Sélection exhaustive du donneur de sperme et critères d’exclusion

Actuellement de nombreux couples doivent avoir recours au don de gamètes pour réaliser leur rêve de devenir parents. Dans ces cas, surgissent les doutes habituels et compréhensibles concernant les processus suivis dans les cliniques de reproduction pour admettre les donneurs de gamètes dans leurs banques.

Dans ce forum, nous expliquerons le processus de sélection des donneurs de sperme que nous suivons à l’Instituto Bernabeu, tout en tenant toujours compte que, dans notre pays les dons de gamètes ont un caractère anonyme et altruiste.

1. Étude Psychologique : effectuée par un psychologue clinique, expert dans l’assistance aux patients de Reproduction Assistée.

L’évaluation comprend un entretien personnel et l’application de notre Questionnaire d’Évaluation Psychologique EMAE. Ce questionnaire a pour objectif de connaître la personne et de la décrire selon ses différents aspects (émotionnels, sociaux…) pour prédire des conduites telles que leur stabilité émotionnelle, l’assertivité, la responsabilité, le sens commun, les relations interpersonnelles, l’altruisme, la confidentialité, l’absence de dépression, la confiance en soi, la résistance à l’anxiété…).

2. Étude séminaleune fois l’évaluation psychologique réalisée, nous examinerons un échantillon de sperme.

Il faut que l’éjaculation ait eu lieu dans nos installations, après une abstinence sexuelle de 3 à 5 jours. Nous déterminons la quantité de spermatozoïdes présents dans l’échantillon et la mobilité de ces derniers. Pour que l’échantillon soit valable, il devra être largement supérieur aux critères de normalité établis par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

3. Test de congélation – décongélation : tous les échantillons de sperme vont être congelés et stockés dans notre banque de sperme jusqu’à ce qu’ils soient utilisés postérieurement dans les différentes techniques de reproduction assistée.

Tous les spermes n’ont pas le même comportement face à ce processus de congélation et décongélation, et bien que la technique soit très perfectionnée, il y a toujours un nombre de spermatozoïdes qui ne survivent pas à cette dernière ou dont la mobilité est réduite. Pour pouvoir estimer quels sont les résultats que nous obtiendrons après la décongélation des échantillons de sperme, il est nécessaire de réaliser des tests de congélation et décongélation du sperme.

Une fois l’analyse du sperme terminée avec succès, nous réaliserons différentes analyses de sang :

4. Analyses générales et de maladies infectieuses :

  • Groupe sanguin et facteur Rh.
  • Sérologie de l’Hépatite B, Hépatite B core, Hépatite C, VIH et syphilis.
  • Maladies à transmission sexuelle : Chlamydia trachomatis, Herpes simple I et II, Treponema pallidum, Gonocoque (Neiserria gonorrhée), Trichomonas vaginalis, Mycoplasma hominis, Mycoplasma genitalium, Haemophilus ducreyi et Ureaplasma urealyticum.

5. Études chromosomiques et génétiques pour écarter l’éventuelle présence de maladies héréditaires qui pourraient être transmises à la descendance :

  • Caryotype : étude pour exclure les anomalies ou les polymorphismes chromosomiques qui pourraient être transmis et affecter la descendance et provoquer des fausse-couches ou malformations congénitales.
  • Criblage pour les mutations du gène de la Fibrose Kystique : il s’agit de la maladie autosomique la plus fréquente chez la population en général. Avec notre méthode pour la population européenne, nous pouvons détecter 98 % des cas, en suivant les recommandations du Collège de Génétique Médicale Américaine (ACGM) et le Réseau européen de Fibrose Kystique (Eurogentest).
  • Étude génétique de Thalassémie alfa : actuellement, environ 5 % de la population mondiale est porteuse d’un gène de l’hémoglobine potentiellement pathologique qui donne lieu à un type d’anémie très sévère.
  • Étude génétique d’Atrophie Musculaire Spinale : l’atrophie musculaire spinale (SMA) est un groupe de maladies neuromusculaires qui causent faiblesse et atrophie musculaire.

6. Test de Compatibilité Génétique (TCG)ce test nous permet d’analyser s’il existe des maladies récessives sur 552 gènes qui pourraient être transmis à la descendance.

Une fois l’étude terminée, si l’ensemble des analyses de sang sont négatives, nous pouvons accepter le donneur dans notre banque de sperme.

En 2017, sur l’ensemble des candidats intéressés en tant que donneurs de sperme qui se sont présentés dans nos cliniques, près de 30 % ont été considérés comme aptes pour faire partie de notre banque.

À travers cela, nous souhaitons souligner qu’à l’Instituto Bernabeu nous réalisons une sélection exhaustive de nos donneurs de sperme pour utiliser dans nos techniques de reproduction assistée des gamètes de haute qualité.

Azahara Turienzo, biologiste à l’Instituto Bernabeu.

You can arrange an

Rate this post