Être mère célibataire par insémination, mon choix personnel 0

Je ne suis pas très âgée mais je n’ai pas un âge non plus qui me laisse beaucoup de temps pour y penser…Il y a longtemps que cela me trotte dans la tête. J’ai toujours souhaité être mère, non pas que ce soit une nécessité impérieuse mais c’est un pas que je souhaite donner. J’ai eu différentes relations mais aucune n’a abouti et actuellement je me trouve à un moment de ma vie où je me sens forte et j’ai envie d’élever seule mon bébé.

Plusieurs de mes amies sont devenues mères grâce à l’Instituto Bernabeu. J’ai pu entendre différentes conversations sur les problèmes qu’elles ont eu pour tomber enceintes. J’ai vécu avec l’une d’elle ses deux fausses-couches ; je les ai écouté parler de leur traitement, de la manière soigneuse et méticuleuse avec laquelle ils travaillent dans la clinique ; du jour où elles se sont soumises à une fécondation in vitro et de la si difficile « attente béta ». Et je me suis bien-sûr réjouie à leurs côtés de voir comment leurs vies avaient changé du moment où elles sont devenues mères. Ainsi, quand je leur ai soudainement annoncé que, moi aussi, je m’étais rendue à la clinique pour avoir un bébé, mes deux meilleures amies ont été bouleversées par l’émotion entre rires et larmes.

J’ai beaucoup pesé ma décision. Je me suis informée et j’ai consulté longuement le site internet. Je dois dire que je ressens de la confiance et j’ai beaucoup de références quant à son sérieux et son professionnalisme. C’est ce qui m’importe le plus car ma santé est très importante. Mes principaux doutes ont concerné le donneur. Je m’inquiète de savoir que c’est une personne saine physiquement et psychologiquement. Et j’ai vérifié que l’ensemble du processus était sérieux et professionnel. Je me sens tranquille. Le donneur est anonyme, il a entre 18 et 35 ans, et à l’Instituto Bernabeu, il a été soumis à de stricts contrôles physiques et psychologiques. L’analyse de sperme est très large et permet d’écarter les maladies héréditaires ; on lui réalise une étude des maladies infectieuses ainsi qu’une étude génétique ; c’est ce qui m’importe le plus, qu’il s’agisse d’une personne saine. On m’a tout expliqué de manière si claire et détaillée que tout me semble très simple.

J’ai pu le vérifier. En plus d’être professionnelles, l’ensemble des personnes de l’Instituto Bernabeu qui se sont occupées de moi sont charmantes. Je me sens bien entourée. Personne ne me juge ; on m’aide simplement à atteindre mon objectif qui est devenir mère et le parcours est très simple. Mon corps a dû se préparer et j’ai fait un master en fertilité pour connaître le processus hormonal et la préparation de mon endomètre afin de pouvoir démarrer le traitement. On m’a fait une échographie pour évaluer ma réserve ovarienne et on m’a laissé choisir entre l’insémination artificielle et la fécondation in vitro. La béta a été positive, et mon bébé est en train de grandir dans mon ventre, tant attendu et si désiré. Grâce à l’Instituto Bernabeu, le processus a été très naturel et tandis qu’il grandit en moi, je sens que je suis en train de former ma propre famille.  

You can arrange an

Rate this post