Actualité

L’équilibre de la flore vaginale est fondamental : nous avons découvert qu’il existait des différences dans le microbiote selon le type de grossesse

22-09-2022

L’équilibre de la flore vaginale est fondamental : nous avons découvert qu’il existait des différences dans le microbiote selon le type de grossesse

Le microbiome vaginal joue un rôle particulièrement important dans la fertilité. Parmi les lignes de recherche menées par Instituto Bernabeu, nous avons étudié les effets que les micro-organismes vaginaux ont sur la santé des femmes et leur rôle protecteur. Nos lignes de recherche associent le manque d’équilibre de la flore vaginale aux cas d’échec d’implantation de l’embryon.

Des études précédentes ont conclu que la probabilité que des complications se produisent, comme un accouchement prématuré ou une rupture prématurée des membranes, est plus élevées dans les grossesses FIV que dans les grossesses naturelles. Pour tenter d’apporter des solutions et des réponses à cette problématique, notre étude, qui a comparé la composition du microbiome vaginal des patientes enceintes spontanément à celle des femmes enceintes après une FIV, a révélé qu’un patron différent existait selon le cas.

La responsable de l’étude, la Dr Ana Fuentes, nous explique que des bactéries pathogènes comme la Gardnerella, la Neisseria ou la Prevotella ont fréquemment été découvertes dans le groupe des femmes enceintes ayant été soumises à une fécondation in vitro. L’experte signale que bien que le genre le plus abondant dans les deux groupes est le Lactobacillus, qui contribue à maintenir l’équilibre et protège d’autres bactéries, des différences significatives dans le type d’espèce de Lactobacillus prédominant ont été trouvées.

Les résultats de cette étude nous offrent des informations précieuses, car ils nous indiquent que la composition du microbiome peut être l’une des causes à prévenir pour éviter un risque plus élevé de résultats obstétriques défavorables chez des patientes nécessitant une FIV.

Instituto Bernabeu a présenté les conclusions de cette étude lors de la dernière conférence européenne sur la médecine de la reproduction, organisée par la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie (ESHRE) et qui cette année a eu lieu dans la ville italienne de Milan.

The vaginal microbiome in the first trimester of pregnancy is different in spontaneous versus IVF gestation

A. Fuentes, B. Lledó, P. Lozano, A. Cascales, R. Morales, M. Hortal, A. Palacios-Marqués, R. Bermejo, F. Quereda, J.C. Martínez, R. Bernabeu, A. Bernabeu

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19