Etude de Fertilité

L’Etude de Fertilité est personnalisée car il n’est pas possible d’appliquer les mêmes diagnostics à tous les couples. Après une entrevue approfondie et en s’adaptant aux caractéristiques propres à chaque cas, le gynécologue évaluera quelles sont les analyses diagnostiques les plus adéquates à chaque patient.

On considère opportun d’entamer une étude après une année de relations sexuelles sans aucun type de moyens contraceptifs et sans pour autant atteindre la grossesse. Ce lapse de temps peut se réduire dans certains cas, comme chez les patientes de près de 40 ans, ou quand un diagnostic compromettant la fertilité du couple a été issu avant même la recherche de grossesse.

Les examens de base dans le diagnostic d’infertilité chez les couples sont une analyse hormonale, une hystérosalpingographie et un spermogramme.

  • Analyse hormonale chez la femme. C’est une prise de sang durant les premiers jours de la menstruation (et parfois même avant les règles). Cela nous informe du fonctionnement de l’ovaire.
  • Hystérosalpingographie. Radiographie de la zone pelvienne pour voir l’utérus et, surtout, les trompes. On y observe un contraste qui, à l’issue de la radiographie, nous indique si les trompes sont perméables ou non. Dans la majeure partie des cas, avec cet examen nous pouvons voir si les trombes sont obstruées.
  • Spermogramme. Analyse du liquide séminal. Nous y évaluons les aspects que nous savons importants pour réussir une grossesse. Nous y étudions la quantité de spermatozoïdes, leur mobilité et leur morphologie.

Existe-t-il d’autres examens possibles pour le diagnostic?

Il existe des multitudes d’examens qui peuvent être utiles dans certains cas, mais ils ne seront pas requis de manière automatique à tous les patients. Ces examens, que nous qualifions de complémentaires, sont recommandés à l’issue de notre première entrevue d’après un pressentiment du docteur sur l’existence d’une pathologie spécifique, et ils ne se requièrent que pour éclairer le résultat des examens de base.

La procédure entre le diagnostic de base et le commencement du traitement est très brève. Lorsque les analyses hormonales et l’hystérosalpingographie se réalisent à un certain jour du cycle mensuel, il peut être nécessaire d’attendre un peu. Mais en général, 3 ou 4 semaines ne passent pas entre le premier rendez-vous et la réception des résultats de l’étude.

Parfois le résultat des examens est parfaitement normal. En effet, cela arrive à environ 20 à 30% des couples. Dans ces cas, nous parlons de cause inconnue. Cela ne signifie pas qu’il n’existe aucun problème, mais qu’une fois utilisées toutes les ressources diagnostiques raisonnables, nous ne pouvons identifier aucune cause concrète. Le fait que l’on ne puisse pas identifier une vraie cause à leur problème n’empêche pas qu’ils puissent réaliser des traitements qui, en général, n’ont pas de probabilité inférieure de réussite.

Lorsque nous rendons le résultat des examens, le gynécologue explique de manière détaillée et compréhensible leur signification. Il les informe par la même occasion de toutes les alternatives de traitements qui peuvent être envisagées dans leur cas. Durant cette visite, et également selon l’opinion des patients, on établit une stratégie à suivre.

Dans la majeure partie des cas, la programmation du traitement est instantanée et commence dès le prochain cycle menstruel de la femme.

Voir la vidéo

Questions et réponses


© Instituto Bernabeu. Espagne. | Alicante | Elche | Cartagena | Benidorm | +34 902 30 20 40 | | Mentions légales | Cookies policy

IBbiotech Fundación instituto bernabeu sello ISO EFQM

25th birthday of Instituto Bernabeu’s first IVF baby