embryon

Relation entre la thrombophilie et l’échec répété d’implantation

Le pourcentage de grossesses dans les traitements de reproduction assistée a augmenté au cours des dernières années mais il est encore loin de la situation optimale. C’est la raison pour laquelle, à l’issu de plusieurs traitements sans succès, nous recherchons d’autres  alternatives qui n’ont pas été utilisées dans les traitements antérieurs.

On a émis l’hypothèse que l’implantation se […]

2019-03-22T09:04:42+01:0022 de mars de 2019|0 Commentaires

Développement embryonnaire : Embryon le 1er jour (J1)

Lorsqu’un ovocyte se trouve à son stade de maturité optimal, l’ovulation a lieu. Ce jour est appelé jour zéro de développement (J0) et c’est dans cette période de temps que doit se produire la fécondation par un spermatozoïde compétent.

Lorsque l’ovocyte est fécondé, il
devient zygote et nous nous trouvons au J1 du développement, moment où doivent
se différencier certaines […]

2019-01-04T08:59:03+01:004 de janvier de 2019|0 Commentaires

Fragmentation de l’embryon

La fragmentationembryonnaire est un phénomène qui se produit dans la grande majoritédes embryons et son origine n’est pas tout à fait claire. Certaines étudessemblent indiquer que les fragments proviennent de restes cellulaires sansnoyau ou sont le résultat de la décomposition d’une ou plus de cellules dupropre embryon. Le rôle le plus important dans la fragmentation est celui […]

2018-12-17T13:25:41+01:0021 de décembre de 2018|0 Commentaires

L’importance de la nutrition de l’embryon pour le succès d’un cycle de Fécondation In Vitro (FIV) : la Métabolomique

Une des principales limites des techniques de reproduction assistée sont les taux d’implantation embryonnaire. Le taux d’implantation est la capacité qu’a l’embryon à s’implanter dans l’utérus maternel. C’est-à-dire que les embryons sont capables d’aboutir à une grossesse, certains avec plus de probabilités que d’autres. Si nous pouvions sélectionner les embryons ayant la plus forte capacité d’implantation, nous améliorerions les taux de réussite des techniques de reproduction assistée. […]

2018-12-14T09:32:23+01:0014 de décembre de 2018|0 Commentaires

CCS (Comprehensive Chromosome Screening) et stérilité de cause inconnue

Tout couple qui vient consulter une Clinique de Fertilité est soumis à un ensemble d’examens diagnostics dans le but de connaître le problème de fertilité qui empêche sa reproduction par des méthodes naturelles. On estime qu’à la fin du processus, chez 1 couple sur 4, on ne trouvera pas de raison apparente responsable du problème de reproduction. Il s’agit de couples chez lesquels nous n’avons rien trouvé d’important dans les examens diagnostics réalisés aussi bien chez l’homme que chez la femme. […]

2018-08-30T11:16:08+01:0031 de août de 2018|0 Commentaires

Screening chromosomique complet (PGS/PGT-A/CCS): Plus fiable et moins préjudiciable pour l’embryon

L’information nécessaire au développement d’un individu est contenue dans des « livres » qui sont les gènes ; l’ « encre » avec laquelle on écrit cette information est l’ADN. L’ensemble de tous les gènes est contenu dans les 46 chromosomes dont nous héritons de nos parents, et il ne doit contenir aucun excès ni défaut car ces derniers peuvent conduire à des maladies graves, malformations ou la fin de la vie.
Les embryons humains ont un pourcentage élevé d’altérations chromosomiques surtout si dans le couple il existe des problèmes de fertilité tels que les fausses-couches à répétition ou défauts d’implantation. De sorte que lorsque nous nous trouvons dans le laboratoire de Fécondation In Vitro (FIV) avec les embryons d’un couple, nous savons que nous avons de fortes probabilités que beaucoup d’eux soient chromosomiquement anormaux. […]

2018-08-09T09:06:58+01:0010 de août de 2018|0 Commentaires

Utilité du PGS/PGT-A/CCS (Screening Chromosomique Complet) dans les cas de fausses-couches à Répétition

Lorsqu’un couple prend la décision d’avoir un enfant, qu’il y parvienne par des méthodes naturelles ou bien en ayant recours à des techniques de reproduction assistée (TRA), une de ses principales préoccupations est que la grossesse arrive à terme et que l’enfant naisse sain. La fausse-couche surgit dans environ 10 à 15 % des gestations et est considérée comme « Fausse-couche à de répétition » lorsqu’il y a une perte spontanée de plus de deux gestations. […]

2018-06-06T09:28:46+01:008 de juin de 2018|0 Commentaires

Embryon blastocyste. Transférer à J5, sélection naturelle

Lorsque nous réalisons un cycle de reproduction assistée nous essayons de l’optimiser au maximum. Actuellement la forme la plus physiologique de l’obtenir est la réalisation d’une culture embryonnaire prolongée jusqu’à parvenir à la phase de blastocyste.
Mais, qu’est-ce qu’un blastocyste ? […]

2018-05-29T18:56:28+01:0025 de mai de 2018|0 Commentaires

Pourquoi le Screening Chromosomique Complet (PGS/PGT-A/CCS) via l’array-CGH diminue le taux de fausse-couche?

Le taux de fausse-couche dans la population générale sans problèmes de fertilité se situe autour de 15-20 %, c’est-à-dire qu’un couple sur cinq qui parvient à une grossesse vivra une fausse-couche spontanée, et chez 5 % de ces couples, cela se produira plus d’une fois. Même si la grossesse survient grâce à des techniques de reproduction assistée, le taux de fausse-couche ne varie pas ; c’est pour cela que lorsqu’un couple consulte pour recevoir un conseil en reproduction, il est important de réaliser une étude détaillée et d’élaborer un protocole adapté à leur cas afin d’obtenir le meilleur résultat qui est que l’enfant naisse sain, en minimalisant la probabilité de fausse-couche. Pour cela, il faut savoir qu’une fausse-couche ou perte gestationnelle peut survenir pour des causes diverses (problèmes utérins, immunologiques, etc…), mais dans la moitié des cas, il existe des anomalies chromosomiques dans l’embryon qui empêchent la grossesse de se poursuivre, entraînant alors une fausse-couche. Un embryon normal a deux copies de chaque chromosome, une héritée de la branche paternelle et l’autre de la branche maternelle, et les anomalies chromosomiques dont il peut souffrir consistent en un changement de ce nombre de copies, ce qui produit un déséquilibre dans la charge génétique et pourrait bloquer le développement embryonnaire. […]

2018-05-18T08:46:21+01:0018 de mai de 2018|0 Commentaires

DPI, SGP, CCS et PGT-A; est-ce la même chose?

DPI Le Diagnostic Génétique Préimplantatoire (DPI– en anglais PGD-) se compose d’un ensemble de techniques appliquées sur l’embryon avant son transfert dans l’utérus maternel, dans l’objectif d’étudier ses éventuelles altérations chromosomiques et/ou génétiques. Son but est d’assurer une descendance saine et de mettre fin à la transmission d’une maladie concrète à la descendance.   […]

2018-04-13T13:33:37+01:0013 de avril de 2018|0 Commentaires
VOUS AVEZ BESOIN D’AIDE ?