La revue scientifique de la British Fertility Society, Human Fertility, publie une étude de l'Instituto Bernabeu qui distingue la fragmentation du sperme des techniques de reproduction utilisées

  • 28-01-2021

La recherche constante caractérise l'Instituto Bernabeu qui n'a cessé de publier des travaux scientifiques élaborés par ses praticiens. Tous dans le but d'améliorer les soins aux patients et d'approfondir les solutions aux problèmes de plus en plus complexes qui se posent.

Avec le début de l'année 2021, l'Instituto Bernabeu a de nouveau capté l'intérêt d'un magazine scientifique, en l'occurrence la prestigieuse revue Human Fertility, publication de la British Fertility Society, qui s'est fait l'écho de l'étude : Sperm DNA fragmentation on the day of fertilization is not associated with assisted reproductive technique outcome independently of gamete quality”.

La recherche a été menée selon la méthode en double aveugle, dont l'exhaustivité empêche tout biais. Son objectif a été d'essayer de déterminer si la fragmentation de l'ADN des spermatozoïdes le jour de la fécondation de l'ovule influence les résultats ; après avoir analysé les résultats de l'étude, les chercheurs concluent que ceux-ci ne sont pas affectés, indépendamment de la qualité des gamètes.

Le travail a été effectué dans les unités d'embryologie, le laboratoire de biologie moléculaire et de génétique et l'unité de médecine de la reproduction pendant trois ans. Les résultats obtenus lors du traitement de reproduction assistée de 331 couples répartis en trois groupes selon la technique développée ont alors été évalué : les couples ayant subi une injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) en raison de paramètres spermatiques déficients et avec une réponse ovarienne normale ; les couples ayant subi une fécondation in vitro (FIV) conventionnelle dans le cadre du programme de don d'ovocytes en raison d'une insuffisance ovarienne principalement due à un âge maternel avancé ; et les couples ayant une faible réponse ovarienne (LOR) qui ont subi une ICSI ou une FIV.

 

Sperm DNA fragmentation on the day of fertilisation is not associated with assisted reproductive technique outcome independently of gamete quality.

Jorge Ten , Jaime Guerrero , Ángel Linares , Adoración Rodríguez-Arnedo , Ruth Morales , Belén Lledó , Joaquín Llácer & Rafael Bernabeu

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?