Température et Qualité Séminale

On sait bien que les études de base à réaliser sur un couple ayant des difficultés pour aboutir à une grossesse sont : le  spermogramme, c’est-à-dire qu’il est nécessaire d’analyser le sperme de l’homme pour déterminer différents paramètres tels que la quantité de spermatozoïdes dans l’éjaculat, la motilité de ces derniers, leur aspects morphologiques, etc., de manière à pouvoir établir s’il existe une altération de la qualité du sperme pouvant expliquer cette difficulté.

Les causes pouvant donner lieu à une faible qualité séminale sont nombreuses : problèmes hormonaux, immunologiques, anatomiques mais également des facteurs environnementaux comme l’exposition à des produits toxiques (pesticides, tabac, drogues d’abus…) ou températures élevées de manière régulière.

Quant à l’influence de la température, ce n’est pas un hasard si les testicules de l’homme sont situés sur le scrotum, anatomiquement hors de l’abdomen. D’ailleurs, on estime qu’ils sont à environ deux degrés en dessous de la température corporelle.

Des documents révèlent que pour la production correcte de spermatozoïdes (spermatogénèse), il est nécessaire que la température des testicules soit la bonne, car si cette température augmente, la qualité du sperme peut diminuer, de manière qu’une quantité plus faible de spermatozoïdes sera produite et en plus, ces deniers pourront avoir une motilité diminuée.

Dans certains cas, il y a une augmentation de la température des testicules, comme en cas de présence de varices testiculaires (varicocèle) où le flux sanguin normal de la zone génitale peut être modifié ou dans le cas où il n’y aurait pas de descente des testicules dans le scrotum (cryptorchidie), il est possible de corriger cette anomalie via la chirurgie mais on ne récupère pas toujours a posteriori la qualité séminale.  

Cependant, il existe des situations qui produisent une augmentation de la température testiculaire et elles peuvent être évitées :

  1. Éviter des bains chauds d’immersion, jacuzzis et saunas car il existe plusieurs études qui démontrent une altération de la qualité séminale même si cette altération peut être réversible au bout de quelques semaines.
  2. Éviter la pratique de certains sports qui lorsqu’on les pratique sur une longue durée peuvent entraîner une augmentation de la température du testicule, comme par exemple le cyclisme.
  3. Éviter l’utilisation de vêtements trop serrés, y compris les sous-vêtements.  
  4. Un sujet plus controversé est celui de ne pas situer les ordinateurs portables sur la partie inférieure de l’abdomen ou de ne pas placer le téléphone portable à proximité de la zone génitale (sur la ceinture ou dans la poche) ; il existe aussi bien des études qui indiquent une tendance de dégradation de la qualité du sperme que d’autres qui ne le démontrent pas.  

Pour finir, souligner que la baisse de la qualité du sperme due à la fièvre est une situation ponctuelle et passagère et que cette qualité séminale revient à la normale lorsque la température corporelle redevient normale.  

Dre Ana Mª Fabregat, pharmacienne de l’Instituto Bernabeu.

You can arrange an

Température et Qualité Séminale
Rate this post