FORUM BLOG

Utilisation des facteurs de croissance plaquettaire (PRP) en cas d’échec de l’implantation et dans les cas d’endomètres minces

Utilisation des facteurs de croissance plaquettaire (PRP) en cas d’échec de l’implantation et dans les cas d’endomètres minces

Malgré les progrès réalisés dans le traitement des troubles de la reproduction, l’implantation de l’embryon est encore loin d’être complètement comprise et, par conséquent, dans de nombreux cas, il y a un manque de traitement efficace.

À l’Instituto Bernabeu, nous sommes pleinement conscients que les échecs répétés d’implantation après le transfert d’embryons classés comme morphologiquement de bonne qualité et chromosomiquement normaux, constituent une situation frustrante tant pour le couple que pour le spécialiste.

Comment l’utilisation des plaquettes peut-elle aider ?

D’autre part, nous savons que les plaquettes, petits fragments en forme de disque trouvés dans le sang, sont connues pour être une partie importante du processus de coagulation. Mais en plus de cette fonction, les plaquettes jouent également un rôle important dans la réparation et la régénération de différents tissus. Après une lésion d’un tissu ou d’un vaisseau sanguin, un processus d’activation plaquettaire est déclenché avec la sécrétion d’une grande variété de molécules telles que les facteurs de croissance plaquettaire qui interviennent en accélérant et en favorisant le processus de réparation et de régénération des tissus.

La technique est basée sur l’obtention du plasma du propre patient concentré ou enrichi en plaquettes (Plasma Riche en Plaquettes ou PRP) et, par conséquent, sans risque de réactions allergiques ou de rejet.

L’utilisation thérapeutique de ces facteurs plaquettaires est déjà connue dans des domaines tels que la traumatologie, l’odontologie, la podologie ou la médecine esthétique, précisément en raison de leur capacité régénératrice.

Mais l’utilisation thérapeutique des plaquettes est-elle utile dans le domaine de la médecine de la reproduction ?

Des études récentes publiées tout au long de l’année 2019 montrent les avantages de l’application intra-utérine de plasma riche en plaquettes principalement dans deux situations : chez les femmes présentant un échec récurrent de l’implantation embryonnaire et chez les femmes ayant un endomètre réfractaire.

Ces facteurs de croissance pourraient améliorer la réceptivité de l’endomètre et donc aussi l’implantation. Ainsi, ils ont montré de meilleurs résultats dans les traitements de reproduction assistée chez les femmes présentant des échecs répétés d’implantation après l’introduction intra-utérine de PRP.

En ce qui concerne l’endomètre réfractaire, nous devons indiquer qu’il s’agit d’une situation dans laquelle, malgré le traitement pharmacologique indiqué, nous n’arrivons pas à ce que l’endomètre atteigne l’épaisseur optimale pour effectuer le transfert d’embryons. À cet égard et selon les études publiées, compte tenu du potentiel régénérateur des facteurs de croissance plaquettaire, les résultats montrent une plus grande épaisseur de l’endomètre chez les patientes traitées par PRP intra-utérine.

Après ces résultats, cette technique pourrait être consolidée comme une nouvelle stratégie d’amélioration des résultats dans des cas soigneusement sélectionnés par le spécialiste en médecine de la reproduction.

Il nous semble important de souligner que le PRP est considéré comme un médicament par l’Agence espagnole des médicaments et qu’à ce titre, elle doit être prescrite par un médecin et appliquée dans un environnement sanitaire garantissant toutes les mesures de sécurité appropriées.

Dre. Ana Fabregatpharmacienne de l’Instituto Bernabeu

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT ÊTRE INTÉRESSÉ

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19