Recommandations de la Société Européenne de Reproduction Humaine et d'Embryologie (ESHRE) face au Coronavirus COVID-19 - Instituto Bernabeu

Communication pour la reprise des traitements de fertilité.

Au fur et à mesure que la pandémie de COVID-19 se stabilise dans les pays européens; le 23 avril 2020, l’ESHRE (Société Européenne de Reproduction Humaine et d’Embryologie) a publié une déclaration mettant à jour les informations précédentes du 14 mars, sur sa position par rapport à l’infection par COVID-19 en vue de la nécessité de reprendre les traitements de reproduction assistée.

ESHRE souligne dans cette mise à jour, que toujours sous le signe de la prudence et une fois que les systèmes de sécurité et de prévention de la transmission sont garantis pour les patients et le personnel soignant; Il est raisonnable de redémarrer les services de médecine de la reproduction et dans les cas « particulièrement sensibles au retard dans le temps ». Tout cela, toujours en conformité avec la réglementation des autorités sanitaires locales.

Une grande partie des recommandations ESHRE actuelles se concentrent sur les mesures de sécurité pour les patients et le personnel de médecine de la reproduction, fournissant des exemples de questionnaires de triage détaillés (également appelés questionnaires épidémiologiques) et des scénarios dérivés possibles pour les deux groupes. Pour les patients, ESHRE suggère de mener une combinaison de surveillance avec les questionnaires susmentionnés et d’effectuer des tests d’anticorps (appelés «tests rapides») dans les cas suspects. Pour le personnel, «l’interaction minimale» et le travail en rotation en «mini-équipes», la «vigilance attentive et les mesures nécessaires pour une pratique clinique sûre» sont les recommandations de l’ESHRE.

Ainsi, bien que la prudence demeure la ligne directrice dominante dans ce guide mis à jour, ESHRE se tourne déjà vers l’avenir en vue de la reprise des traitements de procréation assistée. À l’Institut Bernabéu, nous saluons les initiatives et les recommandations de l’ESHRE et nous avons adopté une série de mesures basées sur ces lignes directrices afin de rétablir notre activité de procréation médicalement assistée de la manière la plus sûre possible.

Dr. Juan Carlos Castillogynécologue de l’Instituto Bernabeu

You can arrange an

Rate this post