fécondation in vitro

SIDA ? La Reproduction Assistée, la meilleure option

On estime que le risque de contracter le HIV lors d’une relation sexuelle sans protection oscille autour de 0,5 et 1 %. Dans les cas de couples sérodiscordants (couples dans lesquels l’un des membres est porteur de la maladie), la recherche d’un enfant de manière naturelle peut représenter un risque élevé de transmission. Dans ces cas, les […]

2019-01-11T10:00:24+01:0011 de janvier de 2019|0 Commentaires

Développement embryonnaire : Embryon le 1er jour (J1)

Lorsqu’un ovocyte se trouve à son stade de maturité optimal, l’ovulation a lieu. Ce jour est appelé jour zéro de développement (J0) et c’est dans cette période de temps que doit se produire la fécondation par un spermatozoïde compétent.

Lorsque l’ovocyte est fécondé, il
devient zygote et nous nous trouvons au J1 du développement, moment où doivent
se différencier certaines […]

2019-01-04T08:59:03+01:004 de janvier de 2019|0 Commentaires

L’importance de la nutrition de l’embryon pour le succès d’un cycle de Fécondation In Vitro (FIV) : la Métabolomique

Une des principales limites des techniques de reproduction assistée sont les taux d’implantation embryonnaire. Le taux d’implantation est la capacité qu’a l’embryon à s’implanter dans l’utérus maternel. C’est-à-dire que les embryons sont capables d’aboutir à une grossesse, certains avec plus de probabilités que d’autres. Si nous pouvions sélectionner les embryons ayant la plus forte capacité d’implantation, nous améliorerions les taux de réussite des techniques de reproduction assistée. […]

2018-12-14T09:32:23+01:0014 de décembre de 2018|0 Commentaires

Obésité et fertilité

Magnitude du Problème
L’obésité est un problème de Santé Publique aussi bien dans la population en général, que chez les femmes en âge fertile. Les chiffres à ce sujet l’indiquent et le problème, loin de s’améliorer, augmente progressivement ces dernières années.
L’obésité maternelle aux États-Unis atteignait 7 % en 1980 et il est passé à 24 % en 1999. Si nous prenons en compte l’obésité et le surpoids, les données disponibles indiquent 37,1 % en 1999 et 40,5 % en 2003.
L’étude NHANES (National Health and Nutrition Examination) montre des chiffres concernant l’Obésité (IMC : Indice de masse corporelle ≥ 30 kg/m2) chez des femmes en âge de reproduction (20 à 39 ans) de 31,9 %.
En définitive, une femme sur 3 en âge fertile est obèse. […]

2018-12-07T09:22:30+01:007 de décembre de 2018|0 Commentaires

Infertilité chez l’homme et cryptorchidie

La cryptorchidie, du grec kriptos (occulte) et orchis (testicule), est le manque de descente d’un ou des deux testicules dans le scrotum. On estime qu’entre 2 et 5 % des nouveau-nés souffrent de cette altération même si cette donnée atteint 30 % dans le cas des enfants prématurés. Dans beaucoup de cas, cela se résout de manière spontanée, et seul 1 % des enfants âgé d’un an en souffrent. […]

2018-11-21T10:18:41+01:0023 de novembre de 2018|0 Commentaires

De quelle manière l’obésité affecte-elle la fertilité masculine?

L’obésité, dès lors que l’indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30kg/m2, est associée à divers problèmes de santé : hypertension, diabète, hypercholestérolémie… Un autre aspect qui est également touché est la fertilité. Les effets de l’obésité chez les femmes sont très évidents ; ils produisent des altérations hormonales ayant un impact direct sur la fonction reproductive. C’est pour cette raison que ce sujet a été étudié en détail chez la femme et qu’il existe un grand nombre de publications à ce sujet. […]

2018-11-09T12:27:31+01:009 de novembre de 2018|0 Commentaires

Cancer du sein et fertilité

Le cancer du sein est la tumeur maligne la plus fréquente chez la femme et la principale cause de mortalité féminine par cancer dans le monde.
Ces dernières années, nous notons une augmentation de cette pathologie chez des femmes de plus en plus jeunes, ainsi que des progrès dans les traitements qui ont permis d’atteindre un taux de survie au cancer du sein de quasiment 85 %. Ce fait associé à un retard de maternité évident a donné naissance à un groupe de femmes dont la capacité reproductive est altérée alors qu’elles n’ont pas satisfait leur désir de maternité. […]

2018-10-17T09:56:51+01:0019 de octobre de 2018|0 Commentaires

Lavage séminal : en quoi cela consiste-t-il ? À quoi cela sert-il ?

Le virus de l’immunodéficience humaine (HIV), celui de l’hépatite C (VHC) et celui de l’hépatite B (VHB), sont des virus qui se transmettent à travers le sang, les fluides sexuels et par transmission verticale (de la mère au fœtus).  Ainsi, de nombreux couples porteurs de ces virus et qui désirent avoir un enfant se trouvent face au doute de savoir s’il est possible ou non de tomber enceinte sans que ne se produise de contagion entre les membres du couple. Dans le cas où c’est l’homme qui est porteur de l’un de ces virus et non la femme (couples sérodiscordants), il est possible d’avoir recours à des techniques de reproduction assistée (TRA) afin d’éviter la transmission du virus. […]

2018-10-03T10:25:59+01:005 de octobre de 2018|0 Commentaires

Transfert de l’embryon le 3ème ou 5ème jour. Avantages et inconvénients

Décider quel est le meilleur jour pour réaliser le transfert embryonnaire a toujours été un sujet controversé et qui continue de générer de nombreux doutes.
Principalement, la culture embryonnaire est un processus de sélection. On évalue l’évolution de l’embryon durant toute la culture et on vérifie lequel d’entre eux a un potentiel implantatoire plus élevé.
Si en raison du faible nombre d’embryons de bonne qualité la sélection est terminée, nous pourrons réaliser le transfert à des phases précoces, comme le 2ème ou 3ème jour.   […]

2018-09-11T18:20:05+01:0014 de septembre de 2018|0 Commentaires

Screening chromosomique complet (PGS/PGT-A/CCS): Plus fiable et moins préjudiciable pour l’embryon

L’information nécessaire au développement d’un individu est contenue dans des « livres » qui sont les gènes ; l’ « encre » avec laquelle on écrit cette information est l’ADN. L’ensemble de tous les gènes est contenu dans les 46 chromosomes dont nous héritons de nos parents, et il ne doit contenir aucun excès ni défaut car ces derniers peuvent conduire à des maladies graves, malformations ou la fin de la vie.
Les embryons humains ont un pourcentage élevé d’altérations chromosomiques surtout si dans le couple il existe des problèmes de fertilité tels que les fausses-couches à répétition ou défauts d’implantation. De sorte que lorsque nous nous trouvons dans le laboratoire de Fécondation In Vitro (FIV) avec les embryons d’un couple, nous savons que nous avons de fortes probabilités que beaucoup d’eux soient chromosomiquement anormaux. […]

2018-08-09T09:06:58+01:0010 de août de 2018|0 Commentaires
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?