Une étude de l'Institut Bernabeu étudie les régions affectant le microbiome vaginal et endométrial

  • 16-08-2018

Avec l'incorporation de techniques génétiques, il a été possible d'identifier un plus grand nombre de microorganismes qui ne peuvent pas être analysés avec une culture microbiologique normale et qui composent le microbiome vaginal. Les techniques de séquençage massives constituent un outil puissant pour identifier le microbiome. L’analyse du microbiome est importante car, entre autres, dans le domaine de la médecine de la reproduction, il est possible de détecter s’il existe un micro-organisme susceptible de faciliter ou d’entraver l’implantation de l’embryon.

Au congrès de la Société espagnole de fértilité (SEF), Instituto Bernabeu a présenté un travail de recherche dans lequel une analyse du microbiome vaginal et endométrial a été réalisée en étudiant certains régions de l'ARNr 16s, spécifique pour les bactéries.

Les échantillons ont été prélevés à différents stades du traitement des patients. L’objectif de l’étude est d’analyser quelle est la région qui identifie le mieux les espèces du microbiome vaginal et endométrial.

Los análisis de microbioma vaginal y endometrial se ven afectados por la región del rRNA16s estudiada. DÍaz MartÍnez, MC.; Bernabeu GarcÍa, A.; LledÓ Bosh, B.; Ortiz Salcedo, JA.; Morales Sabater, R.; Ten Morro, J.; LlÁcer Aparicio, J.; Bernabeu Pérez, R. Comunicación oral.

 

 

Los análisis de microbioma vaginal y endometrial se ven afectados por la región del rRNA16s estudiada.

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?