Sous-unité de grossesse à risque

Une attention spécialisée pour les soins de santé de la mère et le futur bébé en cas de se produire des complications obstétriques, des gestations multiples, de l’âge ou des antécédents qui précisent un suivi professionnel.

Qu’est-ce que une grossesse à risque ?

L’obstétricien dispose de beaucoup de situations pour diagnostiquer une grossesse  à risque. Parmi ces situations figurent :

La pathologie maternelle préalable à la grossesse qui inclut toutes les maladies chroniques, comme par exemple : le diabète, l’hypertension, les cardiopathies,  les coagulopathies, l’obésité et le poids faible, l’épilepsie, les malformations utérines, etc…

Les femmes gestantes avec des antécédents obstétriques défavorables, c’est-à-dire, des grossesses antérieures avec une pathologie maternelle ou fœtale : des croissances fœtales tardives, de l’hypertension induite par la gestation, des malformations fœtales antérieures, des accouchements prématurés, de la mort fœtale intra-utérine, des fausses couches à répétition, etc.

Des causes fœtus-placentaires qui apparaissent pendant la grossesse : de la grossesse multiple, des malformations fœtales, des retards de croissance évidents, de la menace d’accouchement prématuré et de l’insuffisance placentaire.

En plus, il existe un autre groupe de patientes qui ne se diagnostiquent pas strictement comme de risque, mais nous considérons qu’elles précisent d’un traitement spécial : elles sont des patientes qui ont suivi des traitements de fertilité. Elles sont un groupe de plus en plus nombreux qui souhait spécialement tomber enceinte. Et plus encore si l’âge maternel est associé aux femmes âgées.

Qui compose l’unité de grossesse à risque ?

Dans ce type de gestations, il est nécessaire un contrôle stricte et spécialisé d’une équipe multidisciplinaire et avec la plus haute technologie. Pour cette raison, à l’Instituto Bernabeu nous avons composé et mis en marche le Service de Grossesse, une sous-unité spécifique pour nous occuper des gestations à risque.

Dans cette sous-unité vous trouverez des obstétriciens hautement qualifiés, avec de l’expérience professionnelle en maladies maternelles et fœtales, et accompagnés d’une Équipe Multidisciplinaire d’appui formée par : des biologistes moléculaires, des génétistes, des endocrinologues, des sages-femmes, des pédiatres et des anesthésistes. Il est primordial d’impliquer constamment l’équipe ne seulement dans la fonction d’assistance, mais aussi dans les matières d’Investigation (des publications, des congres, de l’investigation basique et de l’enseignement)  et toujours avec des protocoles individualisés pour chaque situation.

Nous avons aussi des moyens techniques de niveau comme des échographes haut de gamme et notre propre laboratoire pour obtenir et étudier toutes les techniques actuelles de diagnostic prénatal.  Cette circonstance réduit les temps d’attente pour connaître les résultats qui vous provoquent beaucoup d’anxiété. 

Quels contrôles sont effectués par l’unité de grossesse à risque ? 

La finalité est d’offrir à la femme gestante une attention plus individuelle et continuée en cas des situations difficiles et spéciales qui habituellement impliquent un certain niveau d’inquiétude et de préoccupation. C’est pourquoi les contrôles doivent être suffisantes et avec une périodicité approprié afin de connaître et examiner les difficultés survenues dans chaque cas concret.

À notre Unité, nous vous offrons une attention spéciale à tout moment, depuis la consultation jusqu’à le post-accouchement correspondant. Dans d’autres situations, même si la femme gestante réalise ses contrôles avec  son gynécologue habituel, nous offrons des consultations ponctuelles afin de confirmer un diagnostic ou le compléter avec une opinion plus spécialisé, dans les concrètes situations rapportées par la patiente ou en cas d’un évènement défavorable produit pendant la gestation.

Dans les dernières années,  il y a deux examens spécifiques très demandés : le diagnostic prénatal et le control du bien-être fœtal. Pour le diagnostic prénatal, il existe deux moments concrets : la semaine 12, pour identifier les marqueurs échographiques de la maladie chromosomique et environ la semaine 20, pour réaliser l’échographie morphologique afin de rejeter la plupart des malformations fœtales. 

Le contrôle du bien-être fœtal est spécifique du troisième trimestre. Dans cette étape, il est nécessaire, entre autres explorations, de l’utilisation des techniques échographiques spéciales comme l’étude de la vascularisation de plusieurs  artères utérines, ombilicales et cérébrales par le Doppler ; la Tridimension pour vérifier des mouvements et des gesticules fœtales ; des mesures de longueur cervicale afin de prévenir l’accouchement prématuré ou de d’échocardiographie fœtale si le cas l’exige.

Et tout cela pour obtenir une grossesse et un accouchement optimaux en tenant toujours compte de la proximité et du soutien émotionnel de tous les professionnels  impliqués.  

Est-ce que vous le trouvez intéressant ? OUI No

statistiques de résultats

En savoir plus

Nos résultats de grossesse sont accrédités par des sociétés de certifications externes.

Abonnez-vous au Bulletin d'information IB

Nous avons besoin d'une adresse de courriel valide et accepter les termes et conditions du site.
Voulez-vous nous
conseillez?