Indications de la ICSI - Instituto Bernabeu

La micro-injection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI) est une technique qui a été introduite dans la décennie  des années 90 et qui a permis de résoudre avec succès la majorité des problèmes de stérilité de cause masculine sévère. Ci-dessous, nous vous détaillons de manière concrète les cas dans lesquels nous utiliserons l’ICSI :

1. Stérilité masculine :

  • Oligozoospermie ou cryptozoospermie : diminution sévère du nombre de spermatozoïdes.
  • Asthénospermie : diminution sévère de la mobilité spermatique, y compris des échantillons avec une absence totale de mobilité.
  • Tératozoospermie : nombre élevé de spermatozoïdes anormaux.
  • Azoospermie obstructive : absence complète de spermatozoïdes dans l’éjaculat en raison d’une obstruction. Les causes les plus communes sont d’origine génétique ou inflammatoire ou une vasovasostomie ratée.
  • Azoospermie sécrétoire : absence complète de spermatozoïdes dans l’éjaculat en raison d’un problème dans la production de spermatozoïdes dans le testicule.
  • Anéjaculation : dysfonction éjaculatoire causée par une éjaculation rétrograde ou paraplégie.

Dans les cas d’azoospermie et d’anéjaculation, on peut obtenir les spermatozoïdes nécessaires pour l’ICSI directement du testicule (ponction testiculaire o biopsia).

  • Cause immune : présence d’un numéro élevé d’anticorps anti-spermatozoïdes.
  • Échantillons de sperme précieux : patients qui congèlent un échantillon de sperme avant d’être soumis à la chimio ou la radiothérapie, ceux qui nécessitent un lavage séminal en raison de maladies infectieuses (VIH, hépatite) ou usage de sperme de donneur.

2. Stérilité féminine :

  • Obtention d’un faible nombre d’ovocytes dans la ponction folliculaire.
  • Mauvaise qualité ovocytaire générale, y compris la zone pellucide épaissie.

3. Autres causes :

  • Stérilité à évolution longue (plus de deux ans d’attente de grossesse).
  • Réalisation de différents cycles de coïts dirigés ou inséminations artificielles sans succès.
  • Pas de fécondation avec une FIV conventionnelle dans un cycle antérieur.
  • Micro-injection de secours : micro-injection des ovocytes en raison d’une absence de fécondation après une FIV conventionnelle.
  • Maturation in Vitro des ovocytes.
  • Pas d’obtention de grossesse après plusieurs cycles FIV conventionnelle.
  • Réalisation d’analyse génétique ou chromosomique de l’embryon (PGT-M, PGT-A y PGT-S).
  • Micro-injection d’ovocytes vitrifiés.

You can arrange an

Rate this post