L’Instituto Bernabeu étudie l’usage d’un nouveau médicament pour réduire les contractions avant le transfert d’embryons chez les patientes ayant une contractilité utérine augmentée

  • 06-02-2019

Des recherches de l’Instituto Bernabeu se sont penchée sur l’hypercontractilité utérine avant un transfert embryonnaire et ont étudié si l’administration d’Atosibán était utile chez les patientes qui ont ce problème. Les résultats de cette recherche « Traitement par Atosiban de l’hypercontrcatilité dans le transfert d’embryon » ont été présentés au Ier Congrès National de la Société espagnole de l’Infertilité et la Stérilité (SEISEGO).

Les experts de l’Instituto Bernabeu avertissent que la contractilité utérine excessive pourrait expliquer certains échecs dans l’implantation embryonnaire et les fausses-couches à répétition. Pour cela, ils ont étudié si l’administration d’Atosibán serait utile chez les patientes qui ont un taux de progestérone sérique normal ou qui présentaient une symptomatologie douloureuse dans des transferts antérieurs. Ils exposent que l’« Atosibán, comme antagoniste de l’ ocytocine, a été présenté comme une thérapie possible associée à l’administration de progestérone pour diminuer la fréquence des contractions. 

Cette étude est analysée rétrospectivement sur un groupe de patientes qui ont été traitées avec de l’Atrosiban pour différentes raisons (douleur post-transfert ou contractilité augmentée après son analyse) entre novembre 2017 et septembre 2018. Les patientes avaient une moyenne d’âge de 39 ans et avaient au moins eu 3 fausses-couches, ce qui leur donnait un mauvais pronostic. Finalement, un total de 68,8 % de patientes a obtenu un test de grossesse positif ; parmi elles, 31,3 % ont eu une grosse clinique, 12,5 % ont souffert une grossesse biochimique et 25 % une fausse-couche clinique.

Les chercheurs de l’Instituto Bernabeu signalent que l’usage d’Atosiban peut être une option raisonnable pour les patientes qui ont un mauvais pronostic et présentent une hypercontractilité utérine.

Tratamiento con Atosiban de la hipercontractilidad uterina en el embriotransfer. Moliner, J. Llácer, A. Bernabeu, F. Sellers, Á. Llaneza, R. Bernabeu.

Atosiban

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?