Nous parlons de réponse faible lorsque le nombre d’ovocytes obtenu chez une patiente durant le cycle de fertilisation in vitro est plus bas qu’espéré. Habituellement les critères que nous utilisons pour décréter qu’une patiente a une faible réponse est le fait d’avoir recueilli 3 ovocytes ou moins et d’avoir des marqueurs de réserve ovarienne (fondamentalement AMH et RFA) extraordinairement faibles. […]