Je suis enceinte, quels sont les aliments que je ne devrais pas manger? - Instituto Bernabeu

La grossesse est une étape durant laquelle la future mère  subit de nombreux changements hormonaux. Il est également important de prendre en compte les besoins nutritionnels, puisqu’ils varient tout au long de la gestation.

Un régime équilibré  adapté à cette nouvelle situation est important, de sorte que tant la mère comme le bébé reçoivent les nutriments, vitamines et minéraux indispensables. La future mère doit beaucoup soigner ce qu’elle mange et prendre des précautions particulières avec certains aliments.

Intoxications alimentaires : il faut souligner qu’il en existe beaucoup et en général, il est difficile d’en déterminer la cause exacte.  Nous savons que dans environ 60 % des cas, les aliments sont impliqués et sont le véhicule de microorganismes. C’est pour cette raison que toute femme enceinte doit faire particulièrement attention avec les mayonnaises et produits similaires, le poisson, les fruits de mer, les viandes et dérivés et les pâtisseries.

Aussi bien le CDC (Center for Disease Control and Prevention) que le NICE (National Institute for Health abd Care Excellence) énoncent certaines recommandation et conseils à suivre durant la gestation : ne pas consommer de fromages au lait cru  tels que le camembert, brie, la feta, les fromages frais… Sauf si leur étiquette indique qu’ils sont pasteurisés. Les fromages non pasteurisés, élaborés à base de lait cru peuvent être porteurs de la Listeria. D’autres aliments peuvent contenir cette bactérie comme les pâtés, également élaborés à base de légumes.   

Le poisson cru, le sushi, les huitres, le sashimi, les poissons fumés, les palourdes et les moules peuvent contenir des parasites comme l’Anisakis. Donc durant toute la grossesse, il est recommandé de consommer du poisson préalablement congelé et cuisiné. Selon l’Agence espagnole de la Sécurité Alimentaire et la Nutrition, il faut éviter la consommation de poissons de grande taille, comme l’espadon, le thon rouge, etc. Ces espèces contiennent un taux élevé de mercure, substance d’une grande toxicité qui traverse le placenta et peut alors altérer le correct développement du bébé. Mais il faut souligner que les bénéfices apportés par le poisson sont nombreux. Une consommation adéquate consisterait à consommer 3 rations de poisson par semaine puisque sa consommation est associée à un  risque moindre de maladies cardiovasculaires chez les adultes et à un meilleur développement neuronal chez les enfants.

La consommation de café, thé et certains rafraîchissements doit se faire avec modération puisque ces aliments contiennent de la caféine. Cette substance traverse le placenta et est associée à la HTA (hypertension artérielle), altération de la fréquence cardiaque et du sommeil. Une consommation contrôlée de caféine implique ne pas en consommer plus de 200 mg/jour.

La toxoplasmose est une maladie parasitaire très commune. Elle peut s’attraper durant la grossesse par la consommation de viande peu cuite, de charcuterie ou de jambon serrano. Le Ministère de la Santé recommande que la viande soit cuisinée à des températures supérieures aux 66ºC et/ou préalablement congelée pendant 24 h. L’obstétricien ou le médecin sera la personne qui déterminera si la femme a déjà souffert cette infection par le biais d’un examen sérologique spécifique.

De plus, toute femme enceinte doit prendre des précautions hygiéniques essentielles ; bien nettoyer les ustensiles de cuisine pour éviter des contaminations croisées, bien laver les fruits et les légumes avant de les consommer, bien cuire les viandes et poissons et vérifier la date de caducité des produits consommés.

La grossesse est le moment idéal pour acquérir de bonnes habitudes alimentaires. Pour cela, à l’Unité d’Endocrinologie et de Nutrition de l’Instituto Bernabeu nous pouvons vous aider à améliorer votre alimentation et éviter des carences nutritionnelles durant la grossesse ; carences qui pourraient avoir des répercutions non seulement sur la santé maternelle mais également sur le bébé qui est en pleine formation pendant ce temps.

Alicia López, nutritionniste de l’Instituto Bernabeu.

You can arrange an

Rate this post