Saignement d'implantation embryonnaire - Instituto Bernabeu

Qu’est-ce que l’implantation embryonnaire?

L’implantation est le processus par lequel un embryon commence le chemin de son développement dans l’utérus maternel et peut parfois provoquer des saignements. L’implantation est une conséquence de la croissance de l’embryon -qui lorsqu’il atteint l’endomètre utérin, il est déjà en phase de développement d’un blastocyste-, ce qui lui permet de nicher dans les parois de l’utérus, et ainsi recevoir les nutriments de la mère qui lui fournira tout ce qu’il faut pour son développement. « 

Avant cette union, l’ovulation doit avoir eu lieu; plus tard la fécondation de cet ovule dans le tube par le spermatozoïde; et enfin, l’arrivée de l’embryon généré dans l’utérus.

L’implantation embryonnaire nécessite une complicité biologique entre l’endomètre (muqueuse située au centre de l’utérus) et lui-même. Et il n’y a pas beaucoup de temps pour le faire! Seulement quelques heures de chaque cycle menstruel, une période appelée « fenêtre d’implantation ».

C’est dans cette période que l’endomètre sera réceptif.

Quand l’implantation d’embryon a-t-elle lieu?

L’embryon a entre 12 et 48 heures pour l’exécuter, entre les jours 20 à 24 du cycle, – toujours chez les femmes qui ont des règles régulières, plus ou moins tous les 28 jours. Cette date peut varier selon le type de cycle de chaque femme, si il est court ou longue: elle est donc avancée dans les cycles courts (quand ils sont inférieurs à 25 jours), et retardée dans les cycles longs (quand ils sont plus de 35 jours).

Comment se produit le saignement d’implantation?

Après 2 ou 3 jours après l’arrivée de l’embryon dans l’utérus, le processus d’implantation commencera:

  • Les cellules de l’endomètre qui entrent en contact avec l’embryon réagissent en produisant une série de complexes et divers changements, y compris l’augmentation des vaisseaux sanguins.
  • De son côté, l’embryon, après son arrivée dans l’utérus, suit un « rituel » dans lequel s’enchaînent les phases d’implantation: apposition, adhésion et invasion.
  • C’est dans cette dernière que l’embryon pénètre dans l’endomètre, cherchant à établir une relation avec les vaisseaux sanguins maternels. C’est donc une phase critique et fondamentale pour réussir l’implantation et le développement ultérieur du placenta.

6 à 10 jours se sont écoulés depuis la fécondation

Cette pénétration de l’embryon dans l’endomètre, qui s’apprêtait à le recevoir avec une riche vascularisation, peut provoquer la rupture des vaisseaux sanguins microscopiques dans la paroi de l’utérus maternel, et donc l’apparition, à ce stade, de saignements vaginaux, que nous appelons « saignement d’implantation« .

On estime qu’il apparaît dans un peu moins d’un tiers de toutes les grossesses initiales.

Quelles sont les caractéristiques du saignement d’implantation? Couleur, quantité et durée

Il est nécessaire de préciser que les formes d’apparence et les caractéristiques possibles ne suivent pas une ligne directrice fixe:

  • La couleur peut être variable, du brun, du rose ou même du rouge.
  • Peut s’accompagner d’inconfort abdominal ou de douleur légère avec des caractéristiques similaires à celles des menstruations.
  •  Le volume de saignement peut être faible ou très faible.
  • Concernant la durée ou la présentation, elle est également variable, le plus souvent elle se réfère à une courte durée (de 1 à 3 jours), ou elle peut même avoir une apparence intermittente et durer quelques jours de façon sporadique.

En quoi le saignement d’implantation est-il différent de la menstruation?

Il n’est pas toujours facile de les différencier, il serait utile de les comparer avec les caractéristiques que chaque femme reconnaît comme sa règle habituelle.

En général, la menstruation a tendance à être de plus grand volume, rouge vif, parfois accompagnée de l’apparition de caillots et durera selon ce qui est généralement observé.

Dans tous les cas, un saignement vaginal différent de ce qui est généralement constaté dans les règles, pourrait correspondre à un « saignement d’implantation ». N’oubliez pas qu’il peut apparaître avant la date estimée de la prochaine règle dans les cycles spontanés naturels, ou avant la date indiquée pour effectuer le test de grossesse dans les cas qui ont subi des traitements de reproduction assistée (FIV, don d’ovules, insémination,…).

Ce saignement présente-t-il un risque pour la grossesse?

Le saignement d’implantation est une conséquence d’une partie du processus de début de grossesse et en tant que tel ne correspond pas à une situation pathologique. Comme mentionné précédemment, il apparaît dans environ le 30% de toutes les grossesses initiales, de manière variable dans leur présentation. Par conséquent, cela ne signifie PAS que la grossesse est à risque. Si vous en avez eu lors d’une grossesse précédente, ne vous inquiétez pas non plus si cela ne se reproduit pas lors des grossesses suivantes.

Que dois-je faire si ce saignement d’implantation se produit?

Dans le cas où ce type de saignement apparaît chez une femme qui soupçonne ou pense qu’elle peut être enceinte dans un cycle spontané (c’est-à-dire qui n’a suivi aucun traitement d’induction d’ovulation ou de reproduction assistée), elle peut effectuer un test urinaire de grossesse au jour ou aux jours estimés au cours desquels les saignements menstruels typiques seraient apparus, que chaque femme peut identifier comme étant habituels pour ses règles et qui, cette fois, ont cependant des caractéristiques différentes.

Si le test est positif, vous devez contacter votre centre médical pour le contrôle de la grossesse.       

Saignement après des traitements de reproduction assistée

Si les pertes surviennent chez une femme qui a pris des médicaments induisant l’ovulation (citrate de clomifène ou létrozole) ou après avoir effectué une insémination artificielle ou un cycle de fécondation « in vitro », elle doit contacter le centre où elle a réalisé le traitement.

Dans ces cas, et jusqu’à ce que vous receviez les instructions pertinentes, VOUS NE DEVEZ PAS ABANDONNER LE MÉDICAMENT PRÉCÉDEMMENT INDIQUÉ. Le seul test définitif pour savoir si une grossesse a commencé ou non est un test de grossesse à la date indiquée par votre centre. La présence ou l’absence de saignement ne représentent aucun diagnostique jusque-là.

Bibliographie de référence

Dre Lydia Luque, gynécologue de l’Institute Bernabeu

You can arrange an

Rate this post