Ménopause

La ménopause est la période qui suit la dernière menstruation, pendant laquelle surviennent de nombreux changements physiologiques très importants, et qui peuvent perturber la vie normale d’une femme. Nous venons à reconnaître la dernière règle comme telle a posteriori, et au moins une année sans menstruations doit passer pour pouvoir dire que la ménopause est arrivée.

manos mujer

Ces changements sont dus à la déclinaison de la fonction ovarienne, avec une production d’estrogènes en baisse. Ce ne sont pas des changements soudains. Quelques années avant la dernière menstruation – la ménopause – quelques changements peuvent déjà apparaître. Les dérèglements menstruels sont fréquents (cycles plus fréquents, règles plus abondantes) et, en d’autres occasions, les règles peuvent manquer pendant quelques mois avec la crainte éventuelle (bien que peu probable) d’une grossesse. Les changements évoqués peuvent être : oppressions, sueurs nocturnes, palpitations, insomnies, changements d’humeur, irritabilité, assèchement de la peau, modification de la pilosité, ostéoporose, atrophie vaginale, dyspareunie (relations douloureuses), apparition de maladies cardiovasculaires, etc.

Tous ces problèmes n’arrivent pas obligatoirement à toutes les femmes, et leur densité également peut être différente, nécessitant pour autant dans certaines occasions un traitement médical et dans d’autres de simples mesures hygiénico-diététiques.

Quand une femme arrive à cet âge critique, il est important qu’elle se rende chez le gynécologue, car c’est un bon moment pour effectuer une étude globale de sa santé, en évaluant les symptômes observables et prévenant ainsi les altérations qui pourraient surgir, ou les cancers les plus fréquents à cet âge.

Quand les symptômes sont nombreux, il est conseillé de donner un traitement qui a pour but de remédier au déficit ovarien, et qui s’appelle traitement hormonal substitutif ou TSH. Ce traitement est composé de deux hormones : les oestrogènes et les gestagènes, que l’on use ensemble ou séparément selon les circonstances cliniques.

La présentation de ces médicaments varie (comprimés, patches, gels), tout comme leurs indications (continuelles, cycliques), pour que le traitement puisse s’ajuster au maximum aux nécessités de chaque patiente une fois écartée toute circonstance qui puisse le contrindiquer.

Quand il existe des contrindications, ou que la femme éprouve une grande crainte à prendre des hormones, il y a des traitements alternatifs qui, bien qu’ils n’aient pas le même effet que la TSH, pallient d’une manière ou d’une autre les symptômes observés. Il s’agit des phytoestrogènes, qui sont des composants naturels de quelques aliments, et des isoflavones, qui sont les plus puissants et appartiennent presque exclusivement aux légumes. Le soja est le légume présentant la majeure quantité d’isoflavones.

legumbres

L’ostéoporose est un problème des os lié à l’augmentation de la décalcification, qui réduit la masse et la densité osseuse en altérant leur microstructure, et les rendent plus fragiles tout en augmentant leur risque de fracture.

Il y a plusieurs procédures pour évaluer la densité osseuse : la radiologie, l’échographie, la densimétrie osseuse DXA, etc., la dernière étant la méthode la plus fiable. Leur résultat nous renseigne du niveau de la masse osseuse, ce qui est un indicateur de risque de fracture.

Il existe plusieurs facteurs de risque qui peuvent favoriser l’apparition de l’ostéoporose post-ménopause qui ne sont pas modifiables (ménopause prématurée, maigre constitution, nulliparité, petite taille, origine ethnique, etc.) mais d’autres peuvent par contre être modifiés (consommation de tabac, faible ingestion de calcium, abus d’alcool, abus de caféine).

Quand on observe dans la densimétrie osseuse une ostéomalacie (décalcification), c’est le moment de commencer un traitement au-delà de mesures hygiéno-diététiques qu’il faudrait déjà avoir commencé à pratiquer. Il existe plusieurs traitements médicaux et le soignant évaluera quelle est la plus adaptée (ajouts de calcium, vitamine D, biphosphorates, etc.).

Quand on atteint la ménopause, cela peut être un bon moment pour pallier aux altérations propres à cet évènement et pour passer à la préventions d’autres maladies afin d’améliorer la qualité de vie (prévention de maladies cardiovasculaires, diagnostic précoce du cancer cervical, du sein, et du colon).

Le changement de style de vie est important : arrêter de fumer, réduire la consommation d’alcool, faire de l’exercice physique, et se maintenir au poids idéal sont des éléments déterminants pour la santé de la femme.

Questions et réponses


© Instituto Bernabeu. Espagne. | Alicante | Elche | Cartagena | Benidorm | +34 902 30 20 40 | | Mentions légales | Cookies policy

IBbiotech Fundación instituto bernabeu sello ISO EFQM

25th birthday of Instituto Bernabeu’s first IVF baby