Comment aider à ce que mon traitement FIV fonctionne? 10 conseils pour améliorer les possibilités de succès 0Que puis-je faire pour avoir un test positif? Comment aider à ce que mon traitement de Fécondation In Vitro (FIV) fonctionne ? Il existe de nombreux facteurs qui influencent le succès de la Fécondation in Vitro et l’obtention d’une grossesse. Mener une vie saine, éviter les habitudes toxiques, prendre le traitement de manière correcte et ces 10 recommandations et petits conseilscomme éviter les parfums ou venir avec vessie pleine le jour du transfert peuvent être très utiles.

  1. Le poids peut avoir une incidence sur la fécondation. Le surpoids n’est pas bon et une forte maigreur n’aide pas non plus au succès du traitement. Un régime sain va aider à ce que nos ovules soient sains et notre corps réceptif à la gestation ; et pour y parvenir une bonne alimentation et un apport de vitamine adéquat sont vitaux. Les personnes atteintes d’obésité ont trois fois plus de risque d’avoir des problèmes de fertilité dus à des altérations hormonales, altérations dans le cycle menstruel ou anovulation, en plus de complications plus importantes durant la gestation du bébé.
  2. Parfois nous ne sommes pas conscients de combien nous exposons notre corps à des  habitudes toxiques. Fumer, le café ou boire de l’alcool sont des facteurs qui peuvent affecter la fertilité et le succès d’une FIV. Le tabagisme, aussi bien actif que passif, augment e les probabilités de fausse-couche, altère le cycle menstruel diminue la réserve ovarienne et les valeurs de l’hormone. De plus, nous avons vérifié que le tabac peut interférer dans le transport de l’ovocyte par la trompe de de Fallope, dans les possibilités d’être fécondé et dans le développement embryonnaire précoce. Les femmes fumeuses ont un taux de grossesse plus bas et il a été vérifié que cette addiction affecte également la fertilité de leurs futurs enfants.
  3. Etre préparé au niveau émotionnel aide également et c’est pour cela qu’à l’Instituto Bernabeu, sans frais ajouté, toutes les patientes bénéficient d’une psychologue spécialiste de la fertilité pour qu’elle les préparent préalablement au début du traitement aux différentes émotions auxquels elles vont devoir faire face.
  4. Pour améliorer les possibilité du traitement de reproduction assistée, il est très important de respecter les horaires du traitement ; il faut essayer que son administration soir +a la même heure tous les jours. Et si l’ordonnance inclut des ovules vaginaux, il est conseillé de rester allongée quelques minutes pour permettre une meilleure absorption.
  5. De plus, si les médicaments doivent être réfrigérés, il est fondamental de respecter la chaîne du froid et de les conserver à la température recommandée par le fabriquant. Un bon conseil est d’utiliser un sac thermique afin d’éviter des variations de la température après son achat en pharmacie.
  6. Il est recommandé de consulter le gynécologue si vous prenez un autre traitement afin de pouvoir écarter toute contre-indication pouvant avoir des conséquences sur le cycle
  7. Le jour du transfert embryonnaire il faut venir en ayant envie d’uriner ; le liquide dans la vessie permet une meilleur vision du lieu le plus adéquat pour déposer l’embryon.
  8. Le moment du transfert doit être le plus similaire possible au processus naturel qui se passe dans l’utérus maternel ; c’est pour cela qu’il est recommandé d’éviter les parfums, déodorants et crèmes ayant des odeurs fortes quoi pourraient avoir une incidence sur l’environnement.
  9. Essayer de mener une vie saine. Repos, alimentation adéquate et exercice modéré.
  10. Et surtout, pour améliorer le pronostic, il est important de se mettre entre les mains de spécialiste qui individualisent et étudient  votre cas de manière détaillée, en appliquant la plus haute technologie.

Et si vous avez le moindre doute, contactez-nous.

You can arrange an

Rate this post