L’Instituto Bernabeu étudie si le nombre d’ovules obtenus après une stimulation a une influence sur la qualité des embryons

  • 16-12-2019

Est-ce que le fait d’obtenir plus ou moins d’ovocytes après une ponction ovarienne a une influence sur la qualité de l’embryon ? C’est la question que s’est posée une équipe d’étude de l’Instituto Bernabeu, formée par des membres des départements d’Embryologie des cliniques d’Alicante et d’Albacete et du laboratoire génétique Biotech et qui a étudié les résultats obtenus dans près de 400 cycles de Fécondation in Vitro (FIV) et d’injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI). La recherche a été présentée sous le format de poster au congrès de l’Association pour l’Étude de la Biologie de la Reproduction (ASEBIR) qui réunit les plus grands experts mondiaux. L’étude part de la relation existante entre le nombre d’ovocytes obtenus après une ponction ovarienne et les résultats finaux d’un cycle de FIV.

Les patientes avaient un âge moyen de 36,6 ans et les échantillons de spermes appartenaient à des hommes ayant un sperme normal (normozoospermiques).

L’objectif de la recherche était de connaître, selon le nombre d’ovules obtenus, la qualité des blastocystes et le nombre d’embryons aptes pour le transfert ou la vitrification de classe A ou B (la plus élevée selon les critères de l’ASEBIR).

Après l’analyse des différentes variables, les chercheurs ont conclu que, plus le nombre d’ovocytes récupérés est élevé, plus le nombre d’embryons utiles est bas. D’où la recommandation qu’ils font d’ajuster la dose de gonadotrophines des patientes afin d’éviter d’obtenir un nombre d’ovocytes élevé sans obtenir parallèlement un meilleur rendement embryonnaire.

 ¿Influye el número de ovocitos recuperados tras punción ovárica en la calidad embrionaria en cultivo largo?

N. Ruiz, I. Ochando, J. Ten, J.A. Ortiz, L.Luque, M.A. López, R. Bernabeu.

ASEBIR 2019

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?