Ponction et aspiration transvaginale échoguidée chez des patientes atteintes du syndrome d’ovaire polykystique. Drilling vaginal

Technique qui permet de récupérer la fonction de l’ovaire pour tenter de tomber enceinte de manière naturelle

VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?

Les problèmes ovulatoires sont une des causes principales de la stérilité féminine. La technique d’« aspiration transvaginale échoguidée pour les patientes atteintes du syndrome d’ovaire polykystique » est une alternative pour les femmes qui ne répondent pas au traitement pharmacologique à base de clomifène pour réguler leur ovulation. Elle permet la récupération de la fonction de l’ovaire et c’est l’opportunité d’essayer de tomber enceinte de manière naturelle pour des patientes dont la seule alternative est de recourir à une fécondation in vitro (FIV).

Qu’est-ce que le syndrome d’ovaire polykystique (SOP)?

Le syndrome d’ovaire polykystique (SOP) est un trouble endocrinologique qui produit la diminution de la fréquence des cycles ovulatoires ou l’absence d’ovulation (anovulation), un trouble dont souffrent 50 à 60 % des femmes atteintes du SOP, ce qui provoque à son tour une incapacité à la gestation. Parfois y sont associés d’autres symptômes comme l’excès de pilosité corporelle, l’acné, l’obésité et une éventuelle prédisposition à souffrir de maladies métaboliques comme le Diabete Mellitus. 

En quoi la ponction-aspiration ovarienne « drilling ovarien » aide-elle à tomber enceinte?

Notre première ligne de traitement vise à parvenir à la Conception de manière naturelle, même si parfois, il peut être nécessaire d’avoir recours à une fécondation in vitro (FIV) pour parvenir à une grossesse chez la patiente avec SOP. Pour cela, nous réalisons une évaluation multidisciplinaire diététique et endocrinologique associée à des médicaments inducteurs de l’ovulation comme le citrate de clomifène (omifin®). Cependant, entre 15 et 40 % des patientes présentent une résistance à ce traitement médical et avant d’avoir recours à la FIV nous envisagerions la réalisation de procédures moins complexes telles que le « drilling ovarien ». Il s’agit d’une technique ambulatoire pour des patientes qui n’ovulent pas ou bien qui ovulent de manière irrégulière. On parvient, de manière spontanée à leur rendre l’ovulation ; dans de nombreux cas, il s’agira de la première fois dans la vie de la patiente que cette dernière ovulera de manière normale. 

En quoi consiste la technique?

Sous sédation légère, dans un environnement chirurgical, nous réalisons une échographie et l’aspiration vaginale des follicules enkystés présents dans l’ovaire avec une aiguille fine. La procédure complète dure 15 minutes et ne nécessite pas d’hospitalisation.

Traditionnellement, avant d’avoir recours à la FIV, nous avons utilisé des techniques chirurgicales non exemptes de risques telles que le drilling laparoscopique qui consiste à réaliser de multiples perforations sur la superficie de l’ovaire par le biais d’une laparoscopie abdominale ce qui requiert une hospitalisation. La ponction-aspiration ovarienne vaginale guidée par échographie obtient un effet similaire à celui du drilling chirurgical mais à l’aide d’une technique beaucoup moins invasive. 

Ses avantages

Elle réduit les risques chirurgicaux qui existe lorsque cela se fait par laparoscopie. Elle est réalisée sous sédation et ne nécessite pas une anesthésie générale profonde. Elle présente un risque mineur de complications pour le futur reproductif de la patiente en réduisant la possibilité de développer des adhérences pelviennes qui sont plus habituelles avec le « drilling » laparoscopique conventionnel. C’est une option alternative pour rechercher une grossesse de manière naturelle, avec l’amélioration de l’ ovulation. Un autre de ses avantages est son coût réduit.

À l’Instituto Bernabeu, cette technique est réalisée par des gynécologues ayant une grande dextérité et une expérience quotidienne en ponction ovarienne ; cela diminue le risque de complications chirurgicales ciblées dans la zone de l’intervention. 

¿Quels couples sont candidats pour utiliser la technique?

Après une évaluation médicale initiale, le médecin vous indiquera s’il s’agit du traitement le plus adapté à votre cas. Il est généralement indiqué dans les cas suivants :

  • Femmes avec un diagnostic de Syndrome d’Ovaire Polykystique.
  • Patientes anovulatoires ou avec des cycles menstruels longs.
  • Absence d’ovulation après le traitement avec de médicaments inducteurs de l’ovulation.
  • Femmes jeunes (idéalement des femmes de moins de 36 ans, bien que cela pourrait également se faire chez des femmes plus âgées en fonction du critère médical).
  • Couples sans autre cause de stérilité.
  • Absence d’autres maladies endocrinologiques qui expliqueraient l’anovulation.
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?