25 avril 2020

Coronavirus COVID-19 et diabète gestationnel - Instituto Bernabeu

La pandémie de coronavirus ne prendra pas fin à la fin de l’isolement et bien qu’on pourra circuler dans les rues avec les mesures de protection appropriées, les femmes enceintes doivent continuer à éviter la contagion comme le reste de la population.

À l’Institut Bernabéu et en suivant les recommandations de l’OMS et des Sociétés Scientifiques, nous avons établi des critères de prise en charge des femmes enceintes et du diabète dans le but de continuer à répondre adéquatement à ce problème, exposant nos femmes enceintes au «minimum» .

Dans le cas du diabète gestationnel, nous recommandons d’éviter pour le moment les tests de diagnostic d’O’Sullivan et la courbe de glycémie, car ils impliquent le séjour d’une femme pendant 1 ou 3 heures dans un centre de santé et les remplacer par une combinaison de glucose à jeun et l’hémoglobine glyquée (HbA1c), qui mesure le glucose moyen des 3 derniers mois.

Les visites d’endocrinologie dans les cas de diabète et de grossesse sont de préférence effectuées «par voie télématique».

Tant chez les femmes diabétiques avant la grossesse que chez les femmes atteintes de diabète gestationnel (détecté pendant la grossesse), l’utilisation de la surveillance continue de la glycémie est encouragée au moyen du système flash et de la télécommande des profils de glucose à l’aide de la plateforme appropriée. Grâce à ce système, le professionnel a accès aux contrôles de glycémie du patient et peut effectuer les ajustements de traitement appropriés de forme immédiate.

Chez les femmes atteintes de diabète gestationnel qui accouchent pendant cette période, la réévaluation post-partum est toujours importante, mais dans toutes les sociétés scientifiques, il est jugé approprié de la retarder (sans dépasser l’année post-partum), car elle nécessite une surcharge glucose et le patient doit rester au centre de santé pendant 2 heures.

Les références

1. Urgente Mise à jour: alternative temporaire pour le diagnostic de l’hyperglycémie gestationnelle et le suivi de ces femmes et de celles atteintes de diabète prégestationnel lors de la pandémie de Covid-19. Consensus du groupe espagnol du diabète et de la grossesse (GEDE), de la société espagnole du diabète (SED) et de la section de médecine périnatale (SEMEPE) de la société espagnole de gynécologie et d’obstétrique (SEGO). Avril 2020.

2. Ministère de la santé, de la consommation et de la protection sociale. Prise en charge de la femme enceinte et du nouveau-né avec COVID-19. Mars 2020. Disponible à: https://www.mscbs.gob.es/profesionales/saludPublica/ccayes/alertasActual/nCov-China/documentos/Documento_manejo_embarazo_recien_nacido.pdf

Dre. Pino Navarroendocrinologue. Directrice du service d’endocrinologie et nutrition de l’Instituto Bernabeu

You can arrange an

Rate this post