time-lapse - Instituto Bernabeu

C’est quoi le Time Lapse dans la Fécondation in vitro FIV ?

La technologie Time-lapse (TTL) consiste à suivre le développement embryonnaire au moyen d’une caméra vidéo insérée, soit dans un incubateur conventionnel, soit comme son propre incubateur et à réaliser un film cinématographique de l’évolution embryonnaire. Un logiciel reconstruit les images et permet de visualiser le développement des embryons.

Il est souvent connu sous son nom commercial: “EmbryoScope®”, “Primo Vision™”, “Geri®”, “Esco Miri®” o “EEVA™”.

Développement de systèmes time-lapse en procréation médicalement assistée

Le TTL a été introduit dans les laboratoires de PMA il y a 23 ans (Payne et al., 1997*). Cependant, ce n’est qu’en 2010 qu’il a commencé à être utilisé pour essayer de prédire quels embryons atteignaient le stade de blastocyste et pourraient avoir de meilleures chances de donner lieu à une grossesse. (Wong et al., 2010*).

Ce système s’est rapidement répandu à partir de 2011, non seulement pour suivre l’évolution embryonnaire, mais aussi pour être développé en tant que système d’incubation exclusif permettant de visualiser les embryons sans qu’il soit nécessaire de les retirer hors de l’incubateur. Offrir, par conséquent, un système de culture ininterrompu et stable.

Ces systèmes ont développé des logiciels intégrés qui permettent l’analyse de toutes les informations issues des observations embryonnaires, permettant le développement d’algorithmes complexes qui permettent la sélection ou la désélection des embryons à transférer dans l’utérus maternel.

Le timelapse embryonnaire est-il vraiment une valeur ajoutée?

Au cours de la dernière décennie, il n’a pas été possible de démontrer que l’introduction de cette technologie améliore les résultats cliniques après un cycle de fécondation in vitro / ICSI.

La conception de la plupart des études publiées est médiocre et ne démontre pas clairement la supériorité lors de l’utilisation de cette technologie. Dans la plupart de ces études, ce qui est vraiment modifié, ce sont les conditions de culture et ce sont elles qui pourraient améliorer les résultats et non le système time-lapse lui-même et son algorithme de sélection des embryons.

En fait, la dernière revue Cochrane (Armstrong et al., 2019 *) comprenait l’évaluation et l’analyse de 9 études de qualité et a trouvé des preuves insuffisantes concernant la grossesse clinique, le taux de fausses couches et le pourcentage de naissances vivantes après FIV. / ICSI.

Un autre aspect à prendre en compte est le coût économique élevé de l’incorporation du time-lapse dans les laboratoires de FIV et qui incombe généralement au patient, qui est celui qui paie finalement pour une augmentation de son traitement FIV / ICSI, dans la conviction d’obtenir de plus grandes chances de succès.

L’avenir de la technologie Time-Lapse

La visualisation détaillée par TTL de tous les événements qui ont lieu pendant la fécondation et le développement embryonnaire jusqu’au moment de l’implantation, rend possible la connaissance de nouveaux paramètres qui pourraient influencer le potentiel qu’un embryon a  de donner lieu à une grossesse évolutive et à terme. Dans ce sens, des axes de recherche sont en cours d’élaboration qui corréleraient certains paramètres avec des altérations chromosomiques embryonnaires ou même avec la réponse des embryons aux processus de cryoconservation.

De cette manière, les connaissances dans le domaine de l’embryologie sont favorisées par cette technologie, bien que ses bénéfices cliniques restent à démontrer.

Enfin, il faut souligner que des tentatives sont faites pour intégrer de puissants processus de calcul dans TTL, en utilisant l’intelligence artificielle ou  le“machine learning”. De cette façon, tous les paramètres embryonnaires pourraient être analysés, ainsi que leurs images et des analyses très puissantes pourraient être établies qui nous permettraient une sélection embryonnaire optimale.

Referencias

  • Preliminary observations on polar body extrusion and pronuclear formation in human oocytes using time-lapse video cinematography. Payne D, Flaherty SP, Barry MF, Matthews CD. Hum Reprod. 1997 Mar;12(3):532-41.
  • Non-invasive imaging of human embryos before embryonic genome activation predicts development to the blastocyst stage. Wong CC, Loewke KE, Bossert NL, Behr B, De Jonge CJ, Baer TM, Reijo Pera RA. Nat Biotechnol. 2010 Oct;28(10):1115-21.
  • Time-lapse systems for embryo incubation and assessment in assisted reproduction. Armstrong S, Bhide P, Jordan V, Pacey A, Marjoribanks J, Farquhar C. Cochrane Database Syst Rev. 2019 May 29;5(5):CD011320.

Vous pouvez également être intéressée par:

Dr. Jorge Ten, Directeur de l’Unité d’embryologie de l’Instituto Bernabeu

You can arrange an

Rate this post