FORUM BLOG

Cytomégalovirus (CMV) : qu’est-ce que c’est ? comment se transmet-il, quels sont ses symptômes, comment le traiter ?

Cytomégalovirus (CMV) : qu’est-ce que c’est ? comment se transmet-il, quels sont ses symptômes, comment le traiter ?

Le cytomégalovirus (CMV) est un virus qui appartient à la famille des herpèsvirus. Cette famille comprend également le virus de la varicelle, le virus de l’herpès simplex et le virus de la mononucléose.

L’infection à CMV est très courante, elle se produit dans le monde entier et peut toucher n’importe qui. En général, il s’agit d’une infection qui n’entraîne pas de problèmes de santé graves. Une fois que le virus a infecté le corps d’une personne, il y reste à vie. En fait, il reste généralement à l’état inactif ou dormant pendant une longue période et ne semble pas se réactiver à moins que le système de défense de l’organisme (système immunitaire) ne soit perturbé. La plupart des personnes infectées par ce virus, qui n’ont pas de problèmes de santé graves, ne présentent généralement pas de symptômes qui vous feraient soupçonner d’être infecté par le CMV. Ceux qui développent certains symptômes peuvent avoir de la fièvre, des glandes enflées, des douleurs musculaires ou de la fatigue.

Toutefois, l’infection par ce virus chez les nourrissons pendant la grossesse ou l’accouchement, ainsi que chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, est considérée comme un problème de santé publique important, car elle peut provoquer des maladies graves.

Le virus se transmet souvent d’une personne à l’autre par contact direct avec des fluides corporels tels que la salive, le sperme, le sang, l’urine et d’autres sécrétions. L’infection par le CMV n’est pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible, car elle ne se transmet pas uniquement lors de rapports sexuels. Elle peut également être transmise par le lait maternel, les organes transplantés, les transfusions sanguines et de la mère à l’enfant pendant la grossesse ou l’accouchement.

Lorsqu’une femme est infectée pendant sa grossesse, il est très probable qu’elle transmette le virus à son futur bébé pendant la grossesse. Dans ce cas, on dit que le bébé est atteint d’une infection congénitale à cytomégalovirus. Parmi les bébés qui sont infectés par le cytomégalovirus avant la naissance, 90 % naissent sans symptômes causés par le virus. Les 10 % restants, en revanche, peuvent souffrir de maladies telles que la surdité, la cécité, le handicap physique et mental, voire la mortinatalité.

Il n’existe pas de traitement pour guérir et éliminer le CMV, ni de vaccin pour prévenir l’infection. Il est donc conseillé de diagnostiquer, au moyen d’une analyse de sang, si nous sommes infectés par ce virus.

Dans le domaine de la procréation assistée, il est important de détecter ce type de virus, notamment chez les donneurs. À l’Instituto Bernabeu, nous disposons de la technologie nécessaire pour effectuer la détection du CMV. Notre objectif est d’éviter une éventuelle transmission aux embryons et de futures complications pendant la grossesse.

Dra. Eva Garcíabiologiste de IBBIOTECH, du groupe Instituto Bernabeu

Parlons

Nous vous conseillons sans engagement

SITUATION ACTUELLE

COVID-19