obésité pro-fertilité

La perte dE poids chez les femmes désirant tomber enceintes et ayant un indice de masse corporelle supérieure à 30 kg/m² peut améliorer autant la qualité de leurs ovules que la réceptivité de leur utérus (*1).

Tratamiento médico de la obesidad pro fertilidad - Instituto Bernabeu

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?

L’excès de poids assombrit le pronostic de reproduction. Pour cela, notre Département d’Endocrinologie et de Nutrition, spécialisé en fertilité, dirigé par lA Dre. Pino Navarro, a conçu un programme intensif pour perdre du poids, et dont l’objectif est d’améliorer les possibilités de grossesse, aussi bien pour les femmes nécessitant des traitements de reproduction assistée que pour celles qui pourraient tomber enceintes naturellement.

Le bénéfice de la perte de poids corporel sera également propice à un meilleur état de santé materno-fœtal et aidera à ce que la gestation arrive à terme dans les meilleures conditions. (*2)

Quels cas qui peuvent en bénéficier?

Les femmes ayant un indice de masse corporelle supérieur à 30 kg/mqui nécessitent des traitements de reproduction assistée pour parvenir à une grossesse, préalablement au traitement de fécondation in vitro avec leurs propres ovules ou des ovules issus de don, afin d’optimiser leur résultat ; ainsi que les femmes ayant un excès de masse corporelle qui ne présentent pas de problèmes spécifiques de fertilité, mais chez qui cet excédent de poids rend la grossesse naturelle plus difficile.  

En quoi consiste le programme pour le traitement médical de l’obésité pro-fertilité?

L’objectif du traitement est d’obtenir une perte pondérale estimée de 5 à 10 % du poids antérieur, ce qui est favorable au pronostic fertile, grâce à l’amélioration et/ou la récupération des fonctions biologiques du système de reproduction.  

L’objectif de ce traitement n’est pas de « soigner » l’obésité, mais de collaborer à la réussite de l’objectif qui est d’avoir un enfant en bonne santé à la maison.

    • Améliorer la qualité ovocytaire et éviter les malformations fœtales via un régime anti-oxydant et des compléments vitaminiques adéquats. (3*)
    • Augmenter la réceptivité endométriale et par conséquent les possibilités d’implantation de l’embryon en diminuant le risque de souffrir des fausses-couches spontanées.
    • Améliorer le pronostic materno-fœtal durant la grossesse en diminuant les complications telles que le diabète gestationnel, la prééclampsie ou la macrosomie.

Phases du programme

Tout le processus est conçu et suivi par notre spécialiste en endocrinologie, avec l’appui de la nutritionniste, toutes deux expertes en fertilité et gestation.

Le programme s’étend sur 10 semaines et peut être prolongé sur demande de la patiente, si cette dernière souhaite perdre plus de poids.

Il est divisé en trois phases : la première pour l’analyse en profondeur du cas médical afin d’évaluer les éventuelles complications associées (métabolisme du glucose, dysfonctionnement de la tyroïde entre autres), la conception du traitement initial et une demande d’analyse de sang.  

Le premier contrôle a lieu deux semaines plus tard pour évaluer les résultats analytiques, vérifier l’adaptation au traitement, ajuster le programme nutritionnel et ajouter les traitements pharmacologiques qui sont adéquats.  

On réalise des suivis nutritionnels sur demande dans les huit semaines suivantes pour ajuster le traitement aux objectifs marqués.

Dans la dernière phase, avant de débuter la recherche de grossesse (10 semaines après la première visite), une évaluation finale est réalisée, avec un rapport clinique.

1ère PHASE

 

Etude et conception du traitement (approximativement deux heures).

  • Évaluation par un endocrinologue spécialiste en reproduction.
  • Impédancemétrie pour analyser la composition corporelle.
  • Demande d’analyse sanguine : général, HbA1c, TSH/AcTPO et niveaux de vitamine D.
  • Premier conseil en nutrition. Conception et explication détaillées du programme nutritionnel personnalisé, conçu sur mesure des besoins spécifiques de chaque femme.
 

2ème PHASE

 

Deuxième visite.

  • Évaluation des résultats de la prise de sang.
  • Adaptation et réponse initiale au programme nutritionnel.
  • Traitement pharmacologique additionnel.

Suivis nutritionnels évolutifs avec ajustement du traitement.

 

3ème PHASE

 

  Évaluation finale.

  • Évaluation avec endocrinologue spécialiste en reproduction.
  • Impédancemétrie pour analyser l’évolution de la composition corporelle.
  • RAAPPORT AVEC RÉSULTAT DU TRAITEMENT


(1*) Improving reproductive performance in overweight/obese women with effective weight management

HUMAN REPRODUCTION UPDATE. Robert J.Norman , Manny Noakes , Ruijin Wu , Michael J.Davies , Lisa Moran and Jim X.Wang

(2*) Female obesity is negatively associated with live birth rate following IVF: a systematic review and meta-analysis

HUMAN REPRODUCTION UPDATE. Nathalie Sermondade, Stéphanie Huberlant, Vanessa Bourhis-Lefebvre, Elisangela Arbo, Vanessa Gallot, Marina Colombani, Thomas Fréour

(3*) Adherence to the Mediterranean diet and IVF success rate among non-obese women attempting fertility

HUMAN REPRODUCTION. Dimitrios Karayiannis, Meropi D. Kontogianni, Christina Mendorou, Minas Mastrominas, and Nikos Yiannakouris

%MCEPASTEBIN%

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?