FORUM BLOG

Le syndrome de l’X fragile et son rapport avec la fertilité

Le syndrome de l’X fragile et son rapport avec la fertilité

Quelles sont les caractéristiques physiques et les symptômes du syndrome du X fragile ?

Le syndrome de l’X fragile est l’une des causes les plus fréquentes de retard mental héréditaire dans la population.

Le gène responsable de la maladie s’appelle FMR1 et est situé sur le chromosome sexuel « X ». Par conséquent, la transmission et l’affectation de la maladie sont différentes pour chacun des deux sexes. En règle générale, on dit qu’elle est subie par les hommes mais transmise par les femmes, bien que parfois les femmes puissent souffrir d’une version moins sévère de la maladie.

Outre le retard mental, les mâles atteints présentent des traits physiques très caractéristiques tels qu’un front large, de grandes oreilles, des doigts hyperextensibles et des pieds plats.

En quoi consiste l’étude génétique du syndrome de l’X fragile ?

Dans le gène FMR1 se trouve une région répétée (expansion), dont la longueur détermine si vous êtes ou non atteint de la maladie :

  • Avec une longueur comprise entre 5 et 55 répétitions, les individus sont à la fois exempts de la maladie et de sa transmission. Elle est considérée comme une zone sûre.
  • Au-delà de 200 répétitions (mutation complète), la maladie est présente. La cause en est qu’un nombre élevé de répétitions entraîne un blocage ou une inactivation du gène FMR1. Chez les hommes possédant une seule copie du gène, l’inactivation entraîne une absence de protéine FMR1 qui provoque l’ensemble des symptômes cliniques connus sous le nom de syndrome de l’X fragile.
  • Une troisième possibilité (prémutation) se caractérise par un nombre de répétitions compris entre 55 et 200. Dans ce cas, la fonction du gène FMR1 n’est pas affectée au point de provoquer des symptômes. Le problème peut apparaître dans la descendance, car une prémutation a tendance à augmenter en taille lors de son passage d’une génération à l’autre. Si le seuil de 200 répétitions est atteint, l’enfant né sera atteint du syndrome de l’X fragile.

L’étude génétique du syndrome de l’X fragile consiste à déterminer le nombre de répétitions que possède le patient à l’aide de la technique PCR afin de déterminer s’il se situe dans la fourchette normale, s’il est prémuté ou s’il présente une mutation complète.

Quelle est la relation entre la fertilité et le gène FMR1 ?

L’état de prémutation peut conduire à deux tableaux cliniques chez l’adulte, dont l’un est lié à la fertilité féminine :

  • FXTAS : Fragile X Associated Tremor/Ataxia Syndrome : caractérisé par un tremblement intentionnel et une ataxie (mouvements non coordonnés) chez les hommes de plus de 50 ans. Seuls environ 20 % des hommes présentant une prémutation du gène FMR1 en sont atteints.
  • Insuffisance ovarienne prématurée. Les patientes porteuses des formes prémutées ont un risque accru de passer d’une faible réserve ovarienne à une ménopause précoce. Environ 20 % des femmes atteintes de prémutation présentent une insuffisance ovarienne prématurée, contre 1 % de la population normale.
Síndrome de X-frágil y su relación con la fertilidad - Instituto Bernabeu

Existe-t-il un traitement pour le syndrome du X fragile ?

En plus du retard mental, les hommes atteints présentent un déficit d’attention dû à des problèmes d’hyperactivité, d’anxiété, de dépression, d’agressivité et de comportement autodestructeur. Tous ces symptômes peuvent être traités par différents médicaments qui améliorent le tableau clinique des patients.

Peut-on prévenir la transmission du syndrome du X fragile ?

Comme pour toute autre maladie héréditaire, le conseil génétique est important dans les familles ayant des antécédents de syndrome du X fragile. Dans ces cas, les couples doivent être conseillés afin qu’ils puissent décider librement, mais en étant conscients du risque qu’ils prennent et des possibilités thérapeutiques : diagnostic prénatal, PGT-M et don d’ovocytes.

L’analyse du nombre de répétitions du gène FMR1 chez les patientes présentant une faible réserve ovarienne ou une ménopause précoce est recommandée. Si une prémutation est identifiée, un conseil génétique approprié doit également être réalisé car le risque d’avoir un enfant atteint du syndrome du X fragile est élevé.

Existe-t-il un traitement pour l’insuffisance ovarienne prématurée chez les femmes présentant une prémutation ?

À l’Instituto Bernabeu, nous disposons d’une unité de faible réponse ovarienne, composée de médecins spécialistes en médecine de la reproduction, en biologie moléculaire, en génétique et en biologie de la reproduction, orientés vers la prise en charge et le traitement de la faible réserve ovarienne.

L’unité de faible réponse ovarienne de l’IB offre aux patientes souffrant d’insuffisance ovarienne précoce les dernières innovations en matière de diagnostic et de traitement de ce problème de fertilité. De cette manière, des solutions personnalisées peuvent être appliquées à ces patientes qui seraient autrement condamnées au don d’ovocytes.

Dr. José A. Ortiz, biochimiste à l’Institut Bernabeu.

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19