L’Instituto Bernabeu étudie s’il existe une augmentation des grossesses gémellaires après la réalisation d’une biopsie de l’embryon

  • 09-01-2019

Une équipe de gynécologues, embryologues, biologistes moléculaires et biologistes de l’Instituto Bernabeu a développé une étude pour vérifier si après la réalisation d’une biopsie embryonnaire en phase de blastocyste (5ème ou 6ème jour de développement) il existe une plus grande incidence de gestations gémellaires monozygotes après le transfert. Ces jumeaux proviennent d’un seul ovule ou d’un seul spermatozoïde et partagent la même charge génétique. Et il s’agit de grossesses qui sont associées à diverses complications périnatales.

Plusieurs études ont démontré que l’usage des techniques de reproduction assistée comme la manipulation des gamètes, en particulier de l’ovule, la microinjection intracytoplasmique de spermatozoïdes (ICSI), l’éclosion assistée ou la biopsie précoce de l’embryon augmentaient l’incidence des gestations gémellaires monozygotes. Mais il n’existe pas d’études sur ces grossesses après une biopsie embryonnaire à l’état de blastocyste.

Dans ses conclusions, l’équipe chargée des études de l’Instituto Bernabeu souligne que le risque de gestation gémellaire monozygote est multiplié par deux dans les cycles au cours desquels a été réalisée une biopsie sur les blastocystes et ils indiquent que la culture au stade de blastocyste présente plusieurs facteurs de risque pour que se produise la division qui donnera lieu à des jumeaux identiques.

Pour cela, on compare les résultats des grossesses gémellaires monozygotes en deux groupes d’étude, d’un côté les gestations qui proviennent d’autres embryons ayant subi une biopsie et de l’autre, les gestations sur embryons n’en ayant pas subie. Cette étude requiert à son tour d’autres types de recherches pour confirmer les différences trouvées.  

L’étude a été présenté au 1er Congrès National de la Société espagnole d’Infertilité et de Stérilité (SEISEGO) qui s’est tenu dans le cadre du Congrès de la Société espagnole de Gynécologie et Obstétrique (SEGO) à Valladolid au mois de novembre dernier.

Incidencia de gestaciones gemelares monocigóticas tras biopsia embrionaria en estadio de blastocisto. R. Sellers, J. Ten, Á. Llaneza. JA. Ortiz, F. Sellers, R. Bernabeu. Comunicación oral

Instituto Bernabeu investiga si hay un aumento de embarazos gemelares después de realizar una biopsia al embrión

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?