Mini FIV, Soft FIV ou FIV douce. Qu'est-ce que c'est, avantages, inconvénients, indications et résultats - Instituto Bernabeu

Qu’est-ce qu’une stimulation douce: MiniFIV ou Soft FIV

La soi-disant FIV douce, mini FIV, FIV friendly ou fécondation in vitro douce, n’est ni plus ni moins que l’utilisation d’un protocole de stimulation ovarienne beaucoup plus doux, qui est obtenu en réduisant les doses de médicaments hormonaux dans un cycle de fécondation in vitro conventionnel.

Dans une fécondation in vitro classique (FIV), les ovaires sont stimulés pour générer simultanément plusieurs ovocytes. Mais parfois il n’est pas nécessaire d’avoir un nombre élevé, c’est quand on peut indiquer une FIV SOFT.

Cas dans lesquels une stimulation douce est recommandée (SoftFIV – MiniFIV)

  • Indiquée chez les patientes jeunes avec un bon pronostic.
    •  Moins de 35 ans
    •  Bonne fonction ovarienne
  • Patientes avec un mauvais pronostic en raison de l’âge et / ou d’une faible réserve ovarienne. Qu’on estime qu’elles auront le même nombre réduit d’ovocytes (moins de 3-4), que la stimulation soit forte ou douce, évitant ainsi l’utilisation inutile de médicaments hormonaux avec une stimulation plus physiologique.
  •  Patientes à risque d’hyperstimulation ovarienne
  • Lorsqu’un nombre élevé d’ovocytes n’est pas nécessaire pour obtenir une grossesse
  • Lorsque, pour des raisons éthiques ou religieuses, on ne souhaite pas qu’il y ait plus d’embryons que ceux qui se transfèrent.
  • Couple de lesbiennes ou femme sans partenaire, qui n’ont pas de problèmes de fertilité

Avantages de la stimulation douce

Ainsi, chez les jeunes femmes de moins de 35 ans ayant une bonne fonction ovarienne, nous pouvons comparer le taux de réussite d’une FIV douce à une FIV conventionnelle avec ces grands avantages:

  • Évitez les risques de stimulation exagérée.
  • Moins de médicaments, réduisant les coûts financiers.
  • Les visites gynécologiques sont réduites.
  •  Moins d’inconfort et d’effets secondaires.
  • Le stress émotionnel est réduit.

Inconvénients de la mini-FIV ou de la fécondation in vitro douce

  • Un plus petit nombre d’ovocytes est obtenu, donc le taux de grossesse est plus faible.
  • La possibilité d’avoir des embryons cryoconservés pour de futurs traitements est réduite.

Le problème qui peut survenir dans la pratique clinique de routine avec la FIV douce est qu’une réponse ovarienne réduite pourrait diminuer les taux de grossesse, cependant, l’efficacité accrue des procédures de laboratoire et la tendance actuelle à limiter le nombre d’embryons à transférer, a fait qu’il est moins nécessaire d’avoir un grand nombre d’ovocytes. Malgré cela, ce type de stimulation ne serait indiquée que chez les patientes ayant une réserve ovarienne normale, d’un âge non avancé ou à risque de syndrome d’hyperstimulation ovarienne SHO, telles que les patientes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques.

Médicaments en mini-FIV versus médicaments en fécondation in vitro conventionnelle

L’une des étapes clés pour obtenir d’excellents résultats dans un cycle de fécondation in vitro (FIV) est d’avoir un nombre suffisant d’ovocytes matures. Pour cela, il est nécessaire de stimuler la fonction des ovaires et de s’assurer que, contrairement à ce qui se passe dans le cycle naturel, les ovaires parviennent à mûrir simultanément un nombre suffisant d’ovocytes.

Les protocoles de stimulation les plus fréquemment utilisés en FIV reposent sur l’utilisation de doses d’hormone folliculo-stimulante (FSH), associées ou non à d’autres médicaments, qui varient entre 150 et 300 UI / jour, et cela nous donnerait une réponse entre 7 à 15 follicules.

Il y a plusieurs essais cliniques qui n’ont pas montré d’amélioration des résultats lors de l’utilisation de protocoles de stimulation vigoureux quand on compare des doses élevées à des doses plus faibles.

Les médicaments utilisés pour ce type de stimulation ovarienne sont chers, nécessitent des injections quotidiennes et durent généralement de 8 à 14 jours. De plus, ces régimes ne sont pas exempts d’effets secondaires tels que le syndrome d’hyperstimulation ovarienne (SHO) et peut-être que les niveaux supraphysiologiques d’estradiol induits par ces stimulations semblent avoir un effet potentiellement négatif sur la réceptivité de l’endomètre, la qualité des ovocytes et par conséquent la qualité embryonnaire.

Résultats de FIV douce ou de FIV mini

Depuis des années, à l’Instituto Bernabeu, nous avons une vaste expérience dans ce type de traitement. Différentes études réalisées par notre équipe de professionnels, et présentées lors de conférences internationales, montrent que les résultats de la FIV Soft sont comparables à ceux du cycle avec stimulation conventionnelle. En nous rappelant que nous allons réduire les inconvénients. De cette manière nous allons réduire le nombre de contrôles et de visites au centre et réduisons aussi le coût économique sans aucune diminution des résultats cliniques finaux.

You can arrange an

Rate this post