Comment touche le coronavirus (COVID-19) aux femmes enceintes - Instituto Bernabeu

Le 17 mars, la SEGO (Société Espagnole de Gynécologie et d’Obstétrique) a envoyé à tous ses associés le document technique la Gestion de femmes enceintes et de nouveau-nés avec COVID-19.

Ce sont, comme le propre document l’indique, des recommandations en révision permanente, pouvant être modifiées si la situation épidémiologique et les options thérapeutiques l’exigent. Ce document présent les observations suivantes:

  • La prise en charge d’un cas COVID-19 a besoin d’une approche multidisciplinaire qui inclut des obstétriciens, une équipe de néonatologie, des anesthésistes et des sages-femmes.
  • Il y a peu de cas disponibles de femmes enceintes affectées par COVID-19, mais il semble qu’elles ne soient pas plus susceptibles d’être infectées par le coronavirus. En fait, ce nouveau virus semble toucher plus d’hommes que de femmes.
  • En ce qui concerne la transmission verticale (à travers le placenta) : il existe peu d’évidence sur ce type de transmission chez les femmes qui contractent l’infection au cours du troisième trimestre de la grossesse (avant l’accouchement, pendant l’accouchment ou après, par allaitement).
  • Concernant la transmission horizontale (par gouttes ou par contact), généralement à travers un membre de la famille infecté, les possibilités sont les même que pour la population générale.
  • Il n’existe pas de traitement spécifique contre le COVID-19. Sur la base de l’expérience passée avec des foyers causés par d’autres coronavirus, dans certains cas, on est en train d’utiliser de façon expérimentale un traitement avec une combinaison d’inhibiteurs de la protéase (lopinavir / ritonavir) avec ou sans interféron β ou α, ou un traitement avec un inhibiteur de l’ARN polymérase (remdesivir).
  • Les principes de traitement indiqués pour les femmes enceintes, sont les mêmes que pour la population générale:
  1. Mesures d’isolement précoce.
  2. Contrôle de l’infection.
  3. Prendre des échantillons pour le diagnostic du COVID-19
  4. Oxygénothérapie si nécessaire
  5. Éviter la surcharge de fluides
  6. -Thérapie empirique avec des antibiotiques, s’il existe le soupçon de co-infection bactérienne.
  7. Suivi de l’activité utérine et du bien-être fœtal
  8. Ventilation mécanique précoce en cas de dégradation de la fonction respiratoire
  9. Individualiser le moment plus adéquat pour l’accouchement.

La voie et le moment de la fin de l’accouchement doivent être évalués d’une façon individuelle et multidisciplinaire. La décision d’accouchement vaginal ou de césarienne doit être évaluée en tenant d’abord compte des critères obstétricaux. Dans les cas graves, l’interruption de la grossesse doit être envisagée en fonction de l’état clinique de la mère au moment donné. Dans ces cas, il est conseillé d’effectuer l’accouchement dans la salle d’isolement désignée ou dans une salle d’accouchement destinée à cette fin. 

Pour le moment il n’y a pas assez de données pour faire une recommandation ferme sur l’allaitement maternel dans le cas des femmes infectées, bien qu’il soit souligné qu’il pourrait apporter des avantages tels que le passage des anticorps mère-enfant. Par conséquent, il est recommandé de maintenir l’allaitement maternel dès la naissance, pourvu que les conditions cliniques du nouveau-né et de sa mère le permettent.

Recommandations générales aux femmes enceintes

Pendant la grossesse:

  • Lavage fréquent des mains.
  • Lorsque vous toussez ou éternuez, couvrez-vous le nez et la bouche avec le coude fléchi.
  • Évitez de toucher les yeux, le nez et la bouche car les mains favorisent la transmission.
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique pour éliminer les sécrétions respiratoires et jetez-les après.
  • Évitez les foules et le transport public.
  • Limitez les relations sociales.
  • Limitez les déplacements au strict minimum.

Recommandations pendant le post-partum :

  • Lavage fréquent des mains.
  • Lorsque vous toussez ou éternuez, couvrez-vous le nez et la bouche avec le coude fléchi.
  • Évitez de toucher vos yeux, votre nez et votre bouche.
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique pour éliminer les sécrétions respiratoires et jetez-les après.
  • Éviter les foules et le transport public.
  • Limitez les relations sociales.
  • Limitez les voyages.
  • Limitez les visites à l’hôpital et au domicile pendant l’épidémie.

Et en cas de symptômes, il est recommandé de s’isoler à domicile et de contacter les services de santé par téléphone, en suivant les recommandations en vigueur dans la région.

Dr Francisco Sellers, directeur de l’unité de médecine de grossesse de l’Institut Bernabeu.

You can arrange an

Rate this post