L’Instituto Bernabeu fait des recherches sur l’efficacité d’un démarrage des protocoles de stimulation ovarienne chez les donneuses d’ovule indépendamment de leur cycle menstruel

  • 30-10-2019

L’Instituto Bernabeu a présenté au congrès de l’European Society of Human Reproduction and Embriology (ESHRE) une étude pilote avec des donneuses d’ovules dans lequel on a recherché s’il existait une différence de résultats lorsque l’on applique des protocoles de stimulation ovarienne conventionnels en comparaison avec les nouveaux protocoles de stimulation de démarrage aléatoire, indépendamment du cycle menstruel. Pour cela, une analyse a été réalisée durant dix mois et dans laquelle ont été étudiés des cycles de don d’ovules qui démarrent la stimulation entre le 1er et le 3ème jour, en comparaison avec la stimulation ovarienne indépendante du cycle, à compter du 4ème jour.  

Les experts de l’Instituto Bernabeu expliquent que ces derniers temps, les protocoles de stimulation ovarienne à démarrage aléatoire sont apparus comme une alternative. Leur intérêt repose sur le fait qu’ils pourraient permettre le démarrage du traitement indépendamment du jour du cycle et réduire ainsi le temps de stimulation et dans certains cas, la consommation d’hormone folliculostimulante (FSH).

Les résultats de l’étude montrent que la stimulation ovarienne peut être démarrée indépendamment du jour du cycle menstruel chez les donneurs d’ovules et offre des résultats similaires à la stimulation conventionnelle.

Ces protocoles aléatoires ont été étudiés de manière plus détaillée dans les cas des patientes en oncologie qui souhaitent préserver leur fertilité et chez les femmes qui veulent cryoconserver leurs ovocytes, tout en offrant des résultats optimums. C’est ainsi qu’une étape de plus a été franchie pour étudier leur efficacité dans les protocoles de stimulation ovarienne des donneuses d’ovocytes.

European Society of Human Reproduction and Embriology (ESHRE)

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?