fbpx

Actualité

Une étude de l’Instituto Bernabeu détermine que le jour de début du traitement hormonal n’affecte pas l’efficacité du traitement de la fertilité.

01-02-2024

Une étude de l’Instituto Bernabeu détermine que le jour de début du traitement hormonal n’affecte pas l’efficacité du traitement de la fertilité.

La revue RBM Online a publié les résultats d’une étude menée par l’Instituto Bernabeu, selon laquelle in n’existe pas de différences significatives en termes d’efficacité des résultats cliniques entre les ovocytes obtenus par stimulation ovarienne conventionnelle et le protocole de démarrage aléatoire. La stimulation ovarienne vise à induire le développement de plusieurs follicules dans les ovaires d’une femme afin d’augmenter les chances d’obtenir plusieurs ovules matures au cours d’un seul cycle menstruel et, traditionnellement, le traitement hormonal à cette fin commence entre le premier et le troisième jour du cycle menstruel (dans ce que l’on appelle la phase folliculaire précoce).

Cependant, ces dernières années, une autre stratégie a été proposée, qui permet de commencer quel soit le jour du cycle de la femme (cette stratégie est connue sous le nom de protocole de démarrage aléatoire). Initialement, ce protocole était destiné aux patientes en oncologie pour la préservation de la fertilité, car il réduisait considérablement le temps nécessaire pour cryoconserver leurs ovocytes avant de commencer le traitement de la maladie, bien qu’il y ait d’autres groupes de patientes qui pourraient également bénéficier de son utilisation, comme les donneuses d’ovocytes. 

Les résultats de l’étude ont révélé qu’il n’y a pas de différences significatives dans l’efficacité du traitement, compte tenu des taux d’aneuploïdie, de grossesse clinique, de fausse couche et de naissance vivante chez les patientes receveuses qui reçoivent des ovocytes donnés après une stimulation conventionnelle ou suivant le protocole de démarrage aléatoire. Jaime Guerrero, directeur du Programme de Don d’ovocytes et de cryobiologie de l’Instituto Bernabeu, a souligné l’importance de trouver des traitements plus simples et plus pratiques pour les patientes, en précisant que le protocole de démarrage aléatoire « est déjà appliqué de manière routinière dans le programme de don d’ovocytes de l’Instituto Bernabeu, ce qui simplifie considérablement les processus cliniques et de laboratoire ».

Les avantages pour les patientes sont remarquables, car la mise en œuvre de ce protocole permet de réduire considérablement le temps d’attente avant le début de la stimulation ovarienne. En pouvant commencer le traitement à tout moment, les donneuses n’ont pas à s’adapter au calendrier spécifique du cycle menstruel, ce qui est particulièrement bénéfique dans les situations où leur disponibilité est limitée, et facilite la synchronisation entre la donneuse et la receveuse. 

Random-start ovarian stimulation in an oocyte donation programme: a large, single-centre, experience

J. Guerrero, J.C. Castillo, J. Ten, F. Quereda, A. Bernabeu, R. Bernabeu

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19