L’Instituto Bernabeu participe activement aux ateliers d’actualisation en Médicine Reproductive d’Albacete

  • 07-11-2018

La planification profertilité et les biobanques, la sélection embryonnaire et la faible réponse ovarienne sont au cœur du débat de cinq tables rondes

L’Instituto Bernabeu Albacete a participé de manière active aux ateliers en Médecine Reproductive qui se sont tenus en Castilla-La Mancha les 19 et 20 octobre à Albacete avec le sponsor de Ferring. L’objectif était d’échanger les connaissances et de partager les nouveautés. La responsable de la clinique d’Albacete, la gynécologue Lydia Luque, était la personne chargée de présenter ces journées auxquelles ont participé des médecins et biologistes de 4 cliniques privées et de quatre autres hôpitaux spécialisés de Castilla-La Mancha ayant des unités de reproduction humaine. « L’objectif est de réviser, actualiser et partager des connaissances qui aident à progresser, améliorer les processus et également à mieux les gérer », résume la docteur Luque.

L’Instituto Bernabeu participe activement aux ateliers d’actualisation en Médicine Reproductive d’Albacete

Les ateliers ont été divisés en cinq blocs d’intérêts. La gynécologue de l’Instituto Bernabeu, la docteure María Antonia López, a coordonné et dirigé le groupe qui a abordé la « Planification Familiale Profertilité. Génération de Biobanques ». Et l’embryologue de l’Instituto Bernabeu Albacete, Iván Ochando s’est chargé des « Nouvelles tendances en sélection embryonnaire ». À leur tour, des responsables des hôpitaux de Tolède, Albacete et Villarobledo, se sont chargés de coordonner l’atelier de Gestion de la réponse ovarienne ; un autre sur les résultats périnataux dans le transfert à frais versus le transfert différé ; et la gestion de la pathologie tubaire ovarienne et utérine.

L’Instituto Bernabeu est une clinique de référence en médecine de reproduction en Castilla-La Mancha depuis 2015. Elle participe activement à des rencontres professionnelles ainsi qu’à des lignes de recherches de pointe et pilote le Master en Infertilité masculine de l’Université de Castilla-La Mancha, qui en 2018, débute sa troisième édition.

Les changements en matière de reproduction dans la dernière décennie provoquent des évolutions constantes dans les approches professionnelles. Les données indiquent un taux de natalité de plus en plus faible et une autre donnée importante est que tandis que la natalité baisse en général, elle augmente après des traitements de reproduction assistée. 

L’Instituto Bernabeu participe activement aux ateliers d’actualisation en Médicine Reproductive d’Albacete

The workshops were split into five different areas of interest. Dr María Antonia López, a gynaecologist at Instituto Bernabeu, coordinated and managed the round table that dealt with profertility family planning through the creation of biobanks. Iván Ochando, an embryologist at Instituto Bernabeu in Albacete, was responsible for the session entitled ‘New Trends in Embryo Selection’. Managers from the Toledo, Albacete and Villarrobledo hospitals coordinated the ‘Handling Ovarian Response’ workshop on perinatal results in fresh or delayed transfer, as well as another workshop on managing tubal, ovarian and uterine pathologies.

Instituto Bernabeu has been a leading reproductive medicine clinic in Castilla La Mancha since 2015. It actively participates in professional events and in cutting-edge research. It also leads the Master's Course in Male Infertility given at the University of Castilla La Mancha and that is currently running its third edition.

Changes to reproduction treatment over the last decade mean that professional approaches are constantly evolving. Data indicates that birth rates are constantly decreasing. It is important to point out that whilst, on the whole, birth rates are decreasing, births following assisted reproduction treatment are increasing. 

L’Instituto Bernabeu participe activement aux ateliers d’actualisation en Médicine Reproductive d’Albacete

En Castilla-La Mancha, qui a une population d’un peu plus de deux millions de personnes, le taux de natalité est de 8,27 %, ce qui situe la région dans la moyenne du pays, avec 18 819 naissances de bébés en 2017. La docteure Luque avertit des changements sociaux importantes liés à la reproduction : l’âge de la femme au moment du premier enfant a augmenté et est passé de 29,5 ans en 2002 à 31,5 ans à l’heure actuelle. Les naissances se sont réduites de 25 % en 2017 dans tout le pays, et présentent le taux le plus bas de ces dernières 40 années. La responsable de l’Instituto Bernabeu Albacete avertit que lorsque la natalité baisse, les traitements de reproduction assistée augmentent. Et c’est là qu’entre en jeu le professionnel, pour apporter des réponses aux nouveaux besoins sociaux, en améliorant des traitements et en développant des techniques qui apportent des réponses aux besoins et problèmes soulevés par les patients. 

Dra Lydia Luque

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?