Human Fertility se fait l’écho de la recherche de l’Instituto Bernabeu qui a découvert les variantes génétiques de l’échec d’Implantation et de la fausse-couche à répétition

  • 27-11-2018

La recherche nous donne la vie. Et chaque avancée est un pas en avant vers l’amélioration des pronostics de nos patientes dont rien ne leur a réussi. Dans son numéro d’octobre, la prestigieuse revue scientifique Human Fertility reprend une recherche développée intégralement par des scientifiques de l’Instituto Bernabeu qui ouvre la porte à l’accélération du diagnostic des patientes présentant un échec d’Implantation et des fausses-couches à répétition et appuie également le pronostic pour proposer un traitement précoce à ces patientes.  

L’étude “Prevalence of candidate single nucleotide polymorphisms on p53, IL-11, IL-10, VEGF and APOE in patients with repeated implantation failure (RIF) and pregnancy loss (RPL)” a découvert certaines variantes génétiques qui sont présentes en grand nombre chez ces patientes.

L’Instituto Bernabeu dispose depuis près de dix ans de ses propres unités d’échec d’Implantation et de fausse-couche à répétition pour son approche multidisciplinaire avec des groupes de travail dans lesquels en plus des gynécologues experts en fertilité il y a des endocrinologues, biologistes moléculaires, généticiens et embryologues. Après des années de travail et de progrès dans ce domaine, l’Instituto Bernabeu a réussi à franchir une étape importante grâce à une recherche qui a permis d’identifier les variantes génétiques impliquées dans les échecs d’implantation et les fausses-couches à répétition.

Instituto Bernabeu Biotech

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?