La majorité des femmes en âge fertile ont eu à un moment donné un  saignement en dehors la période de menstruation. Ce phénomène est très fréquent et n’indique pas nécessairement un problème de santé.

À quoi est dû ce type de saignement?

Les causes attribuables à ce type de saignement sont généralement liées à des problèmes durant l’ovulation, à la prise de contraceptifs hormonaux, à une pathologie utérine ou une grossesse.   

  • Les troubles de l’ovulation sont plus fréquents à des âges extrêmes de la vie reproductive (patientes très jeunes ou celles qui sont en âge périménopausique). Les patientes atteintes d’un syndrome d’ovaires polykystiques ou de problèmes thyroïdiens peuvent également présenter ce type de troubles. 
  • Contraceptifs Hormonaux : le saignement durant la prise de contraceptifs hormonaux est très fréquent principalement durant les 2 premiers mois du traitement. Si le saignement persistait après plusieurs mois de traitement, il faut consulter le gynécologue pour évaluer le passage à une autre méthode.   
  • Pathologie utérine : il faut exclure les pathologies bégnines les plus fréquents comme les polypes et myomes.  
  • Grossesse : durant toute la grossesse, il peut y avoir des saignements occasionnels spécialement durant le premier trimestre. 

Quand dois-je m’inquiéter?

  1. Détecter des symptômes ou des signes d’alarme est un facteur clé.  Lorsque le saignement est accompagné de douleur, qui ne disparaît pas malgré les analgésiques traditionnels, qu’il est plus abondant que de coutume ou qu’il s’accompagne de fièvre, vomissements ou troubles au moment d’uriner, il faut consulter un spécialiste. 
  2. Lorsque le saignement se produit chez une patiente en état de ménopause
  3. Chez ces femmes enceintes, particulièrement s’il s’agit d’un saignement plus important ou similaire à des règles, à n’importe quel trimestre de la grossesse.

Dre Ruth Romero, gynécologue à l’Instituto Bernabeu.

You can arrange an

Rate this post